Mes adresses à Essaouira

5/09/2016


Samedi dernier, j’ai publié un article sur la Villa Maroc à Essaouira. Si ce post vous a donné envie de découvrir cette ville envoutante, voici à présent une série d’adresses et de lieux si vous passez par là. De quoi occuper un long weekend ou même une semaine entière.




Photographies Ma Récréation. En haut : une vue d’Essaouira du haut des remparts, en bas : une promenade en dromadaire juste à côté d’Ocean Vagabond


Surf, kite et Ocean Vagabond
Essaouira étant située au bord de l’océan Atlantique, elle représente un paradis pour les surfeurs et les amateurs de surf et de kitesurf. En général, les bons surfeurs préfèrent aller du côté de Sidi Kaouki, une ville en bord de mer à une demi heure d’Essaouira. Mais les débutants apprécieront la facilité des vagues sur la plage d’Essaouira. Je dis ça comme si je m’y connaissais en matière de planche… euh, ben pas du tout. Mais j’étais avec toute une troupe d’ados qui ont beaucoup aimé prendre leurs premiers cours et se lever dès le premier jour. Si vous ne savez pas où trouver des cours, marchez sur la plage jusqu’au café-restaurant Ocean Vagabond. On le repère facilement : c’est là qu’on trouve tous les chameaux et les loueurs de quad. Ocean Vagabond est un endroit idéal pour profiter de la plage sans se prendre une demi tonne de sable dans la tronche (effet exfoliant garanti). A l’heure du déjeuner, le restaurant est envahi par les touristes occidentaux qui viennent y déguster des grillades, des salades ou des pizzas. Ca n’a rien d’un restaurant grand luxe. Juste un spot de surfeurs où l’on a parfois la chance de capter du wifi. Juste à côté sur la droite lorsqu’on regarde la mer, il y a plusieurs cafés où le réseau internet est plus fiable. Chez Ocean Vagabond, on peut louer des planches de surf ou bien trouver des cours de kite-surf ou de surf. Les prix sont élevés mais les cours sont de qualité (d’après ce que les habitués m’ont dit). Si vous n’aimez pas les sports de glisse, vous pourrez toujours opter pour un tour en chameau sur la plage ou une balade en quad. Si vous avez la flemme de marcher jusqu’à l’Ocean Vagabond en sortant de la Médina (une vingtaine de minutes par la plage), sachez qu’un taxi vous coûtera 1 ou 2 euros. Ocean Vagabond, Avenue Mohamed V, route d’Agadir, Essaouira, Tel : +212 524 78 43 67
 






Photographies Ma Récréation : Le Jardin des Douars


Le jardin des Douars
Sur la plage d’Essaouira, vous verrez peu de touristes se baigner. Et ce pour plusieurs raisons : d’abord, la température de l’océan est aussi fraiche qu’en Bretagne. Ensuite, l’intensité du vent rend la sortie de l’eau encore plus difficile qu’en plein hiver sur une plage normande. Enfin, j’avoue ne pas m’être sentie hyper à l’aise en maillot une pièce alors que presque toutes les femmes locales se baignent habillées (loin de moi l’idée d’évoquer le débat du burkini ici, je n’ai pas envie d’engager cette discussion). J’avais l’impression d’être dans une provocation qui ne correspond pas aux usages locaux. Personne ne m’a fait la moindre remarque et c’est juste un ressenti. Mais pour toutes ces raisons, mes amis nous ont organisé des journées à l’extérieur d’Essaouira (pas plus de 15 à 30 minutes en taxi selon les lieux) dans des hôtels qui disposent de piscine et les ouvrent aux non résidents. Dès qu’on s’éloigne un peu de la mer et du vent, on retrouve la chaleur cuisante du Maroc en été et l’on passe de 22 à 35 voire 40 degrés en quelques minutes de taxi. Spectaculaire, l’hôtel Le Jardin des Douars mérite qu’on y passe au moins une journée. Il faut réserver une table pour déjeuner afin de pouvoir s’installer sur les transats autour des piscines. Il y en a deux cachées dans ces jardins débordant de bougainvilliers en fleurs. L’une est destinée aux familles. Autant vous dire que le niveau sonore est élevé. L’autre est réservé aux adultes pour garantir le repos de ceux qui, justement, n’ont pas envie de supporter les cris des petits. La carte est radicalement occidentale : burgers, salades fraiches et même quelques makis au saumon sont au programme. C’est un peu plus cher qu’un déjeuner dans la Médina mais c’est délicieux. L’endroit est si beau que ça m’a donné envie de retourner à Essaouira pour passer une ou deux nuits dans ce palais et en profiter pour tester leur spa. Le Jardin des Douars, Douar Sidi Yassine, BP 209, Essaouira, Tel : +212 524 47 40 03, email : info@jardindesdouars.com
 






