Tokyo-Kyoto #1 : demandez le programme !

7/05/2014
Photographies Ma Récréation. Le merveilleux jardin d’Arisugawanomiya Memorial Park à côté de la station de métro Hiroo à Tokyo
 
Je me rends compte qu’il me manque une rubrique pour raconter mon voyage au Japon et partager avec vous mes découvertes. En attendant de trouver la bonne formule, j’ai décidé de vous proposer plusieurs posts « Tokyo-Kyoto » numérotés afin que vous puissiez les retrouver facilement dans la rubrique Worldtour (normalement dédiée aux hôtels). Avant de partir, j’ai demandé à mon entourage habitué à aller au Japon de me livrer ses adresses préférées et sa liste de « must-see ». Je n’ai pas lu de guide. L’équipe de M le magazine du Monde rentrait tout juste de Kyoto car le magazine y expose en ce moment une série de photographies à l’occasion du festival Kyotographie. Du coup, j’ai fait confiance aux recommandations des uns et des autres.
 
 
 
Photographies Ma Récréation. Les arbres en fleurs à l’entrée du jardin Arisugawanomiya Memorial Park et les planches d’oiseaux illustrés dans le jardin.
 
J’avais en prime la chance d’être accueillie les premiers jours chez des amis expatriés français qui ont des enfants de l’âge de ma fille et qui m’ont donné beaucoup de conseils pour réussir mon voyage sur place. Le programme que je vous propose est kids friendly (sauf rares exceptions notées ci dessous). Il est évident que si vous allez au Japon en couple, vous n’aurez sans doute pas envie de passer deux heures au zoo d’Ueno, donc n’hésitez pas à zapper et à piocher uniquement ce qui vous semble incontournable. Si vous êtes un habitué de Kyoto, vous trouverez peut-être mon parcours un peu touristique... En dix jours, nous ne pouvions pas « tout » voir. Mais comme TOUT ce que j’ai vu m’a rendu folle de joie, je le partage en espérant que cela vous donne envie d’aller au Japon...
 
 
 
Photographies Ma Récréation. L’étang du parc Arisuhawanomiya Memorial Park où l’on trouve de vieux pêcheurs en train d’attraper des poissons gigantesques. En plein centre ville !
 
Jour 1. Arrivée à Haneda (si vous pouvez choisir un avion qui atterrit dans cet aéroport, c’est mieux car Haneda n’est qu’à 30 minutes du centre de Tokyo. L’autre aéroport de Tokyo, Narita, est à 1h30…). La première chose que j’ai faite en arrivant est d’aller chercher un appareil qui offre du wifi illimité (à l’étage des départs de Haneda). Il s’agit d’un téléphone qui capte de la 3G partout, même dans le métro, et qui permet de connecter son smartphone sur ce réseau 24h/24. Au Japon, c’est indispensable, car cela permet d’utiliser constamment l’application Google Map de son téléphone et de calculer son trajet en métro sans se tromper. Et surtout de montrer les adresses en idéogrammes aux taxis qui ne savent pas toujours lire notre alphabet ! Cela coûte 10 euros par jour, assurance tous risques comprise et on peut même se servir du téléphone pour recevoir des appels gratuitement. C’est mon amie Minako Norimatsu qui me l’a recommandé et je l’ai bénie pendant tout notre séjour. Sans compter que cela m’a aussi permis de vous livrer de nombreux clichés sur Instagram ! Une fois arrivés chez nos amis qui avaient préparé des cartes de métro et un plan à notre attention, nous sommes allés nous balader dans leur quartier, près de la station de métro Hiroo.
 
 
Ce district situé entre le quartier de Daikanyama et celui de Ropongi rassemble de nombreuses ambassades et de jolies maisons modernes. On n’y croise quasiment que des expatriés occidentaux hormis les petits écoliers japonais en uniformes. A quelques pas de chez eux, notre première découverte a été le jardin Arisugawanomiya Memorial Park. Un espace immense avec un ruisseau, une cascade et un étang où les vieux japonais pêchent de gros poissons à côté de tortues centenaires pendant que les enfants ramassent les pétales de cerisiers au sol pour en faire des confettis. La nature est y manucurée, rien n’y est laissé à l’abandon ou au hasard. Exactement tel que j’avais rêvé ce pays. Un trésor de raffinement à l’abri du bruit des voitures. Ensuite, nous avons pris le métro pour Shibuya afin de voir le fameux carrefour où la foule traverse massivement sans jamais se heurter. Je vous livre aujourd’hui quelques photos de cette première journée un peu cotonneuse, où l’on ne savait plus s’il faisait jour ou nuit, si l’on avait faim ou la nausée… Je développerai le reste du programme ci-dessous dans les posts suivants.
 
