Oustau de Baumanière en Provence

27/05/2011

« Regardez là-haut, à l’horizon de la roche. Dans quelques minutes, la nuit sera tombée et il sera trop tard pour le voir. Voilà, ça y est. Comme si le soleil remontait à la surface de la pierre. Ca fait quarante ans que je guette cet instant et ça ne finit pas de m’émouvoir » avoue Jean-André Charial, cuisinier, vigneron et propriétaire d’un des sites les plus luxueux de Provence : les maisons de Baumanière. Nichés aux pieds du village des Baux-de-Provence, entre Arles et Avignon, ces bâtisses aimantent les icônes – Grace Kelly, Cocteau, Picasso…- comme les anonymes en quête de dépaysement depuis leur ouverture par le grand-père de Jean-André en 1945. La plus connue, Oustau de Baumanière enclavée dans ce paysage minéral ahurissant, recèle à la fois un hôtel cinq étoiles avec piscine oversize et une table deux étoiles où se précipitent les touristes du monde entier. Un peu plus bas, à deux minutes en voiture, on trouve La Cabro d’Or, un second « cinq étoiles » perdu dans un jardin édénique où le farniente des cygnes nous déconnecte autant que le parfum des herbes aromatiques du potager bio où les chefs viennent directement se servir.

Oustau de Baumanière, vue de la terrasse du restaurant le soir à gauche (photographie Ma Récréation). A droite : Oustau de Baumanière (photographie de Jean-Pierre Gabriel)

Difficile de croire qu’on est seulement à 2h40 de l’effervescence parisienne. A La Cabro d’Or comme à Oustau de Baumanière, le temps semble suspendu. Une visite au village, véritable carte postale vivante, et l’on revient vite à l’hôtel dont on n’a plus aucune raison de sortir du weekend. Rougets à l’huile d’olive locale et petits pois du jardin pour le déjeuner. Sieste sous un parasol au bord de l’une des nombreuses piscines encadrées de cyprès et de platanes centenaires. Escapade au spa en fin d’après-midi pour un soin du visage Biologique Recherche (dont j’ai déjà dit tout le bien que j’en pensais ici), un massage aromathérapeutique ou une séance de sophrologie. Les plus gourmands pourront prendre un cours de cuisine étoilée avec le chef Sylvestre Wahid ou avec Jean-André Charial qui continue à diriger les menus et l’esprit épurée de la carte. Un paradis hors de prix ? Pas si l’on s’y rend hors saison (le mois d’octobre y est, paraît-il, merveilleux) ou si l’on suit les promotions de dernière minute intelligemment proposées en ligne. On quitte les lieux en se faisant une promesse sincère, celle de revenir le plus vite possible.


En haut à gauche : La Cabro d’Or (photographie Jean-Pierre Gabriel). En haut à droite : Le Manoir de la Cabro d’Or. En bas à gauche : les légumes du jardin servis à l’Oustau, en bas à droite : la piscine de la Cabro d’Or (photographies Ma Récréation)

A partir de 205€ la nuit pour deux personnes en basse saison, mais n’hésitez pas à sélectionner les formules et les promotions en ligne archi intéressantes. Oustau de Baumanière, Tel : 04 90 54 33 07 ou La Cabro d’Or, Tel : 04 90 54 40 46, 13520 Les Baux-de-Provence, à trente minutes de la gare TGV d’Avignon (2h40 direct de Paris)