Rosewood Hotel à Londres

20/12/2016


Hier, je vous parlais des Coulisses du tournage des films Harry Potter et des Studios Warner Bros à l’extérieur de Londres. J’ai profité de l’alibi de cette visite pour me faire un weekend de rêve entre filles dans la capitale anglaise. Depuis quelques mois, je n’arrêtais pas d’entendre parler de l’hôtel Rosewood qui a récemment ouvert ses portes près de la station de métro Holborn. Et je rêvais d’en faire l’expérience à mon tour. Installé dans une ancienne banque classée monument historique, cet amiral de l’hôtellerie de luxe compte bien faire de l’ombre au Claridge’s et autre Connaught (deux de mes hôtels favoris à Londres). Le bâtiment est gigantesque, il occupe presque un pâté de maison entier à lui seul. Le prix des chambres (voir à la fin de cet article) est aussi vertigineux que les escaliers en marbre (voir la photo plus bas) mais même si vous n’avez pas le budget pour aller y passer une nuit, je vous recommande vivement de profiter des lieux pour petit-déjeuner, diner, prendre un verre ou vous offrir un massage…




Photographies Ma Récréation : les installations du fleuriste McQueen au Rosewood


Les anglais ne plaisantent pas avec les décorations de Noël. Depuis mi novembre, les façades des boutiques sont habillées de branches de sapin, de boules et de guirlandes, sans parler des éclairages dans les rues (les plus beaux sont sur Regent Street, c’est magique). Le Rosewood n’a donc pas lésiné sur la déco. Pour entrer, on traverse un porche orné de sapins illuminés puis on découvre une cour carrée au centre de laquelle se trouve un arbre de noël gigantesque, des soldats de bois et une voiture Mini remplie de paquets cadeaux. Même émerveillement au niveau de la réception. A gauche, comme à droite, la fleuriste de chez McQueen (dont je vous reparlerai cette semaine) a installé des branches dorées et des animaux en or... Un foisonnement de bling assumé mais élégant qui nous a laissé bouche bée, ma fille et moi.




Photographies Ma Récréation : en haut, la bibliothèque de l’entrée, au milieu la mascotte de l’hôtel, en bas, the Mirror Room


Au centre de la réception, la star de l’hôtel est affalée au sol, un jouet accroché à la gueule. La mascotte du Rosewood est un Golden Retriever câlin qui accepte de se faire caresser par tous les enfants de passage. Je vous rassure, il n’est pas dressé pour passer sa vie à la réception et vaque à ses occupations dans le quartier de Holborn plusieurs heures dans la journée. Il est chouchouté ! A gauche de la réception, près de l’immense bibliothèque, un couloir mène vers The Mirror Room, un restaurant prestigieux dont le plafond est entièrement couvert de miroirs et de lampes. C’est ici que les clients prennent leurs petits déjeuners. Pas de buffet au programme (j’adore ça mais visiblement les Anglais trouvent que ça manque de chic, ils n’en proposent quasiment jamais dans les hôtels les plus sophistiqués), on commande à la carte. J’ai testé la version healthy avec bol d’açaï, omelette sans jaune aux épinards, jus de légumes et thé vert. Copieux et raffiné. Ma fille a préféré la version continentale avec un jus d’orange pressé, des viennoiseries, du pain, et un chocolat chaud truffé de mini guimauves. Enorme succès.



Photographies Ma Récréation, le petit-déjeuner au Rosewood Hotel de Londres


Le lendemain matin, j’ai demandé à visiter quelques chambres de l’hôtel. Osez faire la même chose quand vous séjournez dans un endroit qui vous plait. Si l’hôtel dispose de chambres libres, le personnel sera très heureux de vous les montrer en espérant vous donner envie de les réserver une prochaine fois. On y trouve toujours des idées déco, ne serait ce qu’au niveau des sols ou de la couleurs des murs… et je trouve amusant d’entrer dans ces suites spectaculaires que je ne peux pas m’offrir. Ca ne me rend ni jalouse ni envieuse. Juste curieuse. A l’instar de cette baignoire toute ronde en marbre dans la suite vertigineuse du 4e étage… J’ai aussi visité des chambres plus petites (j’ai été upgradée dans une chambre immense) qui disposent toutes d’un grand lit, d’une table pour se poser, écrire ou bouquiner et d’une salle de bain ravissante (toutes n’ont cependant pas toujours une baignoire).





