Mathilde Thomas à New York

23/06/2011

Co fondatrice de la marque Caudalie, Mathilde Thomas a emménagé à New York l’an passé pour répandre ses polyphénols issus des vignes sur le territoire américain. Installée dans l’Upper East Side avec Bertrand, son mari co créateur de l’empire des pépins de raisin, et leurs trois enfants, elle rêve de vivre à Soho, où elle retrouve ses amis le weekend. Dingue de yoga et de footing, cette hyperactive aux jambes kilométriques sillonne sa ville d’adoption, de Sephora Soho jusqu’au Plaza sur son Brompton pliable, « plus rapide qu’un taxi coincé dans les embouteillages ». Entre deux lancements cosmétiques, Mathilde a pris le temps d’imaginer pour Ma Récréation trois journées idéales à Manhattan. Ponctuées de pauses gourmandes, de visites arty et de deep tissue massage.

 
De haut en bas, de gauche à droite : l’entrée du Plaza, le bâtiment du Plaza (photo de Mathilde Thomas), Central Park et le Metropolitan Museum
 
24 HEURES
C’est à l’aube, devant la fontaine Bethesda de Central Park que Mathilde nous donne rendez-vous pour démarrer son marathon. Petit footing et grandes bouffées d’oxygène, accompagnée de ses enfants à vélo et du son des saxophonistes disséminés dans le jardin. Un échauffement avant une matinée de shopping dans l’Upper East Side, son quartier. « Ici, je ne circule qu’avec mon Brompton, la rolls des vélos pliables, par souci écologique et pour gagner du temps » dit-elle. D’ailleurs elle nous recommande de louer un vélo à n’importe quel abord du parc. Direction Barney’s sur Madison pour admirer la sélection de bijoux, de chaussures et de créateurs américains comme Proenza Schouler, Rodarte, Thakoon et Marc Jacobs. Elle poursuit ses achats chez Bergdorf Goodman. « Je craque complètement pour les bracelets Van Der Straeten et je me régale du spectacle des clientes socialites de l’Upper East avec leurs brushings parfaits et leurs ongles beiges » raconte Mathilde en souriant. La matinée est déjà bien entamée : on file au Plaza, à quelques mètres, pour se faire masser au Spa Vinothérapie de Caudalie par Slavic, l’expert en deep tissue massage qui lui a valu une recommandation spéciale du Vanity Fair. Le soin se termine par un verre de Smith Haut Laffite (le rouge 2006 est le préféré de Mathilde) dans le salon de relaxation. Les control freaks siroteront, à la place, une tisane avec une grappe de raisins frais. Déjeuner au Food Hall du Plaza au faux air du Food Court de Harrods à Londres. La créatrice commande la spécialité du lieu, une pizza aux figues pendant qu’on guette une apparition magique d’Eloïse. On redescend la 5e avenue vers le MoMa pour aller voir les toiles de Rothko et de Fontana. « Je vais beaucoup au musée avec mes deux aînés, confie Mathilde, c’est une manière d’aiguiser mon regard, ce qui m’aide dans la direction artistique de Caudalie au quotidien. » Encore un peu d’énergie ? Direction le MET, à pieds, pour l’exposition Alexander McQueen, suivie d’un liquid dinner, un Metropolitan Martini sur le rooftop : ahurissant !
 
De gauche à droite, de haut en bas : Balthazar, le restaurant Butter, une façade de Bleecker Street (photo de Mathilde Thomas) et la vitrine de Magnolia Bakery
 
48 HEURES
Réveil des chakras avec Ginger Merritt, la prof de yoga de Mathilde qui se déplace à domicile ou dans n’importe quel jardin si la météo le permet. Après quelques salutations au soleil, Mathilde nous retrouve au sud de Manhattan, chez Balthazar, une brasserie au décor typiquement Frenchy qui sert parmi les meilleurs petits-déjeuners new-yorkais (réserver à l’avance est fortement recommandé). On prolonge la gourmandise sur Broadway chez Dean & Deluca, la « Grande Epicerie de Soho » qui vend des bagels au saumon à se damner. Sur le trottoir d’en face, elle passe saluer son équipe de Sephora Soho, le plus gros point de vente US de Caudalie. A gauche en sortant, on s’arrête pour rêver devant le sublime magasin Prada dessiné par Rem Koolhaas et l’on flâne entre Broome, Greene et Grand Streets à la recherche des boutiques favorites de la spécialiste beauté : Ingo Maurer, Artemide et Flos pour les lampes et chez Catherine Malandrino, la copine de Mathilde, « pour ses chemises et ses robes hyper féminines ». Déjeuner dans le quartier de Nolita, sur Lafayette, chez Butter puis on rattrape Bleecker Street qu’il suffit de remonter à pied pour se retrouver dans le Meatpacking. Impossible de rester insensible aux cupcakes de Magnolia, fabriquées sous nos yeux dans la vitrine : « J’adore ceux au chocolat mais mes enfants raffolent de ceux à la vanille » dit-elle. Un petit tour chez Jeffrey’s pour la sélection de vêtements, une petite pause sur la High Line et Mathilde finit l’après midi dans les galeries d’art, « dont Gagosian of course ! ». La soirée démarre au grill du Standard avec un super Burger et se poursuit sur le toit, à la Boom boom room, « pour la vue, l’ambiance et les cocktails » ajoute-t-elle.
 
