Marie Le Vavasseur à Barcelone

5/09/2011

Ancienne attachée de presse chez Guerlain à Paris, Marie Le Vavasseur plaque tout du jour au lendemain pour faire le tour du monde. Huit mois d’émotions intenses. Un sac sur le dos. Et une rencontre en Inde qui bouleverse sa vie. Elle décide alors de suivre son amoureux jusqu’à Barcelone où elle s’installe pour de bon. Désormais responsable de la communication et du marketing de l’hôtel El Palace – une institution fondée par César Ritz en 1919 – cette amoureuse n’a rien d’une dilettante. Ultra sportive, limite workaholic, Marie adore tester de nouveaux restaurants avec ses amis et faire les brocantes le weekend. Pour Ma Récréation, elle a concocté un parcours de trois jours dans sa ville d’adoption, truffés de gourmandises et d’adresses insolites. Avec un peu de chance, on devrait même échapper aux touristes…

 

De haut en bas, de gauche à droite : les étals du restaurant La Paradeta, l’entrée du marché La Boqueria, la Basilique Santa Maria del Mar et la boutique Ivo&Co
 

24H

A l’aube, on file au marché le plus ancien de la ville : La Boqueria. Profusion de couleurs. Opulence des étals. On observe les grands chefs espagnols choisir des produits issus du monde entier – il arrive qu’on croise Ferran Adriá - et l’on s’installe chez Pinotxo pour un petit-déjeuner salé. Marie nous recommande les navajas à la plancha, les couteaux de mer avec une poêlée de champignons de saison et un verre de blanc sec. Il n’est que 10h du matin : le ton est donné ! En sortant, on traverse Las Ramblas, « une rue touristique sans intérêt » selon Marie, et l’on se rend à la Basilique Santa Maria Del Mar à pied en passant par Carrer de Ferran. En chemin, on fait un détour par la sublime place Plaza Real et l’on profite de l’architecture du quartier Gotic. Pause spirituelle à la basilique : « Je pourrais passer des heures dans cette église, confie Marie. J’aime son parfum d’encens, son architecture gothique et la sensation de paix enveloppante ». Déjeuner à La Paradeta, un restaurant de fruits de mer sans prétention. On sélectionne ce qui nous fait envie sur l’étal, on indique sa cuisson préférée et l’on récupère son plat quand c’est prêt. Le must d’après Marie : les berberechos al vapor (des coques à la vapeur). L’après-midi se poursuit dans le quartier du Born qui regorge de boutiques irrésistibles. A l’instar d’Ivo&Co qui décline son univers retro pour la maison et les enfants dans deux espaces installés face à face. « C’est bien simple : j’ai envie de TOUT acheter » s’exclame-t-elle ! On passe ensuite chez le créateur catalan Cortana dont les robes font fantasmer Marie et l’on se laisse happer par les petites rues du Born. Epuisé, on s’écroule au Bosc de les Fades (la forêt des fées), une mise en scène lunaire où l’on sirote un cocktail en attendant qu’une fée fasse son apparition. Un taxi nous conduit au restaurant El Merendero de la Mari où l’on commande une paella de fideos à déguster sur la terrasse avec vue sur les voiliers.
 
 
De haut en bas, de gauche à droite : La Sagrada Familia de Gaudi, la Cafeteria Clares, et le concept-store Boo

