Alice Cheron à Florence

3/04/2015


La toile n’est pas un espace tissé de solitudes et de selfies sans intérêt. Je suis toujours émerveillée quand elle me met sur le chemin de créateurs, de jeunes photographes, de blogueurs ou de vidéastes de génie. Récemment, Salomé Jouan, un agent qui aime beaucoup mettre les talents en relation, m’a parlée d’une de ses amies, expatriée à Florence, qui en plus de s’occuper de la communication d’une société d’e-commerce dans la journée, tient un blog irrésistible le soir : Alidifirenze. Alice Cheron s’est installée il y a bientôt cinq ans en Italie. Passionnée d’artisanat local, cette future maman d’origine normande se promène un peu partout avec son Lumix en quête de nouvelles adresses florentines. Sur son blog, on trouve donc la crème de ce qu’il faut visiter quand on est au bord de l’Arno. Mais surtout un style de vie au ralenti qui me fait complètement fantasmer. J’ai demandé à Alice de se prêter au jeu de la rubrique « expatriés ». Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, il s’agit de découvrir un lieu à travers le regard d’un français expatrié sur place. Le principe : 72 heures et un circuit qu’on peut suivre pas à pas sans avoir le nez rivé sur le plan de la ville. Chaque journée est chronométrée pour que vous puissiez profiter de toutes les adresses citées ! Merci Alice pour ce parcours sans faute et ce texte vivant. Andiamo a Firenze...


Photographies Alice Cheron. De gauche à droite et de haut en bas : Bottega des parfums Aqua Flor Firenze, Mozzarella Bar Obicà, un bon café Oltrarno, Basilique de Santa Croce à Florence


24 HEURES


Impossible d’envisager un séjour à Florence comme un weekend à New York, il vous faudra redescendre les vitesses pour vous mettre au rythme local. Flâner à Florence est un art en soi, une façon de curiosare comme disent les italiens. On se réveille Oltrarno, la rive gauche de Florence où vibre la fibre créative des artistes. Pas de petit déjeuner à l’hôtel mais un combo café-brioche pris au bar comme tout bon italien qui se respecte. Le caffé dei artigiani sur la piazza della passera est impeccable, comme le sourire de Marco derrière le bar. La ville se prête à merveille à une visite à vélo alors on enfourche son bolide pour effectuer une entrée fracassante dans la Renaissance en traversant le Ponte Vecchio. En enfilade devant nous, Orsanmichele, un ancien grenier à blé transformé en église ; et le Duomo, magistral, juste derrière. On tourne à gauche sur les quais et on s’extasie devant deux palais : le Palazzo Bonaparte qui accueille la boutique design Flair (le gratin des artisans se bat pour travailler avec les deux propriétaires sur la restauration de meubles des années 1950 et 1960) puis c’est le nouveau store d’Aquazzura Firenze, le chausseur des stars qui a pris ses quartiers dans le Palazzo Corsini. Les joues rosies, on arrive au Mercato Centrale, le marché qui rassemble les meilleurs fournisseurs de victuailles de la ville. N’oubliez pas de faire des provisions de vinaigre balsamique de modena chez Baroni Alimentari, de cèpes déshydratés pour un risotto, et aussi de la sauce à la truffe de chez Savini. Dans le quartier de San Lorenzo, on en profite pour visiter le tombeau des Médicis. C’est pour créer ces sublimes motifs de marbre au sol que l’Opificio delle Pietre Dure a été créé à Florence par Ferdinando I de Medicis, un institut unique au monde. Pour le déjeuner, rendez-vous chez Obica en haut de la via tornabuoni pour une orgie de mozzarella, à accompagner d’une caponata siciliana. L’après-midi, on se balade dans l’hyper-centre à la rencontre des artistes qui ont fait la renaissance, Duomo et piazza della Signoria en haut de la liste. On poussera la visite jusqu’à Santa Croce. L’église bien sûr, mais surtout Aqua Flor Firenze, une bottega de parfums sublimissimes créés par Sileno Cheloni. Savon à la rose, eau hydratante Rugiada, bougie, tout cela dans un packaging canon. Retour à l’hôtel, le Palazzo Guadagni avec sa loggia qui donne sur Santo Spirito pour une petite sieste. Le soir, on prendra un verre de vin à l’œnothèque Pitti Gola e Cantina sur la place du Palazzo Pitti - un verre de brunello di montalcino - et on dinera chez Cammillo, une institution à Florence. Au lit !



