Pimp my vegetables #1

11/09/2013

Photographie Ma RécréationAssiette Astier de Villatte 

J’ai toujours adoré les légumes. Pourtant par flemme, par manque de temps et d’idées, j’en ai beaucoup moins mangé pendant deux ans. Et puis, au printemps dernier, après un voyage junk-foodesque en Californie et une sensation d’overdose, j’ai ressenti le besoin de m’alimenter plus sainement. Il m’a donc fallu trouver des moyens de cuisiner vite et bien le soir en rentrant chez moi. Ceux qui sont des experts en gastronomie vont probablement trouver mes recettes trop basiques (Ludovic, sois indulgent…). J’avais juste envie de partager mes trucs du quotidien pour upgrader un brocoli ou une aubergine quand on n’a plus le courage de remettre son tablier… J’espère que ça vous plaira, j’en ai préparé toute une série sans prétention. Voici la première fournée.
 
Carpaccio de courgettes au Pélardon (en photo en ouverture du post)
Temps de réalisation : 5 minutes max
Ingrédients pour 2 personnes (à vous de multiplier) si c’est une entrée, augmentez les quantités si vous souhaitez les manger en accompagnement du plat principal : 1 grosse courgette, un demi citron, un peu d’huile d’olive, 1 demi Pélardon (il s’agit d’un fromage de chèvre cévenol mais ça marche avec tous les chèvres frais), quelques graines de courge (à acheter dans les magasins bio), quelques feuilles de menthe.
Il vous faut juste un bon économe pour éplucher la courgette puis faire des tagliatelles de courgette. Elle se mange crue, inutile de la cuire. Toastez les graines de courge pendant une minute dans une poêle à feu vif (sans mettre de gras). Quand vous entendrez les graines gonfler et éclater comme du pop-corn, éteignez le feu ! Disposez les lambeaux de courgette dans une assiette, ajoutez le jus d’un demi citron, un peu d’huile d’olive (l’équivalent d’une cuillère à soupe pour deux), du sel, du poivre, mélangez bien, puis disposez le fromage en petits morceaux par dessus, ajoutez les graines de courge et les feuilles de menthe en déco (moi j’adore le mélange mais mon mari n’aime pas, ça permet de servir en respectant les goûts de chacun). C’est prêt !
 
Photographie Ma Récréation, assiette Claire de Lavallée
 
Carottes cuites au cumin torréfié
Temps de réalisation : 15 minutes en tout à condition d’avoir un auto-cuiseur
Ingrédients : des carottes bio (je ne compte pas et je congèle les restes), des graines de cumin (la version torréfiée d’Olivier Roellinger est une tuerie), un peu d’huile d’olive
Pour aller vite, il vous faut un très bon couteau (voire une mandoline), un bon économe mais surtout un auto-cuiseur. Le mien, acheté chez Picard surgelés il y a 3 ans, va au microondes et il est d’une efficacité redoutable. Il n’y est visiblement plus vendu mais on en trouve des équivalents sur internet. Epluchez les carottes et coupez les en rondelles pas trop épaisses. Placez-les dans l’autocuiseur pour 10 minutes à pleine puissance du microonde. Lorsqu’elles sont bien chaudes, mélangez-les dans un saladier avec un peu d’huile d’olive, du sel, du poivre et le cumin. Laissez refroidir un peu. C’est aussi bon tiède à l’automne que glacé en été. Cette recette marche aussi avec des navets crus à conditionner de découper le navet en lamelles très fines.
 
Photographie Ma Récréation, assiette Claire de Lavallée
 
Kale caramélisé au soja et aux noix fraiches
Temps de réalisation : 10 minutes
Ingrédients pour deux personnes : quelques branches de kale, ce choux détoxifiant dont les californiennes raffolent. Si vous habitez à Paris, il y en a jusqu’au 15 septembre chez Babel Store comme je l’expliquais hier. Certains magasins bio commencent à en avoir, ma recette doit sans doute aussi marcher avec du choux vert classique mais je ne l’ai pas testé... Sinon remplacez le Kale par des épinards frais. Des oignons surgelés prédécoupés de chez Picard (l’équivalent de 4 cuillères à soupe, pas plus), une noix fraiche, un peu d’huile d’olive ou de sésame, de la sauce soja, une cuillère à café de miel.
Avant de commencer la cuisson : lavez et ciselez le kale (je me suis servie d’une paire de ciseaux pour aller plus vite), décortiquez la noix fraiche. Dans une poêle ou un wok à feu moyen et sans matière grasse, faites réchauffer les oignons surgelés, tournez régulièrement afin d’éviter qu’ils attachent. Quand ils commencent à colorer (gouttez les, ils ne doivent plus être croquants à ce stade), ajoutez une cuillère à soupe d’huile d’olive (inutile d’en mettre plus), mélangez avec une cuillère en bois et ajoutez le kale. Mélangez bien afin que le choux soit imprégné d’oignons et d’huile d’olive. Laissez mijoter pendant deux trois minutes en remuant régulièrement. Déglacez avec une cuillère à soupe de sauce soja tout en continuant à ben mélanger les saveurs. Ajoutez une cuillère à café de miel. Mélangez et faites légèrement caraméliser sans laisser cramer. Servez et ajoutez des petits morceaux de noix fraiche sur chaque assiette. Trop, trop bon !!!