Los Angeles-San Francisco

21/03/2013

En haut, notre parcours fléché de Los Angeles à San Francisco. En bas, photographie Ma Récréation, l’arrivée à 29 Palms

Voici une nouvelle rubrique sur le blog, baptisée « Road trip ». Je me rends compte qu’en vacances ou en reportage, j’ai toujours la bougeotte et j’adore passer d’une ville à l’autre, tester les hôtels, du bon plan méconnu à l’adresse déjà culte. L’idée ici, c’est de vous donner les clés pratiques d’un circuit afin que vous puissiez le décliner à votre sauce. Mon voyage au Texas l’été dernier m’a donné le goût des périples en voiture. D’abord parce que j’ai découvert qu’ils étaient tout à fait compatibles avec l’âge de mon enfant (qui a désormais cinq ans et demi). Ensuite, parce qu’ils sont aussi excitants à organiser à l’avance qu’à vivre en live. A l’image du plaisir ressenti lorsqu’on cuisine pour ceux qu’on aime.

Photographie Ma Récréation. Vue sur Palm Springs et la mer de sel au loin du haut du parc national du Joshua Tree
 
Inspirée par le road trip californien de deux de mes copains les plus proches, d’un remake de Thelma and Louise organisé par deux copines l’été dernier et par les bonnes adresses de deux amies au goût exquis, j’ai décidé de concocter un Los Angeles-San Francisco en voiture. Un voyage ahurissant qui, je préfère vous prévenir, coûte un bras, voire deux. Evidemment, on peut trouver des billets à un tarif raisonnable et une location de voiture pas trop chère. Mais sur place, les restaurants ne sont pas accessibles (à moins de vouloir tester l’expérience Supersize Me chez McDonald à chaque repas), l’essence est hors de prix et les voitures consomment plus qu’en France. Sans compter les hôtels qui pratiquent des tarifs délirants. Je vous recommande de prendre un billet Paris Los Angeles à l’aller San Francisco-Paris au retour, avec une location de voiture munie d’un GPS au départ de l’aéroport de Los Angeles et un retour au départ de celui de San Francisco. Mon agence de voyages a réussi à négocier des tarifs plus intéressants que ceux trouvés sur les sites internet. Parfois, la bonne vieille agence a du bon, même si on doit leur payer une petite commission sur chaque billet.
 
Photographie Ma Récréation. Les couleurs pastels de la baie de Santa Barbara
 
Concernant le circuit sur place, je l’ai élaboré selon plusieurs critères. Je ne voulais pas que les trajets en voiture soient trop longs entre chaque étape pour ne pas épuiser ma fille. Il fallait absolument qu’on puisse se poser 3 jours à l’arrivée pour récupérer du vol (11heures) et s’habituer au décalage horaire (9 heures tout de même). Je ne voulais pas rester trop longtemps en milieu urbain car ma fille est encore petite et j’ai cherché des hôtels avec piscine aussi souvent que possible, une véritable carotte quand on cherche à convaincre un enfant d’aller au musée ou de s’extasier sur un désert au milieu de nulle part. J’avais douze jours devant moi, voyage compris et un budget à tenir. Sans limite de temps ou de budget, j’aurais probablement fait des choix différents.
 
Photographie Ma Récréation. La mer recouverte de nuages à Big Sur et l’impression d’être sur terre au dessus du ciel
 
Je vous livre le tout, afin que vous puissiez adapter notre circuit à vos goûts, que vous voyagiez en couple, avec trois enfants ou entre potes, que vous soyez fan de mode vintage ou de parc d’attraction. Nous avons donc passé trois jours à Santa Monica (Los Angeles) dans un super motel à deux pas de la plage, dont je vous parlerai demain dans la rubrique World Tour. Puis, nous sommes partis à Palm Springs, au Ace Hotel où nous avons dormi deux nuits (mais je suis également allée visiter d’autres hôtels, ce qui vous permettra d’avoir du choix). Direction 29 Palms, dans le parc national du Joshua Tree le 6e jour des vacances. C’aura été l’un des points culminants de ce circuit. Une beauté à couper le souffle en plein milieu du désert et un hôtel absolument génial (à découvrir prochainement, toujours dans la rubrique Word Tour). Ensuite, nous sommes remontés jusqu’à Santa Barbara pour manger l’un des meilleurs crabes de ma vie et chanter non-stop le générique du feuilleton de mon enfance. On y a dormi une nuit dans un hôtel charmant où je serais bien restée plus longtemps. Le lendemain, on a repris la route pour Big Sur, via la fameuse Highway One. Une splendeur. C’était une erreur de n’y rester qu’une nuit, mais on ne savait pas à l’avance que ça allait être aussi époustouflant. Enfin, on a terminé notre voyage à San Francisco dans un hôtel très luxueux qui m’a plutôt déçue.
 
Photographie Ma Récréation. La Highway One à Big Sur
 
Pour info : s’il est possible de manger sainement en Californie, la plupart des restaurants continue de servir de la friture et la chasse au légume s’avère coûteuse. Entre les taxes et les pourboires, on arrive rarement à descendre en dessous de 80 dollars l’addition à trois (déjeuner ou diner), sans commander ni dessert ni alcool, menu enfant compris. A savoir également : le prix d’une place pour Universal Studios ou d’un billet pour le téléphérique de Palm Springs reste élevé. Prévoyez un budget conséquent pour vivre ce voyage sereinement une fois sur place. Si vous avez déjà fait l’expérience de ce circuit, n’hésitez pas à livrer vos bons plans dans les commentaires !
 
Photographie Ma Récréation. Tout en haut de l’hôtel Deetjen à Big Sur, l’océan pacifique recouvert de nuages
 
Merci à Millou, Caro, Sabine, Clémande et Anne-Margreet pour vos bonnes adresses. Plus de renseignements pratiques sur le site Visit California