Photographies Alice Cheron. De gauche à droite et de haut en bas:Paysage du Chianti, semifreddo chez Sostanza, spritz au Rivalta, cuir chez Verso Verso à Panzano en Toscane


48 HEURES


Le réveil sonne tôt pour une journée au vert dans le Chianti et on part immédiatement récupérer sa voiture de location. On emprunte la route secondaire bordée de cyprès majestueux direction Panzano. On s’ébahit devant ces paysages inchangés depuis des centaines d’années et on s’arrête pour prendre une photo à chaque fois que le cœur se serre c’est-à-dire plus ou moins à chaque virage... Ne vous inquiétez pas, c’est l’effet Toscane ! Arrivé à destination, on fait bon usage de son Leica devant la vue sur la vallée et on shoppe des mocassins en peau de croco colorée chez Verso Verso, tout au fond du village. Pour le déjeuner, il y aura deux écoles, Dario Cecchini le boucher le plus connu du monde à Panzano même pour une bistecca alla fiorentina ou on se dirigera vers le village de Volpaia à 30 minutes pour déjeuner sous les arbres chez mamma Gina, ambiance cantine toscane. L’après-midi on a pris soin de booker à l’avance sa visite à la maxi Cantina Antinori, le vaisseau amiral de la famille éponyme qui cultive les vignes depuis 26 générations. Les propriétaires ont investi dans une cave ultra moderne complètement intégrée à la colline pour ne pas endommager le paysage. A la boutique, on fait le plein de Bruciato de la zone de bolgheri, un vin puissant qui vient de Maremme (Toscane du sud). Retour à Florence. On chausse ses Sergio Rossi et on se dirige pour l’apéro sur la terrasse top roof ‘Sesto’ de l’hôtel Excelsior piazza Ognissanti. Le cocktail Spritz est (très) cher mais la vue sur tout Florence et sur les collines de Fiesole et San Miniato, elle, n’a pas de prix. Dîner chez Sostanza juste à côté, un grand classique florentin où l’on croise souvent Michele Bonan, l’architecte italien superstar qui a créé la déco démente des hôtels Ferragamo. Dans l’entrée, notez la carte postale de Marc Chagall. On choisit le savoureux tortino ai carciofi, un filetto di manzo et un semifreddo al lampone pour le dessert. Un dernier verre ? Pourquoi pas au Rivalta sur les bords de l’arno où le tout Florence se donne rendez-vous le weekend. Boire son Moscow Mule accoudé au muret qui borde l’Arno.



Photographies Alice Cheron. De gauche à droite et de haut en bas:Cathédrale Santa Maria dei Fiori à Florence, Lait pour le corps Officina Santa Maria Novella, shopping bag Dimitri Villoresi et atelier de l’artiste


72 HEURES


Dernière journée déjà. On ne pourra pas quitter Florence sans toucher de prêt au mythe des produits de l’Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella. On booke un soin au tout nouveau spa de la Villa La Massa qui propose des traitements de chez Santa Maria Novella spécialement développés pour eux (15 minutes de taxi depuis Florence). On déjeune sur la terrasse de l’hôtel, la vue du fleuve prolongeant les effets apaisants du massage. On consacre son après-midi à la découverte de l’Oltrarno et des artisans locaux. Dans le quartier de Santo Spirito via Maggio, s’enchainent de jolies galeries d’art comme Frascione et des antiquaires où les dingues de design trouveront un fauteuil de Gio Ponti. Borgo Tegolaio ou via Campuccio, ce sont les sculpteurs et les tapisseurs qui proposent des démonstrations de leur savoir-faire. Juste à côté via dei Serragli on fait un saut chez Adele C. C pour… Cassina. La fille de l’éditeur italien de meubles le plus célèbre au monde propose une déco d’intérieur pointue, sans doute héritée génétiquement. Chez Dimitri Villoresi via dell’Ardiglione, on découvre un atelier du cuir où chaque détail exalte la personnalité du designer. On s’extasie devant ses shopping-bags cousus main et si l’on souhaite modifier la couleur ou la taille de la anse, il suffit de passer commande. Comme on est juste à côté de l’église des Carmine, il est impossible de ne pas aller applaudir la chapelle Brancacci peinte par Masaccio et Lippi et admirer le désarroi d’Adam et Eve, chassés du paradis. On remonte la via dei serragli vers l’arno pour une petite pause à la gelateria della Carraia devant une glace stracciatella-caffè. Dernière étape via santo spirito chez Angela Caputi, designer de bijoux made in Florence. On investit dans son fameux bracelet chaîne que toutes les stylistes milanaises ont au poignet. A bientôt Florence !