Photographies Ma Récréation, le salon dans ma chambre et la coiffeuse à côté du lit


Moins sophistiquée que le Mirror Room, la brasserie Holborn Dining Room est une véritable réussite. Ses grandes banquettes en cuir rouge sont soulignées par des suspensions noires et ovales accrochées au plafond. La nuit, il y règne une atmosphère typiquement londonienne : les gens rient fort, les filles sont toutes ultra sapées, les cheveux lissés au fer céramique et le verre toujours à la main. Quant au menu, il est assez irréprochable : un filet de saint-pierre poêlé servi avec des légumes de saison, un burger dinguissime qui a coupé la parole de ma fille pendant un bon quart d’heure, un risotto au potimarron et à la viande fumée… Je n’ai pas eu l’occasion de le tester mais il paraît que le brunch est ahurissant (servi tous les weekends) et que la pain perdu au chai et à la glace à la cannelle est à se damner. Sans parler des pancakes au mascarpone et aux myrtilles et du pain grillé à l’avocat écrasé… Miam !




Photographies Ma Récréation : la suite ahurissante du quatrième étage


De l’autre côté de la brasserie, le bar Scarfes aimante tous les branchés londoniens en quête de jazz live et de cocktails sophistiqués. On s’installe autour de la cheminée en attendant que les musiciens s’installent. On sent les célibataires en chasse. Les couples sont agrippés l’un à l’autre, histoire de bien signifier l’impossibilité d’une éventuelle drague. C’est hilarant. Bon, comme j’étais avec ma fille, à 20h12, j’ai abandonné ce spectacle pour aller la coucher.



Photographies Ma Récréation. En haut le Scarfes Bar, en bas le Holborn Dining qui ouvre tôt le matin pour le petit-déjeuner


Bien que la plupart des chambres donnent sur la rue, les fenêtres sont plus que double vitrées, elles sont carrément hermétiques au bruit. Jamais entendu un calme pareil en plein centre de Londres. Ma salle de bain était splendide, avec une télévision au dessus de la baignoire : le truc que je ne ferais jamais installer chez moi mais qui m’amuse comme une gosse à l’hôtel. Après notre visite aux studios Harry Potter, j’ai laissé ma fille devant un film pour aller tester le spa Sense au sous-sol. C’est la marque Maison Caulières, spécialisée dans les huiles végétales, qui s’occupe des protocoles du spa. J’ai reçu un massage irréprochable, court mais efficace (je ne voulais pas m’éterniser) et ce que j’adore c’est la qualité du vestiaire : pourquoi les spas français ne prennent pas exemple sur leurs homologues anglais ? Eux au moins pensent toujours à laisser du déodorant, un produit coiffant pour celles qui veulent se faire un brushing, des peignes individuels sous blisters, des tampons, des brosses à dents, de la crème hydratante et du démaquillant, bref, tout ce dont on pourrait avoir besoin en sortant d’un soin. Il y a même un salon de coiffure tenu par Matthew Curtis à la sortie pour les maniaques qui veulent tout faire sur place.



Photographies Ma Récréation : en haut les escaliers vertigineux en marbre, en bas l’entrée du spa Sense


Le Rosewood London qui appartient au groupe propriétaire du Crillon à Paris mérite bien sa réputation sans faille. Et si vous avez envie de sortir dîner dans une institution à 15 minutes en taxi, je vous recommande le Wolseley à Mayfair, que m’a conseillé le parfumeur Lyn Harris. Un néo bistrot divin et accessible qui donne l’impression de manger à l’intérieur d’une chapelle. Bruyant comme partout à Londres – même symptôme qu’à New York – mais délicieux. A 20 minutes en voiturede l’hôtel, si vous ne savez pas comment occuper un dimanche matin, n’hésitez pas à aller à Spitalfields Market puis au marché aux fleurs de Columbia Road (dix minutes à pieds sépare les deux marchés). Ca change de Liberty, Top Shop et des grandes enseignes shopping de Soho. Et la variété des fleurs consommées par les anglais est un enchantement.



Photographie Ma Récréation. La joie :-)


A partir de £472 la nuit en chambre double (faites aussi la chasse aux promos sur le site !). Petit déjeuner à partir de £26 par personne. £24 le Deluxe Burger à la Holborn Dining Room, £135 le massage Maison Caulières de 60 minutes au Sense Spa. Rosewood Hotel, 252 High Holborn, WC1V 7EN London, Tel : +44 20 7781 8888


Photographie Ma Récréation : signe ultime de luxe, lorsque j’ai fait ma réservation, on m’a demandé pour quelle raison je me rendais à Londres et je leur ai dit que c’était le cadeau d’anniversaire de ma fille et que nous allions aux Studios d’Harry Potter. Le soir de notre arrivée, ce chocolat imprimé nous attendait dans notre chambre...