Une journée avec moi... et CUT BY FRED

6/01/2017


Vous connaissez sans doute déjà le coiffeur Frédéric Birault, créateur du blog à succès Cut By Fred. Je vous ai déjà parlé de lui à l’occasion de l’ouverture de son studio et lorsqu’il est venu dans mon ancien appart me faire un carré flou que j’avais adoré. Avec nos emplois du temps chargés, on a du mal à se voir régulièrement mais ça ne nous empêche pas de ricaner par sms ou sur les réseaux sociaux. En particulier sur Snapchat (que j’ai abandonné ces derniers mois, par manque de temps), un réseau sur lequel je montrais une facette de moi différente de celle que j’expose sur Instagram. Plus débridée, moins sous contrôle. Plus #authentique (vous comprendrez le hashtag en regardant la vidéo ci dessous). Fred trouvait mes "stories" sur Snapchat très marrantes et m’a suggéré à plusieurs reprises d’en faire quelque chose. Une idée que je n’arrive pas encore à concrétiser mais j’y réfléchis. Bref, juste avant Noël, il m’a proposé de venir à la maison me faire tester le nouveau séchoir Supersonic de Dyson dont il est l’ambassadeur. Il avait envie de se marrer – moi aussi – il a installé son matériel dans ma cuisine et m’a proposé une interview « vérité » sur mon mode de vie. Ma fille, en vacances, a été mise à contribution. On a beaucoup ri mais elle était un peu inquiète à la fin du tournage en demandant à Fred : « mais tu vas dire dans ta vidéo que ma maman, en vrai, elle adore faire son yoga et elle est gentille avec moi, elle fait pas des trucs comme dans ton film ??? ». ☺ Sophie Fontanel a écrit un très bon papier sur la relation qu’elle entretient avec ses 90 000 followers sur Instagram. Je n’ai pas sa notoriété et loin de moi l’idée de me comparer à elle en terme de succès. Néanmoins, je me questionne, comme elle, depuis longtemps, sur ce que l’on partage, les uns les autres, sur nos réseaux sociaux et sur ce qui se tisse entre les « influenceurs » et leurs abonnés. Certains ont l’impression qu’on montre trop d’intimité. D’autres, trop de perfection. Trop de chances et de privilèges. Et c’est vrai qu’avec mes photos de petit déjeuners hyper soignés, mes voyages à l’autre bout du monde ou mes selfies joyeux, on pourrait croire que je suis cette tête à claques qui a le temps de méditer, d’être une mère disponible, d’aller au yoga, de passer mes journées avec des masques sur la tronche en train de manger des Ispahan de Pierre Hermé devant la piscine du Ritz…. J’aimerais bien être cette personne mais je crois qu’elle n’existe pas. J’ai une vie privilégiée et j’en suis tout à fait consciente. Mais je suis comme vous tous : avec mes soucis, mes emmerdes, mes inquiétudes, mes moments de panique, mon stress, mes envies d’ailleurs, mes difficultés. Je suis loin de ressembler à mon compte Instagram (même si on y trouve beaucoup de choses que j’aime). On s’est donc amusé avec Fred à caricaturer mon lifestyle… La seule chose qui est archi fausse, c’est l’histoire du yoga : j’adoooooore chanter des mantras, je ne peux plus m’en passer depuis que j’ai découvert le yoga kundalini il y a quatre mois ! Si j’avais plus de temps je prendrais au moins quatre cours par semaine tellement cette pratique me fait du bien.


J’espère que la vidéo vous plaira. Oh et si vous vous demandez quel spray Fred utilise pour me coiffer à la fin, il s’agit de l’Australian Salt Spray de David Mallett, une bombe pour texturiser un cheveu… « pauvre » (ou obtenir un effet « cheveux en vacances au bord de la mer  » en quelques pulvérisations)…. Merci Fred pour ces images, ce montage et ce VOLUME !