Thunderbird Hotel, Marfa, Texas

14/12/2012
Photographies Ma Récréation. En haut, l’entrée du Thunderbird, en bas, une chambre à l’esprit clinique
 
Trop de branchitude tue la branchitude. Difficile de passer du service souriant du personnel de l’hôtel Paisano à l’arrogance assumée du Thunderbird. L’adresse avait pourtant de quoi séduire les hipsters venus du monde entier. Dans un ancien motel des années cinquante revampé en 2005 par le cabinet d’architectes Lake Flato, le Thunderbird décline son minimalisme du sol au plafond. Piscine en béton brut agrémenté de sièges Acapulco colorés, bicyclettes eco-friendly à disposition, typographie à faire vibrer tous les instagrammers et miniatures Malin and Goetz dans la salle de bain. La boutique de l’hôtel recèle de trésors locaux : « tote bag » à l’effigie de l’école Montessori de Marfa (si, si, il y en a une !), cartes postales et cendriers à rapporter en souvenirs... Vous risquez même de croiser quelques stars internationales en train de faire leurs salutations au soleil à 7h du matin. Mais, tout ça ne suffit pas à faire oublier l’absence totale de gentillesse à l’accueil, les murs ultra fins dans les chambres qui ne vous épargnent aucun détail de l’intimité de vos voisins (brossage de dents et conversation d’insomniaque inclus), ni le design désincarné qui neutralise les aspérités texanes de Marfa. Mille fois moins confortable que le Paisano et nettement plus prétentieux. Dommage !
 
Photographies Ma Récréation. La terrasse devant le lounge bar du Thunderbird et les sacs en tissu de l’école Montessori
 
A faire absolument si vous dormez au Thunderbird  : aller diner chez Cocineal un peu plus bas dans la même rue, acheter des pierres semi précieuses chez Moonlight Gemstones pile en face, boire un verre chez Planet Marfa (facile à repérer avec son camion rouge mais ouvert uniquement le weekend), visiter la nouvelle galerie de Wrong (elle a grandi et n’est plus en face de la station service pour ceux qui connaissaient la précédente), sans oublier d’aller saluer les fabricants de souliers Cobra Rock Boot Company qui ne vendent pas que des chaussures mais aussi des t-shirts et des bijoux. Enfin, si vous avez envie de prendre l’air, rendez-vous au lac de Balmorhea, un immense point d’eau aménagé à moins d’une heure de voiture (highway 17). Non seulement la route pour s’y rendre est sublime mais se baigner dans cette eau si pure avec les poissons et les plongeurs du coin reste l’un de mes meilleurs souvenirs de l’été dernier. Sur le retour, arrêtez-vous à Fort Davis, il y a quelques parcs préservés où se promener mais surtout un mini musée du serpent à sonnette (vivant) qui devrait plaire aux amateurs du film Délivrance. Petites natures s’abstenir…
 
Photographies Ma Récréation. En haut, la route 17, à droite en haut, les vélos devant le Thunderbird pour les clients de l’hôtel, en bas à gauche le lac de Balmorhea et à droite le musée du serpent et de l’araignée géante...
 
Thunderbird Hotel, de 120 à $200 la nuit selon la période et la taille de la chambre (il y a deux types de chambres, une chambre double et une autre avec un lit double et un lit simple avec un lit gigogne pour coucher deux enfants), piscine très agréable, pas de petit-déjeuner servi sauf le dimanche matin, pas de restaurant, wifi inclus partout comme partout dans la région, 601 West San Antonio Street (route 90), Marfa, Texas, Tel : + 1 (432) 729 1984. Si vous cherchez à savoir comment aller à Marfa, commencez par lire ce post là