Hôtel Duc de Saint Simon à Paris

13/01/2012
Photographies Ma Récréation
 
Situé dans l’une des plus jolies rues du septième arrondissement, à quelques pas de la boutique Simone, du salon Joël Villard et de la sublime galerie Clémande, cet hôtel méconnu figure dans tous les guides chics des Etats Unis. Probablement grâce à Lauren Bacall qui a confié son adoration pour cette niche en toile de Jouy. Ou à la journaliste américaine Casey O’Brien Blondes qui a choisi de mettre la collection de miroirs au sous-sol en couverture de son livre Parisian Hideaways (Editions Rizzoli). Je passe quotidiennement devant sa petite cour pavée où l’on aperçoit de riches new-yorkaises en fourrure accompagnés de maris chapeautés, des créatures hyper élégantes en train de prendre le thé avec Stefano Pilati, actuel directeur de création de la maison Yves Saint Laurent, ou encore quelques couples japonais ultra bien élevés. J’ai bien essayé d’y organiser des rendez-vous dans la cour les jours d’été mais le Duc de Saint Simon est si confidentiel qu’il est exclusivement réservé à ceux qui y dorment : on ne peut y petit-déjeuner que si l’on est invité par l’un de ses clients. En cours de rénovation, ce trésor germanopratin du 19e ne dispose que d’une trentaine de chambres dont quatre avec terrasses, toutes différentes et décorées avec des tableaux déjà aux murs en 1904 lors du premier état des lieux de l’hôtel. Je n’avais jamais osé demander à le visiter jusqu’à hier et je me suis régalée dans les couloirs à imaginer les amours interdites et les passages secrets. Un endroit idéal pour sortir de son époque et écrire un roman.
 
Hôtel Duc de Saint Simon, 14 rue de Saint Simon, Paris 7e, Tel : 01 44 39 20 20, De 265 à 410€ la nuit (tarifs communiqués par l’hôtel bien que sur le site on trouve des chambres à partir de 189€. A voir…)