Photographies Ma Récréation, les jardins de Villa Maroc


Les Jardins de Villa Maroc
Suivant le même principe que le Jardin des Douars, la Villa Maroc a récemment ouvert une annexe dans l’arrière pays d’Essaouira. Cette fois, le prix d’entrée correspond à un forfait déjeuner fixe (sans les boissons) par personne. La piscine chauffée et le jardin sont bien moins impressionnants que ceux du Jardin des Douars mais ça reste ravissant. Le déjeuner est servi sous forme de buffet : des grillades marocaines, des légumes cuits épicés, des crudités, du poisson… Une cuisine sans prétention qui a plu autant aux enfants qu’aux plus grands. Ne comptez pas trop sur le wifi promis sur la brochure, il n’a jamais fonctionné en ce qui me concerne… En revanche, demandez à visiter les chambres de la villa. La Villa Maroc propose des packages deux nuits à Essaouira + deux nuits dans ces Jardins. Et si vous avez envie de venir en bande, vous pouvez privatiser l’ensemble des chambres de la villa qui disposent de leur propre piscine. Je crois que je m’ennuierais si j’allais passer deux jours d’affilée là-bas mais ça peut être une bonne option si on veut échapper à l’effervescence de la Médina. Les Jardins de Villa Maroc, KM 10 Route Essaouira/Marrakech, Tel : +212 524 47 31 47, email : hotel@villa-maroc.com


Photographie Ma Récréation : le Chalet de la Plage


Le chalet de la plage
On mange vraiment bien à Essaouira. Oubliez les plats ultra gras qu’on n’arrive jamais à digérer. Il y a beaucoup de raffinement et de légumes dans la cuisine marocaine. Essaouira est une ville portuaire, du coup, je vous recommande de tester les poissons locaux. L’institution pour se faire un shoot de pêche du jour, c’est Le Chalet de La Plage, un restaurant tenu par un français, situé en front de mer à quelques mètres de la place principale où se trouve le célèbre café Taros. Il faut compter environ 20 à 30 euros par personne à l’heure du déjeuner pour un plat accompagné d’une salade marocaine ainsi qu’un dessert, un café et une bouteille d’eau minérale. C’est plutôt cher pour Essaouira. D’autant que ce n’est pas la décoration du restaurant qui justifie ce tarif. Cependant, la fraîcheur du poisson est largement à la hauteur de l’addition. S’il fait beau (c’est à dire s’il n’y a pas trop de vent), je vous recommande de vous installer à l’extérieur. La décoration à l’intérieur en bois sombre est assez lugubre. Si vous avez envie d’une touche sucrée en dessert, vous pouvez opter pour la crème caramel qui vous rappellera sans doute celles qu’on ne trouve malheureusement plus dans les brasseries traditionnelles à Paris. Le Chalet de la Plage, avenue Mohammed V, Essaouira, Tel : +212 524 47 59 72





Photographies Ma Récréation : La Mouette et Les Dromadaires


La mouette et les dromadaires
Encore une adresse tenue par une française (il y en a visiblement beaucoup qui ont décidé de refaire leur vie sur cette côte atlantique). Il faut un peu d’organisation pour aller déjeuner dans ce café perdu sur une plage désertique, à quelques minutes de Sidi Kaouki. Si vous résidez dans un hôtel, demandez qu’ils négocient une voiture avec chauffeur pour vous. Si vous séjournez dans un airbnb, demandez à votre hôte qu’il vous donne un contact sérieux pour circuler en dehors d’Essaouira : les chauffeurs de taxi bleus n’ont pas le droit de sortir de la ville. Même pour aller à l’aéroport. Et comme au Maroc, tout se négocie (cette tradition m’exaspère car je déteste marchander), trouver un chauffeur à un prix correct peut vous prendre des heures. Une fois ce détail réglé, il vous faudra faire une demi heure de route (enfin de piste) pour arriver jusqu’à ce restaurant qui ressemble à Bagdad Café. N’arrivez pas sans réservation et surtout dites bien au téléphone que vous voulez manger des langoustes (disponibles uniquement sur commande préalable). On s’installe sous une tente de fortune, on s’affale sur les coussins en regardant la mer… le service est lent mais on s’en fiche : c’est les vacances ! L’océan se tient à quelques mètres. J’aurais aimé m’y baigner mais le vent m’a paru trop puissant (je suis une grosse frileuse quand je sors de l’eau). En tous cas, prévoyez de passer l’après-midi sur place (et aussi venez avec du liquide, ils ne prennent pas de carte bancaire). Incontournable. La mouette et les dromadaires, Plage de Sidi Kaouki, Essaouira, Tel +212 678 44 92 12







