Hotel Casas de la Juderia à Seville

9/05/2016


Après le Marbella Club Hotel et Trasierra dans la Sierra Norte (vous pouvez également consulter cet article sur les idées déco à piquer à Trasierra), on continue notre périple ibérique à Séville, étape absolument obligatoire si vous passez en Andalousie. J’avais gardé un souvenir merveilleux de cette ville où je suis partie quelques jours en voyage de presse il y a près de dix ans. On avait séjourné au palace Alfonso XIII dans des conditions ultra luxueuses. Cette fois seule avec ma fille à Séville pour une seule petite journée, il n’était pas question de retourner dans un hôtel aussi spectaculaire. J’ai bien sûr cherché des solutions Airbnb mais tous les appartements encore libres et idéalement situés dans la vieille ville étaient auréolés de commentaires du genre « formidable accueil mais appartement très bruyant  ». Si ma fille a le sommeil aussi lourd que si elle prenait du stilnox, je ne supporte pas le bruit. Surtout pile au moment où je commence à m’endormir. Je suis capable d’insulter violemment les gens que j’aime si on me réveille alors que je viens de sombrer. Une vraie Tatie Danielle


Photographie Ma Récréation, le lobby de l’hôtel Las Casas de la Juderia


Du coup, j’ai demandé à Joao chez Trasierra de me recommander un hôtel « confortable mais pas hors de prix » à Séville et on a atterri à La Casas de La Juderia, situé à cinq minutes à pied de la cathédrale et des jardins de l’Alcazar. Je ne savais pas à quoi m’attendre en dehors de la localisation parfaite. Je me doutais que ce ne serait pas le sommet de la branchitude. Au moment de récupérer nos clés, les cinq employés derrière le comptoir semblaient complètement débordés par l’arrivée simultanée de deux clients. Je suis allée voir la pièce centrale en attendant mon tour et la décoration ne m’a pas vraiment séduite. Trop de couleurs. Trop de matières. Trop de styles accolés les uns aux autres. Mais Séville n’est-elle pas la ville des mélanges ? Lorsque notre tour est enfin venu, on a tenu à nous accompagner jusqu’à notre chambre. Je n’y tenais pas mais le concierge a insisté : d’après lui, il était impossible de trouver notre chemin sans lui. Et il avait raison.



Photographies Ma Récréation. Les cours de l’hôtel Las Casas de la Juderia


On a d’abord pris un ascenseur pour le sous-sol. Un couloir recouvert de mosaïques très anciennes s’étire sur plusieurs dizaines de mètres. Il faut ensuite reprendre un ascenseur, traverser des cours fleuries et à nouveau des couloirs pour rejoindre la partie de l’hôtel où nous séjournions. La Casas de la Juderia n’est pas un bâtiment, c’est un quartier. Cent soixante-quinze chambres réparties dans des maisons qui datent pour certaines du XVe siècle et qui appartiennent toutes à l’ancien quartier juif de Séville. Pas de wifi dans les chambres mais dans tous les espaces communs. Les chambres sont très agréables avec de jolies vues sur les toits sévillans, une salle de bain avec douche et baignoire. On n’a pas eu le temps de tester le petit-déjeuner car nous sommes rentrées à Paris à l’aube avec Vueling. Surtout, demandez une chambre au « calme ». Même si les ruelles autour de l’hôtel ne sont pas les plus animées de la ville, les Espagnols aiment se parler fort, y compris à 3h du mat quand ils rentrent chez eux, imbibés d’alcool (Tatie Danièle n’a pas bien dormi cette nuit là… #fail).




Photographies Ma Récréation. Notre chambre, une autre cour et notre salle de bain


Voici quelques suggestions si vous n’avez qu’une seule journée à passer à Séville. Primo, allez déjeuner chez Fargo (Pérez Galdos 20, Zone Alfalfa, Tel : + 34 955 278 552), un restaurant bio tenu par un français et recommandé par une de mes abonnées sur Instagram. Commandez le filet mignon de cochon noir (une spécialité de la région) servi avec des légumes de saison. Les enfants opteront probablement pour un burger mais il y a également plein de recettes vegan pour ceux qui ne mangent pas de viande. Bon marché, accueil adorable, produits locaux et de qualité : un sans faute !



Photographies Ma Récréation


L’après-midi, nous sommes allées visiter les jardins de l’Alcazar (je vous en reparlerai demain) avec Maëlis Jamin-Bizet, la créatrice du blog La Fiancée du Panda, qui passait elle aussi ses vacances dans le sud de l’Espagne. J’aurais adoré emmener ma fille voir la cathédrale qui est l’un des bâtiments les plus spectaculaires de Séville mais avec un enfant, on doit faire des choix et ne pas trop surcharger le programme. Organisez-vous un peu à l’avance en prenant vos billets la veille sur Internet car les files d’attente sont interminables.


Photographie Ma Récréation. La cathédrale de Séville


Ensuite, nous avons fait un tour de calèche (45 euros pour une heure de trajet). Difficile d’échapper aux boutiques qui vendent des tenues de danseuses de flamenco pour enfant. On est reparti avec la panoplie complète (robe, chaussures, éventail, pince à pois dans les cheveux) pour la modique somme de 23 euros (je préfère ne pas savoir où et comment ces vêtements ont été fabriqués avec un prix aussi bas…). Le soir, nous avons testé le restaurant El Pinton, recommandé par Maëlis. La décoration est très mignonne, les serveurs sympas et les tapas plutôt bonnes. Mais comparée à Fargo, la cuisine d’El Pinton n’a rien de dingue. On s’est cependant régalé à regarder les Sévillanes endimanchées, ultra maquillées, en robes longues, le cheveu tout en boucles Babylis : punaise, on ne plaisante pas avec le samedi soir à Séville ! Si vous avez encore de l’énergie, n’hésitez pas à vous trouver un spectacle de flamenco (fiez-vous à votre hôte airbnb ou à votre hôtel pour dénicher le bon spot pas trop touristique). Nous, on a capitulé très tôt, après une journée de marche non stop.




Photographies Ma Récréation. La cour de notre chambre et la chambre juste en dessous


Je suis certaine qu’il doit y avoir des tas d’adresses inattendues à Séville. Je suis restée trop peu de temps pour fouiner comme je le fais habituellement. Et puis, ça me plaisait de jouer les touristes avec ma fille. Cependant, si vous avez des tips, des restaurants à tester, des magasins à aller voir ou des monuments méconnus à recommander, je serais heureuse que vous les partagiez dans les commentaires ci-dessous. Histoire d’enrichir le séjour d’autres lecteurs ! Merci mille fois. Demain, on file à l’Alcazar…


Cette vidéo n’est pas de moi, je l’ai trouvée sur le site de l’hôtel


Hôtel de las Casas de la JuderiaCalle Santa Maria la Blanca 5, 41004 Seville, Tel : + 34 854 41 51 50. A partir de 160€ la chambre double. La piscine sur les toits est ouverte de juin à septembre et le spa propose un parcours dans les bassins pour 19€ l’accès d’une heure