48H

Impossible de se rendre à Barcelone sans consacrer une matinée à La Sagrada Familia. Marie nous recommande l’audio guide « pour mieux comprendre la folie de Gaudi » et d’y aller tôt afin d’éviter la file d’attente. A deux rues de là, on déjeune au Café Clares que l’on ne quitte pas sans avoir goûté aux pâtisseries maison. Ensuite, rendez-vous dans le quartier de Gracia où vit Marie. « Un coin de Barcelone que j’adore et que peu de touristes connaissent » explique-t-elle. C’est parti pour un nouveau marathon shopping. Premier arrêt chez Boo, le concept store branché de Gracia, puis Marie nous emmène dans une boutique sans nom (C/ Verdi 28) où elle déniche des petites robes à moins de trente euros. On part se désaltérer chez Shh…No Se Lo Digas A Nadie – chut, ne le dis à personne – où l’on commande une clara, la boisson « piège » locale : un panaché de bière et de Fanta citron. Direction Verdejade, une mini caverne d’Ali Baba où Marie achète tous ses bijoux. Fin du parcours shopping chez Wunderkammer, un magasin de meubles et de décoration vintage. A l’heure du dîner, Marie nous emmène manger des tapas dans son restaurant favori : L’Anxoveta. « Laissez-vous guider par Antoine, le maitre des lieux, dit-elle. Et ne manquez pas la Pulpo a la Gallega : des poulpes tendres servis avec de la purée. Délicieux ! » Pour le dessert, on passe prendre une glace à la violette chez Ottimo en regardant la jolie place de Vila de Gracia et son clocher. Fin de soirée au Velcro, un bar à cocktails sur mesure avec canapé, fauteuils de designer et film projeté sur le mur. « Si vous aimez les gin tonic, demandez un Folk Strote, une déclinaison sucrée au citron vert » ajoute Marie en souriant.
De haut en bas et de gauche à droite : Les bains Aire de Barcelona, l’épicerie la Chitarra, la plage de Bogatell et les pâtisseries de Dolce Vita 
 
72H
Après deux journées sans pause, on profite d’une grasse matinée avant de se rendre Plaça de Rovira i Trias. Chez Dolce Vita, on achète des muffins et des douceurs maison qu’on déguste dans un café de la place. A cinq minutes à pied de là, on commande son piquenique idéal dans l’épicerie italienne favorite de Marie : la Chitarra. « Elle est ouverte jusqu’à 15h30 le dimanche, les pates sont ultra fraiches et ils les préparent in situ avec la sauce de votre choix » précise-t-elle. Direction la plage de Bogatell où il y a moins de touristes qu’ailleurs. Il suffit de prendre la ligne 4 du métro à Gracia – arrêt Joanic – et de s’arrêter à Bogatell. « Il faudra marcher un peu en sortant du métro, mais la balade permet de découvrir l’ancien quartier industriel de Poble Nou transformé en sublimes lofts » explique Marie. Après la plage, elle nous invite les bains Aire de Barcelona où l’on peut se faire masser (à réserver absolument). Parfaitement détendu, on remonte le passage Sant Joan et l’on atterrit au Can Kenji, un tout petit restaurant japonais où il vaut mieux désigner sur la carte ce que l’on veut manger car les serveurs ne parlent ni espagnol ni anglais.
 
CARNET DE BORD
(Par ordre d’apparition)
Mercado de la Boqueria
Pinotxo, la Rambla, 91, Tel : 93 317 17 31
Basilique Santa Maria del Mar, Placa Santa Maria 1
La Paradeta, Carrer Comercial 7, Tel : 93 268 19 39
Ivo & Co, Carrer Rec 20, Baixos 2 A, Tel : 93 268 86 31
Cortana, Carrer de Flassaders 41, Tel : 93 310 12 55
El Bosc de les Fades, Passatge Banca 5, Tel : 93 317 26 49
El Merendero de la Mari, Plaza Pau Vila 1, Tel : 93 221 31 41
La Sagrada Familia, Tel : 93 207 30 31
Cafeteria Clares, Bruc 162
Boo, Carrer de La Perla 20, Tel : 933 681 458
Boutique sans nom, Carrer de Verdi 28
Shh… no se lo digas a nadie, Carrer de Torrijos 53
Verdejade, Carrer de Ramón y Cajal 11
Wunderkammer, Carrer de Francisco Giner 8-10
L’Anxoveta, Carrer de Sant Domènec 16, Tel : 934 15 92 23
Ottimo, Plaça de la Vila de Gracia, Tel : 653 376 405
Velcro, Carrer de Vallfogona 10
Dolce Vita, Calle Rabassa 25, Tel 93 213 20 55
La Chitarra, C/ Joan Blanques 56
Aire de Barcelona, Paseo Picasso 22, Tel : 902 555 789
Can Kenji, C/ Rosselló 325, Tel 93 476 18 23