Photographies Ma Récréation : le marché au poisson


Le marché au poisson
Que vous aimiez ou non le poisson, il faut absolument aller voir les étals de poissons vendus par les pêcheurs tout juste débarqués à quai. Inutile de vous faire un plan pour le trouver : il vous suffit de suivre les mouettes en partant du café Taros. C’est un bordel sans nom, on se bouscule, on crie, on montre avec fierté les mâchoires de requin, les oursins, les crustacés et les espèces gigantesques dont je ne saurais citer le nom. Oubliez la chaine du froid. Ici, on se dépêche de rentrer chez soi mettre au frais les poissons achetés en plein soleil. Surtout, n’y allez pas en tongs car elles vont faire ricocher la boue noire et douteuse au sol sur l’arrière de vos jambes (been there, done it). Il y a tellement à voir que ma fille a décidé d’écrire une histoire baptisée « le marché au poisson » après cette visite. N’hésitez pas à grimper en haut des remparts à la sortie du marché, la vue tout en haut est merveilleuse. On vous proposera sans doute aussi de manger des poissons grillés dans les petites échoppes à la sortie. Je n’ai pas osé (je suis un peu monomaniaque de l’hygiène et je flippais de tomber malade) mais on m’a dit que j’avais eu tort.


Photographie Ma Récréation. Le Taros


Le Taros
Situé sur la grande place à la sortie de la Médina quand on se dirige vers la plage, ce café est niché sur un roof top. C’est ici que les touristes habitués à venir à Essaouira vont prendre un verre à la tombée du jour. On y sert du rosé, des cocktails et des olives pimentées. On peut même y rester diner (je n’ai pas testé, je ne sais pas comment sont les repas). Les frileux qui ont oublié d’embarquer leur pull marin pourront profiter des grands ponchos en laine que le café met à disposition de ses clients. Attention, le wifi est très variable, il se peut que vous ayez à descendre dans un café sur la place pour en trouver de meilleure qualité. Juste en sortant sur la place, il y a un glacier dont j’ai oublié le nom. Ils servent aussi des crêpes au chocolat. Vous ne pouvez pas le louper, il y a une longue file d’attente d’enfants à l’extérieur. Ce ne sont pas les meilleures glaces que j’ai mangées, loin de là, mais elles ont le mérite d’achever parfaitement une après-midi au soleil. Taros Café Restaurant, Place Moulay Hassan, Tel : +212 610 02 69 98
 


Photographie Ma Récréation, le Dar Caravane


Dar Caravane
Encore plus près d’Essaouira que le jardin des Douars (on peut s’y rendre en taxi bleu), Dar Caravane dispose de quelques suites, d’un restaurant et d’une piscine – non chauffée. J’ai vraiment préféré le jardin des Douars ainsi que les jardins de Villa Maroc mais c’est un bon plan pour ceux qui sont en quête d’une piscine au soleil : même principe qu’ailleurs, on peut y passer l’après-midi en réservant une table pour déjeuner. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de monde et la décoration qui emprunte à des univers radicalement différents m’a laissé de marbre. Pour couronner le tout, alors qu’on n’a pas croisé un moustique pendant notre séjour, je me suis faite dévorer pendant que je déjeunais les pieds dans l’herbe. Je dois cependant rectifier cette impression mitigée en ajoutant que le personnel est charmant et qu’on est très bien reçu. Dar Caravane, Les Mimosas, Route d’Agadir, Essaouira, Tel : +212 524 78 48 04




Photographies Ma Récréation : les couleurs de la Médina


Evidemment, à Essaouira, il vous faudra vous perdre dans la Médina, aller au marché acheter du pain marocain, des fruits et des légumes, accepter de boire le thé avec un marchand de tapis pendant une heure pour dégoter la pièce dont vous avez toujours rêvé (trop de fatigue pour moi mais j’en connais qui adorent ce jeu et les prix bien négociés défient toute concurrence en métropole), aller au hammam (il y en a un peu partout dans la ville, plus ou moins roots)… Je n’ai pas noté tous les super restaurants qu’on a testés (sorry) mais n’hésitez à laisser vos bons plans dans les commentaires, ça enrichira ce post ! Merci d’avance <3


PS : Je profite de ce post sur Essaouira pour vous parler d’une retraite yoga kundalini et yin yoga qui aura lieu du 19 au 26 novembre 2016 à Sidi Kaouki. La prof qui organise ce stage, Caroline Bénézet, ressemble à une déesse venue d’une autre planète. Je l’ai rencontrée vendredi dernier au Tigre Yoga et j’attends d’avoir expérimenté quelques cours pour pondre un post au sujet de sa pratique… Bref, cette retraite comprend deux cours de yoga par jour, l’hébergement dans un joli hôtel du coin, le petit-déjeuner et le déjeuner (végétarien et sans gluten). En dehors des cours, les journées sont libres et les soirées aussi. De 790 à 895€ par personne selon la chambre sans le billet d’avion. Renseignements et contact email sur le site de Caroline Bénézet : Sweet Home Yoga