Portraits de famille

16/12/2013

Photographie Armelle Kergall

 

En dehors de celle que je me suis créée, la famille ne m’a jamais semblé être un refuge confortable. Très tôt, à l’âge de 15 ans, j’ai fait de cette phrase une armure : « Family is like a gun. You point it in the wrong direction, you’re gonna kill somebody. » Tirée du sublime film Trust Me, écrit et réalisé par Hal Hartley, elle a cristallisé mon adolescence. Pourtant, je dois bien avouer que les histoires de famille, de la mienne comme celles des autres, me fascinent. Cet été, j’ai lu avec beaucoup de retard les romans de la journaliste Vanessa Schneider : La Mère de Ma Mère (2008) et Tâche De Ne Pas Devenir Folle (2009). Elle y dépeint ses deux grands-mères. Ces arbres généalogiques remplis de tragédies personnelles et de destins chaotiques m’évoquent des toiles d’araignée dont il faut défaire chaque fil pour réussir à exister.
 
Photographie Armelle Kergall
 
La photographe Armelle Kergall, dont vous avez déjà vu le travail ici, puisqu’elle signe toutes les images de la rubrique Recettes pour Ma Récréation, partage la même passion pour les histoires de famille. Pour des raisons bien différentes cependant. En ne comptabilisant que ses parents, ses frères et ses sœurs, ses oncles et tantes et ses cousins germains, on atteint le chiffre vertigineux de 124 membres. Comment trouve-t-on sa place dans une famille aussi vaste ? C’est sans doute en cherchant la réponse qu’elle a commencé à faire des portraits de chacun d’entre eux. J’ai écrit pour elle un petit texte qui se trouve en introduction de son tumblr. Je ne vais donc pas me paraphraser, je vous invite à aller y faire un tour. Mieux encore : Armelle Kergall a gagné la Bourse du Talent en 2013 et à ce titre, cette série de photographies baptisée « Anatomie d’Une Famille Française » est exposée à partir du vendredi 20 décembre à la Bibliothèque nationale de France François Mitterrand, à Paris. J’aime infiniment ces images et les histoires secrètes que chacun peut projeter sur elles. Evidemment, elles disent beaucoup du milieu dont est issue Armelle. Pourtant, ce n’est pas le modèle catholique de la famille nombreuse qui m’intéresse ici. Mais la fragilité de certains gestes, l’innocence des plus jeunes, le regard résigné des anciens. Et l’invisible qui les lie. Tous.
 
Photographie Armelle Kergall
 
Exposition Jeunes Photographes de La Bourse du Talent avec Armelle Kergall, du 20 décembre 2013 jusqu’au 23 février 2014, le lundi de 14h à 20h, les mardis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis de 9h à 20h, le dimanche de 13h à 19h, à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand, Allée Julien Cain, Quai François Mauriac, Paris 13e, Métro : Bibliothèque François Mitterrand