CARNET D’ADRESSES
Par ordre d’apparition


Caffé dei artigiani, via dello Sprone, 16 Florence (piazza della passera).
Location de Vélo, via Ghibellina 133R Florence. Tlj de 9h à 19h. 
Boutique Flair  : Lungarno Corsini, 24R, Florence. 
Aquazzura Firenze : Lungarno Corsini 42R 50125 Florence. 
Mercato Centrale, Piazza del Mercato Centrale, via dell’Ariento, Florence. 
Chapelle et tombeaux Medicis, piazza di Madonna degli Aldobrandini, 6, Florence. Du lundi au dimanche, de 8h15 à 13h50. 
Opificio delle Pietre Dure : via degli Alfani, 78, Florence, du lundi au samedi, de 8h15 à 14h00. http://www.opificiodellepietredure.it
Obica tornabuoni : via dé Tornabuoni, 16, Florence, Tel : +39 055.2773526 
Aqua Flor Firenze : Via Borgo Santa Croce, 6, Florence. 
Palazzo Guadagni (trois étoiles) : Piazza Santo Spirito, 9, Florence. 
Œnothèque Pitti Gola e Cantina : piazza Palazzo Pitti, 16, Florence.
Trattoria Cammillo : Borgo San Jacopo, 57red, Florence, tel : +39 055 212427


Location de voiture chez Hertz : Via Borgo Ognissanti 137R, Florence.
Mocassin Verso Verso, Via Giovanni da Verrazzano, 19 Panzano In Chianti.
Dario Cecchini, Via XX Luglio, 11, Panzano in Chianti, Tel : +39 055 852020
La bottega di Volpaia : Piazza della Torre, 1, Volpaia, Radda in Chianti. Tel : +39 0577 738001 ou +39 0577 735602


Cantina Antinori : via Cassia per Siena 133, Bargino, San Casciano Val di Pesa. 


Terrasse ‘Sesto’ de l’hôtel Excelsior : piazza Ognissanti 3, Florence.
Sostanza / Il Troia : Via del Porcellana, 25/R, Florence , Tel +39 055 212691
Rivalta : Lungarno Corsini, 14R, Florence, Tel : +39 055 289810 

Spa Villa La Massa, via della Massa 24, Candeli, Tel. +39 055.626.11, reservations@villalamassa.it 
Galerie Frascione Arte, Via Maggio, 60, Florence. 
Adele C., Via dei Serragli 56R/58R Florence. 
Dimitri Villoresi, Via dell’ Ardiglione 22, Florence.
La chapelle Brancacci , piazza del Carmine, Florence. 
Gelateria della Carraia, piazza Nazario Sauro, 25R Florence.
Bijoux Angela Caputi, via santo spirito, 58, Florence. 


D’autres options pour les hôtels recommandés par Alice :
Villa Cora : un cinq étoiles avec une superbe piscine
Floroom : un joli Bed and breakfast
Leone Blu : un sublime hôtel qui vient d’ouvrir ses portes dans le palais historique de la famille Ricasoli 
Portrait Firenze : le dernier né des hôtels Ferragamo dont le design est entièrement conçu par Michele Bonan