 
 
Photographies Ma Récréation. Je vous gave un peu avec toutes mes photos de jardins zen ? Attachez votre ceinture, c’est que le début :-)... 
 
Jour 2. Le Temple Meiji-Jingu, son jardin, et le quartier autour d’Omotesando et Aoiyama Dori + Tokyo Midtown à Ropongi. Cliquez ici pour voir l’article de la deuxième journée !
 
Jour 3. Le marché au poisson de Tsukiji. Les jardins Hama-Rikyu où l’on trouve l’embarcadère pour un tour de péniche jusqu’à Asakusa (Temple de Sensoji… et quartier des outils japonais pour cuisiner) puis le quartier de l’électronique Akihabara. Le soir, nous avons pu faire garder notre fille (Merci Virginia et Antoine <3) et nous sommes allés prendre un verre au dernier étage du Park Hyatt et nous avons fini la soirée par le spectacle délirant de Robot Restaurant… (for adults only !). Cliquez ici pour voir l’article de la troisième journée !
 
Jour 4. Matinée à Daykanyama puis après-midi au Musée Ghibli. Avant de rentrer, je suis partie seule (enfants et mari déconseillés à moins qu’ils soient fous de shopping) à Shibuya pour dévaliser Tokyu Hands et Muji. Le soir, nous avons encore réussi à faire garder notre fille, ce qui m’a permis d’aller chez Gonpachi, le fameux restaurant où a été tourné la scène de tueries du film Kill Bill 2 avec Uma Thurman. C’est loin d’être le meilleur yakitori de la ville, mais ce n’est pas cher et le décor vaut le détour. Cliquez ici pour voir l’article de la quatrième journée !
 
Jour 5. Matinée à Ginza puis départ de la Tokyo Station pour Kyoto via le train ultra rapide Shinkansen. J’ai trouvé grâce à Airbnb une petite maison à louer à Kyoto dont je vous livrerai le lien. Idéal pour un couple avec un enfant. A Kyoto, après avoir posé nos affaires, nous sommes tout de suite allés nous balader dans le quartier de Gion puis à Nishiki Food Market (1h30 à 2h de balade). Cliquez ici pour voir l’article de la cinquième journée !
 

Un dimanche matin à Arisugawa Memorial Park from Lili Barbery-Coulon on Vimeo.

Jour 6. Kiyumizu-Dera Temple, puis à pieds jusqu’à Chion-In Temple. Un peu plus loin, Nanzenji Temple puis Eikan-do Temple. Promenade des Philosophes au bord du canal et Ginkakuji Temple (le pavillon d’argent et son jardin à couper le souffle). Attention, cette journée est magique mais assez pénible pour un enfant. Nous avons du ruser avec beaucoup de « carottes » du type « Après tu auras une glace  » ou bien « Encore un temple et nous irons dans le magasin de Totoro t’acheter un petit jouet  ». Même en allégeant les trajets en taxi, nous avons quand même marché 6 heures. Cliquez ici pour voir l’article de la sixième journée !
 
Jour 7. Le jardin de pierre de Daisen-In Temple puis taxi (ou bus/marche) jusqu’à Kinkakuji Temple (le célèbre pavillon en or) puis Ryoanji Temple et Ninnaji Temple (tout ça prend une matinée si vous utilisez les taxis mais on peut aussi choisir de piqueniquer dans l’un des deux derniers jardins ou prendre plus de temps pour chaque lieu. L’après-midi, nous sommes allés voir l’exposition de M le magazine du Monde dans le cadre du Festival Kyotographie (le lieu vaut vraiment le détour). Puis je vous recommande d’aller au salon de thé Toraya juste à côté. Vraiment incontournable. On a fini la journée à buller dans notre quartier. Le soir, nous avons visité le studio d’un artiste à qui je consacrerai un post à part. Du merveilleux en perspective... Cliquez ici pour voir l’article de la septième journée !
 
Jour 8. Matinée à Nijo Castle à Kyoto puis retour à Tokyo direction l’Hôtel Claska. Après midi et soirée à Nakameguro. Cliquez ici pour voir l’article de la huitième journée !
 
Jour 9. Matinée au zoo d’Ueno. Après-midi dans le quartier de Yanaka.
 
Jour 10. Matinée à Ropongi Hills et départ pour l’aéroport d’Haneda…

Photographie Ma Récréation. Le carrefour de Shibuya. Ca parait fou, mais tout le monde traverse sans jamais se frôler.  

Et une dernière vidéo pour la route :

 

Shibuya from Lili Barbery-Coulon on Vimeo.