Voeux iodés

6/01/2014

 

Photographies Ma Récréation
 
Je rentre tout juste d’une semaine dans la tempête bretonne. Six jours au paradis. Mon paradis : Belle-Ile en mer. Je ne sais plus quand je suis allée là-bas pour la première fois. En tous cas à chaque fois que j’y retourne, je me sens chez moi. J’ai le même sentiment quand j’arrive en Irlande où j’ai habité dans les années 1990. Je dois avoir des racines celtes bien cachées (enfin vraiment planquées dans des ramifications inconnues de mon arbre généalogique). Dès que j’arrive sur le port de Quiberon, je suis tellement excitée à l’idée de prendre le bateau que je pourrais faire des claquettes en bottes de pluie. Je sais que je vais bientôt retrouver le parfum des immortelles sur les dunes de Donnant, aromatique, miellé et presque boisé en hiver lorsqu’il se mêle au sable mouillé. Bientôt je sentirai la brume d’écume fouetter mon visage sur la pointe des Poulains et je n’aurai plus qu’un goût de sel sur les lèvres. A chaque coin de rue de Palais ou de Sauzon, je collectionne des souvenirs, des sensations de liberté volée l’espace d’un été, de pieds refusant le moindre soulier même sur le bitume brulant, de beurre fondu sur fond de sarrasin, de vertiges au bord de Port Coton…
 
Photographies Ma Récréation
 
Et si j’aime y aller l’été, je crois que je préfère Belle-Ile en décembre au moment des grandes marées, des tempêtes et des ciels orageux. J’y ai vécu les derniers jours de 2012 et de 2010. Et cette année, j’ai trouvé une location, via AirBnB*, avec vue sur la mer. Ceux qui me suivent sur Instagram ont du être saoulés par toutes mes cartes postales, parfois la même vue prise à des heures différentes. J’étais fascinée par ce spectacle. Quel luxe incroyable que de voir la mer se déchainer pour finir l’année et accueillir les promesses de la nouvelle. Je n’ai pas écrit pendant toute une semaine, ce qui ne m’arrive jamais. Je me suis nourrie de nos promenades iodées (et aussi de quelques crêpes bien beurrées pour être tout à fait exacte), du ciel passant du rose au noir et des rafales de vent sur la plage. Avec, en prime, la chance d’être entourée de ma famille ainsi que d’amis bienveillants.
 
Photographies Ma Récréation
 
J’aimerais que cette nouvelle année soit à l’image de ces premières heures : énergisante, inspirante et lumineuse. Je vous souhaite de l’amour, des fous rires, une santé sereine, des projets exaltants et des tonnes de premières fois pour 2014. Et pour vous faire sourire, voici quelques images de Mai Hua, créatrice du blog Super By Timai, dont je vous ai déjà souvent parlé ici, et de moi. On a tenté d’imiter la pose de Fred (juste en dessous) qui tentait lui-même d’imiter une célèbre blogueuse. On a beaucoup ri ! Et clairement, on est beaucoup moins doués que les professionnelles qui connaissent leur bon profil et l’angle exact du jeté de cou en arrière. Enfin, on va pas trop se moquer, parce que dans le genre "les blogueuses en vacances", il y aurait du lourd à raconter sur nos comportements compulsifs (Mai, si tu me lis ;-) à base de matos photo, d’ordis toujours chargés et de chargeurs de portable... Je vous recommande vivement la lecture du blog de Mai cette semaine, si vous aimez la Bretagne. C’était sa première fois à Belle-Ile en mer et je crois qu’elle nous prépare une petite vidéo dont elle a le secret… Happy 2014 everyone !
 
Photographies Ma Récréation. Mai Hua et moi en haut, et Fred en dessous
 
* petite parenthèse au sujet d’Airbnb : méfiez-vous des « fakes » circulant sur ce réseau. Il y a deux manières de vous protéger contre toute escroquerie. Primo, n’acceptez pas de communiquer en direct avec le bailleur tant que la réservation n’a pas été sécurisée sur le site Airbnb. Si on vous demande votre email dès les premiers échanges, avant la réservation, signalez-le à Airbnb. Secundo, n’acceptez à aucun moment de payer en direct. Si vous réservez en passant par Airbnb, vous ne serez débité que le lendemain de votre arrivée, ce qui vous permet de vous retourner contre le bailleur si la location ne correspond pas à l’annonce. Airbnb s’engage alors à vous rembourser en cas de problème. Malheureusement, si vous faîtes un virement directement au bailleur avant le début de la location, vous ne serez protégé ni par votre banque ni par le site Airbnb...