Hotel Gutkowski à Syracuse

21/10/2013
Photographies Ma Récréation. Ce que l’on voit de la terrasse de l’hôtel Gutkowski à Syracuse. La façade de l’hotel ci dessous
 
In extremis avant de repartir ce matin en voyage à l’autre bout du monde, je vous livre un post à rêver. L’une de mes chansons préférées est « J’aimerais Tant Voir Syracuse » d’Henri Salvador. Je la fredonne à ma fille depuis qu’elle est née. Je me souviens d’un professeur de chant brésilien qui disait qu’il fallait se nourrir de la vibration magique de cette mélodie, en savourer le souffle. Cette poésie fait frissonner mon épiderme et je pense en la chantant à tous ces désirs de jeunesse, ces envies de beauté éclatante qu’on se formule à soi. Ca m’émeut à chaque fois. Alors lorsqu’on m’a proposée d’aller à Syracuse sentir un nouveau parfum, j’étais folle de joie. Comme si j’allais pouvoir enfin entrer à l’intérieur de ma chanson.
 
Photographies Ma Récréation. La terrasse de l’hôtel Gutkowski, une façade décrépie dans la ville
 
Et je n’ai pas été déçue. Quelle beauté. Une parcelle de terre fortifiée à l’extrême sud de la Sicile où l’on mange encore, à cette époque de l’année, des oursins crus sur des tartines de pain et des tomates frottées à l’ail et à l’origan. Bien sûr, on y croise plus de touristes que de locaux, les murs sont décrépis et la pauvreté palpable. Mais le charme opère à chaque coin de rue. Il faut des heures pour s’y rendre. Pas de vol direct hors saison, mais ça en vaut la peine. Après un weekend à Syracuse, on rentre chez soi épuisé mais sincèrement heureux.
 
Photographies Ma Récréation. Les épices au marché et les oursins sortis de l’eau
 
Grâce à la magie d’Instagram, une lectrice qui me suit, m’a recommandé d’aller visiter l’hôtel Gutkowski, pensant qu’il pourrait correspondre aux critères de Ma Récréation. J’étais logée dans un lieu élégant mais beaucoup trop cher. J’ai donc suivi le conseil envoyé par Fanny. Le propriétaire ne m’a pas laissé photographier les chambres qui étaient toutes occupées mais il m’a accueillie très gentiment et m’a laissée me promener dans les espaces collectifs. Le lieu a l’avantage d’être situé face à la jetée. Les chambres (que j’ai aperçues grâce aux femmes de ménage) sont blanches et épurées. Aussi monacales qu’une maison grecque. Ce qui est rare en Italie où pour une raison que j’ignore, on adore camoufler les paysages sous des rideaux en velours et mettre du bling dans le moindre recoin. Un lieu idéal pour un couple amoureux, à condition de ne pas être à la recherche d’un service 5 étoiles : le petit-déjeuner est servi dans une pièce commune, il y a du wifi mais ce n’est pas le genre d’endroit où vous allez trouver une prise pour l’Iphone à côté du lit ni un écran géant pour regarder la télé.
 
Photographies Ma Récréation. 
 
Je ne suis restée que 24 heures sur place donc je n’ai pas eu le temps de vous dénicher des bons plans. Je vous recommande cependant d’aller tester vos cordes vocales à l’intérieur de l’oreille de Dionysos, dans le parc archéologique situé à 5 minutes en voiture du centre ville. Puis d’imaginer les tragédies grecques dans le théâtre attenant. Levez-vous tôt et allez faire un tour au marché. Ca donne envie de beignets de fleurs de courgettes, d’encornets et de linguine aux palourdes. On y vend aussi des escargots vivants au kilo, je n’avais jamais vu ça. Et puis promenez-vous au bord de la mer, vous croiserez des américains perdus à la recherche d’églises anciennes et des italiens en slip blanc, une serviette sur l’épaule, prêts à aller se jeter dans l’eau. Pour déjeuner, j’ai eu la chance d’aller au Ristorante Porte Marina qui malgré un cadre peu flatteur propose la pêche du jour parfaitement grillée. Une douceur de vivre merveilleuse à l’heure où le gris envahit Paris. Une petite chanson pour la route…
 
A partir de 80€ la nuit en chambre double avec petit-déjeuner, Hotel Gutkowski, Lungomare Vittorini, 26, 96100 Syracuse, Sicile, tel. +39 0931.465861