slow down and enjoy the ride

3/01/2017

Des levers de soleil à la montagne. Des jacinthes qui transpercent le givre. Un carré de chocolat qui fond dans une gorgée de café brûlant. Une pâte à sablé crue qui s’étire sous le rouleau à pâtisserie. Le doigt dans une coupe de chantilly. Des cerises cueillies dans les arbres. La marque du maillot de bains sur les fesses. Le goût du sel sur la peau après un bain de mer. Les orteils qui s’enfoncent dans le sable chaud. Un sorbet à la fraise qui dégouline sur le cornet. Le parfum d’une tarte aux figues à 180 degrés. Le cri des vagues contre les rochers. Des miettes de croissant chaud dans les draps en lin. La promesse des champignons sous les feuilles mortes. Un éclat de rire d’enfant. L’acidité des premières clémentines. Les hortensias qui passent du rose au gris dans la nuit. Une poêle à trous pour griller les châtaignes. Le craquement du petit bois dans la cheminée.

Bien sûr, on aura tous des épreuves à surmonter cette année. Des lundis gris pourris, des mauvaises nouvelles, des grands chagrins et des petits soucis. Mais même les jours de peine, il y a aura des joies simples à saisir, du beau à dénicher, de l’espoir à faire grandir. Je vous souhaite à tous une année fabuleuse. C’est ce qu’on se dit en janvier. On a pourtant appris ces dernières années à revoir nos attentes à la baisse tant les difficultés se sont montrées nombreuses et effrayantes. Je ne suis ni naïve ni désespérée. Juste pleinement consciente de l’époque dans laquelle je vis. Alors souhaitons-nous le meilleur, promettons-nous de ralentir pour apprécier le bon du quotidien. Celui qui nous donne des forces. Celui qui nous régénère.

Happy 2017 !