De gauche à droite, de haut en bas : l’entrée du Musée Nogushi (photo de Mathilde Thomas), le Brooklyn Bridge, la façade du restaurant Seersucker et le D.A.C
 
72 HEURES
La troisième journée du parcours de Mathilde Thomas nous invite à sortir de Manhattan. L’occasion de découvrir Long Island City et son incontournable musée Nogushi « aux créations si poétiques » dixit Mathilde qui se nourrit du travail de l’artiste né à Los Angeles d’une mère américaine et d’un père japonais. A midi, on rejoint Brooklyn au sud pour le restaurant Seersucker à Carroll Gardens : « Il a été créé par mon amie Kerry Diamonds, ex journaliste d’Harpers Bazaar, reconvertie dans les omelettes et les salades bio » explique-t-elle. Périmètre incontournable de la branchitude bobo, Brooklyn dispose d’un milliard de boutiques démentes et d’un centre artistique que Mathilde affectionne tout particulièrement : le Dumbo Arts Center. « Le dimanche, on y va en famille, on mange une glace et on rentre par le Brooklyn Bridge à pieds » dit-elle. Après trois jours de course folle, on finit par un dîner léger au cultissime Nobu new-yorkais, où Mathilde commande du poisson cru Yellow tail au Jalapeno avec une bière asiatique. Divin !
 
CARNET DE BORD
Par ordre d’apparition :
Central Park, New York City
Barney’s New York, 660 Madison Avenue, NY 10065, Tel : +1 212 826 8900
Bergdorf Goodman, 5th Avenue at 58th Street, NY 10019, Tel : +1 800 558 1855
Spa Vinothérapie Caudalie au Plaza, Central Park South, NY 10019, Tel : +212 759 3000
The Plaza Food Hall, Central Park South, NY 10019, Tel : +212 759 3000
Moma, 11 West 53rd Street, NY 10019, Tel : + 1 212 708 9400
Metropolitan Museum, 1000 Fifth Avenue at 82nd NY 10028, Tel : +1 212 535 7710
Ginger Merritt, Tel : +1 917 553 2549, merittginger@hotmail.com
Balthazar, 80 Spring Street, NY 10012, Tel : +1 212 965 1414
Dean & Deluca, Soho Store, 560 Broadway at Prince Street, Tel : +1 212 226 6800
Sephora Soho, 555 Broadway, NY 10012, Tel : +1 212 625 1309
Prada Soho, 575 Broadway, NY 10012, Tel : +1 212 334 8888
Ingo Maurer, 89 Grand Street, NY 10013, Tel : +1 212 965 8817
Artemide Inc, 46 Greene Street, NY 10013, Tel : +1 212 925 1588
Flos, 152 Greene Street (Houston Street), NY, Tel : +1 212 941 4760
Catherine Malandrino, 468 Broome Street, NY 10013, Tel : +1 212 925 6765
Butter, 415 Lafayette Street, Tel : +1 212 253 2828
Magnolia Bakery, 401 Bleecker Street, NY 10014, Tel :+1 212 462 2572
Jeffrey’s, 449 West 14th St., b/t 9th & 10th Ave, NY 10014, Tel : +1 212 206 1272
Gagosian, West 21st Street, 522 West 21st Street, NY 10011, Tel : +1 212 741 1717
The Grill & The Boom Boom Room at the Standard, 848 Washington at 13th Street, Tel : +1 212 645 4646
The Nogushi Museum, 32-37 Vernon Boulevard, Long Island City, NY 11106, Tel : +1 718 204 7088
Seersucker, 329 Smith Street, Brooklyn, NY 11231, Tel : +1 718 422 0444
Dumbo Arts Center, 111 Front Street, Suite 212, Brooklyn, NY11201, Tel : +1 718 694 0831
Nobu Restaurant, 105 Hudson Street, New York, Tel : +1 212 219 0500