Une interview sur le site de Nose !

9/02/2014


Photographie Sylvain Homo pour Nose 

Non je n’étais pas en vacances la semaine dernière. Ni même en voyage de presse. J’étais cependant incapable de me faire une petite récréation tant je broyais du noir. Lundi dernier, une poisse infernale s’est abattue sur moi, un véritable épisode de viedemerde.com suivi évidemment par un torrent de larmes et de lamentations en tout genre. Une mouise bien contagieuse qui ne s’est pas arrêtée dès le mardi matin mais qui s’est prolongée durablement pendant quelques jours. Pas question de vous écrire dans cet état, je refuse de me plaindre sur Ma Récréation.
Me revoici donc de retour, fraîche et reposée, avec l’envie de festoyer : je suis l’interviewée du site Nose cette semaine. Je vous ai déjà parlé de cette boutique de parfums confidentiels dans mon carnet d’adresses beauté. Nicolas Cloutier, l’un des co-fondateurs, m’a gentiment proposé de répondre à quelques questions au sujet de mon goût pour l’olfaction. Si vous souhaitez lire mes réponses, il vous suffit de cliquer ici. Vous verrez, il y a quelques photos de moi qui prouvent que 1) aucun contour des yeux n’a la moindre action sur les poches 2) je suis tout à fait à l’aise devant un objectif (NOT !). Observez cette gestuelle naturelle, les mains dans les poches, le sourire pas du tout crispé, ça vaut son pesant de M&M’s. Bref : mannequin, c’est un vrai métier.
 
Et puis en attendant de revenir ici avec de nouveaux articles, je recommande aux dingues de parfum d’aller lire, si ce n’est déjà fait, mes papiers sortis dans le M du weekend dernier. Si vous aimez le cuir, la rose ou bien que vous avez horreur des fragrances mais que vous vouez un culte à Astier de Villatte, n’hésitez pas à cliquer sur les liens. Enfin, si vous avez besoin de rigoler autant que moi la semaine dernière, voici une pépite dénichée sur le net. On a demandé à quelques célébrités américaines de lire les tweets les plus hargneux à leur sujet. Fuck You Seauxphie est une merveille. Mais le trophée revient à Bill Murray, mon idole, que je vous recommande vivement de suivre sur Twitter.