Mu à Bali

19/09/2011

A gauche, une vue d’Uluwatu temple, à droite, un aperçu du Mu

Perdu à l’extrême sud de Bali, le Mu - prononcez mou - n’a rien des hôtels luxueux qui ont colonisé Seminyak, Nusa Dua ou Jimbaran Bay. Pas de green de golf ni de suites gigantesques mais des petits bungalows avec vue panoramique sur la mer. Certaines chambres creusées dans la roche n’ont qu’une moustiquaire pour quatrième mur, ce qui permet aux singes échappés du temple voisin d’Uluwatu de venir vous saluer le matin au réveil. Créé par un marseillais expatrié à Bali, le Mu n’est pas en quête de publicité. Bien au contraire : son propriétaire Jérôme fronce le sourcil à la vue d’une carte de presse. Sa clientèle fidèle suffit amplement à faire vivre ce repaire à surfeurs chics qui n’ont qu’à descendre la falaise pour trouver les plus gros rouleaux de l’île. D’ailleurs, c’est un spécimen du genre, Alexis de Brosses, président de la marque Talika, qui m’a fait découvrir ce paradis en 2006. Cependant, le lieu n’est pas réservé aux experts de la glisse. Idéal pour ceux qui cherchent à fuir la foule, le Mu qui dispose d’une sublime piscine à débordement, propose aussi des cours collectifs de yoga d’une grande qualité et peut vous organiser une excursion en bateau, une plongée sous marine ou une balade en parapente. A l’heure des repas, tous les clients se retrouvent autour d’une table d’hôte pour savourer une cuisine raffinée, fusion d’inspirations méditerranéennes et balinaises. Un véritable trésor qui se mérite (près de 24h de voyage au départ de Paris si l’on compte l’escale, le temps d’attente dans les aéroports et le trajet en voiture en sortant de Denpasar) et qu’on ne veut plus quitter une fois sur place.
 
De 25 à 55€ la nuit par personne avec petit-déjeuner en moyenne saison, de 30 à 62.50€ la nuit par personne avec petit-déjeuner en haute saison, wifi compris. La chambre la plus spectaculaire pour ceux qui ne souffrent pas de vertige étant le Bungalow Cliff. Mu Bungalow, Jalan Pantai Bingin, Pecatu, Bali, Tel : +62 361 895 74 42, jbataillardbali@gmail.com