Cavallo Point à Sausalito, California

2/07/2013

Photographies Ma Récréation. En haut la vue du Golden Gate du Cavallo Point, en bas, l’hôtel du Cavallo Point à Sausalito

C’est la dernière étape de mon road-trip en Californie. J’ai fait durer le plaisir pendant des mois pour savourer ce voyage le plus longtemps possible. Il me paraît tellement loin à présent. Souvenez-vous, on en était à Big Sur, sur la Highway Number One. Il suffit de remonter la route vers le nord encore un peu pour arriver à San Francisco, là où l’avion du retour vers la France nous attend. Sur le chemin, si vous avez le temps, arrêtez-vous à Carmel, puis à Monterey (l’aquarium local est très apprécié des enfants). Sinon, foncez à San Francisco imbibé de scènes mythiques issues de Bullit ou de la série Les Rues de San Francisco.
 
Photographies Ma Récréation. La vue du Cavallo Point du Fort Baker. En bas : la baie de San Francisco vue du Cavallo Point
 
Ayant gardé un très bon souvenir de Sausalito, la petite ville portuaire de l’autre côté du Golden Gate, je voulais me trouver un hôtel là-bas, à l’abri des embouteillages. Caroline Wachsmuth qui s’y connaît en massages, m’a recommandé le Cavallo Point car elle fréquente régulièrement le spa (hors de prix, by the way, comme tous les bons lieux de massage à Frisco). Sur internet, j’ai vu que l’hôtel était très bien noté et qu’il faisait partie du même groupe que le Post Ranch Inn (dont je vous ai parlé dans mon article sur Big Sur). Bref, j’ai décidé d’exploser mon budget pour les trois dernières nuits, en nous prenant une grande chambre dans cet hôtel pur luxe.
 
Photographies Ma Récréation : en haut le restaurant, en bas la chambre
 
Habituellement, je ne parle ici que de ce que j’aime mais je vais devoir faire une exception. Le Cavallo Point est un lieu trop prétentieux pour que je vous recommande d’y aller. Bien sûr la vue sur le Golden Gate et la baie de San Francisco est spectaculaire. Evidemment, les chambres sont grandes, la salle de bain gigantesque et le restaurant spacieux. Mais les bons points s’arrêtent-là. D’abord, comme dans beaucoup d’hôtels californiens, vous n’avez pas d’autre choix que d’arriver en voiture mais comme le Cavallo Point trouve que ça jure avec la pelouse, il exige que vous vous gariez sur un parking éloigné de votre chambre. Aucun problème à priori, sauf que ce parking situé à dix minutes de votre lit est payant. C’est un supplément forfaitaire conséquent et obligatoire que vous découvrirez à la fin de votre séjour. Le ménage n’est absolument pas soigné et n’espérez pas qu’on prépare le lit pneumatique de votre enfant : c’est à vous de le faire. La nuit, impossible d’avoir le noir complet dans la pièce car l’architecte et le décorateur ont scrupuleusement laissé de nombreuses fenêtres en hauteur sans store. Idem le matin : vous aurez la joie d’être réveillé avec le lever du soleil.
 
Photographie Ma Récréation : alamo square à San Francisco
 
Au restaurant, souvent vide, on vous fera attendre des heures pour vous asseoir et prendre votre commande… N’espérez pas avoir votre petit-déjeuner dans les vingt minutes qui suivent. Les serveurs ont beau être plein de sourires et de manières, ils sont incompétents et oublient ce que vous leur avez demandé. Quant aux plats, ils sont coûteux et manquent de générosité. Ca ne s’améliore pas du côté de la réception où le concierge est complètement à la masse, incapable de donner un conseil de qualité sur les activités à faire avec des enfants à San Francisco. N’imaginez pas non plus que vous pourriez vous détendre au spa : les massages ont tellement de succès qu’il faut réserver son rendez-vous une semaine à l’avance.
 
Photographies Ma Récréation : le bord de mer à Sausalito
 
Bref, n’allez pas au Cavallo Point ou contentez-vous d’un massage si vous êtes du genre organisé. Cependant, n’hésitez pas à buller à Sausalito qui regorge de petits restaurants de fruits de mer sur la jetée. Ainsi que d’un magasin de gadgets hilarants : Sausalito Ferry. Vous y trouverez des barres de céréales à l’effigie de Sigmund Freud pour une psychanalyse express, des parfums au bacon (véridique), des gels nettoyants pour la main avec la mention « Maybe You Touched Your Genitals », des tee-shirts débiles (qui nous ont bien fait marrer), des Totoros déclinés dans toutes les matières et des chewing-gums à messages (on peut tout commander en ligne)… Pile en face, il y a une boutique de jouets intelligents pour enfants à ne pas manquer. Concernant San Francisco, je vous recommande de (re)lire le parcours de Caroline Wachsmuth qui est toujours d’actualité. J’ajouterais un passage obligatoire chez Tartine Bakery, la boulangerie-pâtisserie qu’Alain Ducasse adore et que vous avez peut-être déjà repérée dans le livre Edible Selby. Porn food à souhait, je vous promets que les dingues de sucre ne le regretteront pas ! Enjoy Frisco…
 
Photographies Ma Récréation. Les petites conneries à rapporter de chez Sausalito Ferry
 
Cavallo Point, 601 Murray Circle, Fort Baker, Sausalito, California 94965, Tel : +1 888 651 2003. A partir de $379 la nuit (mais c’est plutôt au dessus de $400) une chambre pour deux. Wifi, parking et petit-déjeuner NON inclus.