On parle de Ma Récréation sur...

30/03/2015


Les semaines filent et ne se ressemblent pas, je suis très heureuse de tout ce que je fais, mais je n’ai malheureusement pas une seconde pour me faire une récré. Ca ira mieux d’ici quinze jours ou trois semaines. Patience. Je suis la seule à ne pas déprimer de ce printemps qui n’arrive pas. Ca m’arrange qu’il pleuve et qu’il fasse froid : ça donne aux weekends studieux des allures normales. J’ai passé une partie de ma semaine en studio. En partie pour M, le magazine du Monde (j’ai tellement hâte de partager toutes ces images avec vous), et aussi pour le magazine Milk qui m’a invité à poser dans ses pages. On s’est beaucoup amusé, c’était joyeux et léger. Je vous montrerai le résultat à la seconde où le magazine sera publié. Merci à Isis et Karel pour ce joli souvenir à venir.


Je reçois de plus en plus d’encouragements au sujet de Ma Récréation. Merci pour tous vos messages, merci à ceux qui osent venir me voir pour m’en parler, ça me touche infiniment. J’ai toujours l’impression que je fais ce blog dans mon coin, toute seule derrière mon ordi. C’est si encourageant d’entendre vos voix pour de vrai. D’ailleurs, je prépare quelque chose pour qu’on puisse se rencontrer d’ici peu, je vous en reparlerai…



Il y a deux semaines, une attachée de presse (merci Magali) m’a envoyé cette parution dans le Madame Figaro : un article de Peggy Frey sur douze françaises qui sont en train de changer la donne sur internet. Parmi elles, la sublime Morgane Sezalory, créatrice du site Les Composantes (qui n’existe plus aujourd’hui) mais surtout de la marque Sezane. J’ai rencontré Morgane avant qu’elle ne fonde Sezane. On m’avait dit le plus grand bien de cette toute jeune femme, aussi discrète qu’intelligente. J’ai été enthousiasmée par cette rencontre dès les premières secondes et je me suis ensuite incrustée chez elle pour qu’elle me concocte une recette de cuisine. Depuis, on se suit mutuellement, malgré nos emplois du temps surchargés. Je suis cliente de sa marque, elle est lectrice de mon blog. Et j’ai été sciée lorsque j’ai lu l’article du Madame Figaro : elle y dit qu’elle trouve Ma Récréation inspirante ! Ca m’a sincèrement fait plaisir. Parce que cette fille-là, et bien c’est elle qui m’inspire ! C’est notre Emily Weiss de la fashion sur le net : ces femmes ont tout compris. Elles ont cassé le schéma vertical qui consiste à dicter aux clientes ce qu’elles doivent être. Elles ont simplifié le discours, mis de l’humour et des sourires là où tout le monde faisait la gueule. Elles ne cherchent pas à révolutionner la création, juste à proposer des produits dont elles ont envie d’abord pour elles et pour leurs copines. Elles ne se sentent pas au dessus de leurs clientes, elles ne les méprisent pas, elles s’adressent à elles comme si elles les connaissaient déjà. Regardez par exemple le film que Sezane vient de lancer pour accompagner sa dernière collection. C’est si réussi. Ca me donne envie de prendre un billet pour Marseille ! Pas vous ? Merci Morgane !


Film de collection - Sézane from ALATACK on Vimeo.


 


 


Je profite aussi de ce post pour partager un autre article dans lequel j’apparais. Il a été publié il y a plusieurs semaines (quand je vous dis que je n’ai même pas le temps de faire pipi en ce moment) sur le site new-yorkais Glowing Collective. Fondé par Emilie Rambaud, une française expatriée dans le West Village, ce site rassemble la crème des experts du « healthy lifestyle ». Des naturopathes, des experts en nutrition, et évidemment ma copine Caroline Wachsmuth, qui a créé la marque bio Doux Me (qu’elle a revendue depuis) et qui désormais fait du conseil en freelance et crée des formules zéro défaut pour des tiers. Glowing Collective n’a qu’une seule obsession : révéler notre éclat. Celui de notre âme. Celui de notre peau. Ce fameux glow qui change tout. Caroline qui écrit pour eux m’a interviewée au sujet du rouge à lèvres, vous pourrez lire l’interview juste ici. Vous trouverez également les réponses d’Emilie Gambade (rédactrice en chef du Elle sud-africain), Emilie Rambaud bien sûr et Chico Shigeta (la pro du "coaching vitalité" à Paris). J’étais super flattée de me retrouver au milieu de cette brochette ! Bref, la vie est belle, même si je n’arrête pas de me plaindre de bosser comme une folle, tout va bene. D’ailleurs, puisque c’est lundi, je vous livre une vidéo qui vaut son pesant d’or (merci Salomé Jouan pour la trouvaille) histoire de hurler FUCK YOU MONDAY ! A très vite, c’est promis !