Pimp my breakfast #1

11/03/2015


Comme je vous le disais dans un post précédent, je suis rentrée farcie comme un canard du sud-ouest après mes vacances à la neige. Je ne sais pas comment on a réussi à se bâfrer autant… Je dis « on » parce que je n’étais pas la seule, hein, même si je ne vais pas dénoncer mes camarades qui se reconnaitront. Je n’avais d’ailleurs pas attendu d’être dans les Alpes pour entamer cette opération « gavage ». Noël, ses festivités, le long tunnel de l’hiver sans lumière et le mois de janvier si sinistre cette année ont eu raison de mes bonnes résolutions. Je sais : je ne suis pas la seule. Mais contrairement aux personnes naturellement minces qui savent se reprendre en main dès qu’elles sentent que leur jean les serre un peu, je fais partie du club « oh ben foutu pour foutu, continuons sur cette pente glissante et ajoutons un peu de chantilly sur cette crêpe au nutella  ». Au bout d’un moment, l’estime de soi dégringole, on n’a plus aucun plaisir à manger, même ce qu’on adore et on passe à côté de la balance en bouchant ses oreilles et en chantonnant pour ne pas l’entendre murmurer « viens me voir qu’on te remette les idées au clair  ». 



Photographie Ma Récréation. Toute la vaisselle vient de chez Astier de Villatte, sauf le pot en verre (paille My Little Day) et la petite tasse qui vient de chez Claire de Lavallée.


Ce qui est dingue, c’est qu’au fond, je sais parfaitement m’alimenter. Je ne parle pas de ma connaissance de tous les dogmes nutritionnels (croyez moi, dans mon métier, j’en croise des excités du régime qui ont tous une solution miraculeuse à proposer et j’ai testé un milliard de trucs bizarroïdes). Pire : j’adore manger sainement. Je ne fais pas la gueule quand je vois des légumes à table. Bien au contraire. Mais par périodes, l’idée de faire les courses après une journée de travail pour avoir du frais sur la table, d’éplucher et de préparer un petit plat savoureux me semble insurmontable. Bref, on le sait tous : pour bien manger, il faut être organisé. Mais surtout varier les plaisirs pour ne pas rentrer dans une routine déprimante.



Photographie Ma Récréation. Ce porridge Amisa est délicieux, il se met au micro-onde deux minutes si vous l’aimez tiède, je rajoute une cuillère à café de sucre aromatisé à la rose et quelques fruits rouges


Alors j’ai pris plein de décisions : faire le plein de fraîcheur dans mon frigo, aller au marché, préparer des plats à l’avance le weekend, et surtout, surtout : commencer par un petit-déjeuner léger et délicieux. Depuis, j’essaie aussi souvent que possible de me concocter un breakfast aussi appétissant que dans un palace mais avec moins de calories. Chaque matin, je me fais un citron pressé avec un peu d’eau tiède. J’ai adopté ce rituel il y a presque un an. Au début, je trouvais ça inbuvable et trop astringent. A présent, je suis accro au point que lorsqu’il n’y a plus de citron à la maison, j’ai l’impression que la journée va mal se passer (la folle, je sais). J’avais entendu tellement de médecins et d’experts de la peau recommander le jus de citron au réveil que je voulais essayer. Je vous laisse consulter tous les articles du net sur ses bienfaits, vous verrez, la liste est longue. Ensuite, je me prépare un fruit en soignant la présentation, même si c’est une clémentine, parce que ça me donne l’impression d’être une princesse dans un château. Quand j’ai des fruits rouges sous la main, j’en ajoute, je sais que ce n’est pas encore la saison mais avouez que visuellement ça fait saliver. Ensuite, je me prépare des céréales (j’en rapporté plein de variétés sans gluten de chez Wholefoods à Londres, et mon dernier coup de cœur est la marque bio Amisa qui propose un porridge aux flocons d’avoine sans gluten) avec un lait végétal (riz, amande…), un yaourt au lait de brebis demi-écrémé ou de soja nature et encore quelques fruits. Si j’ai encore faim, je me prépare un œuf (à la coque ou bien brouillé mais sans ajout de matière grasse). Pour éviter de graisser la poêle, j’ai acheté une feuille de cuisson en silicone archi fine sur le site Weight Watchers. Ca se glisse directement sur la poêle et c’est juste génial pour cuire des viandes, des poissons ou des œufs sans gras. En plus, ce truc est inusable. J’adore les petits déjeuners salés, donc certains jours, j’opte pour des œufs avec du bacon et des légumes poêlés comme en Angleterre. Si j’ai envie de sucré, je commence par ma salade de fruits, et je continue par des galettes de riz avec de la confiture ou des tartines avec le Pain des Fleurs. Les tartines de purée d’avocat, c’est délicieux aussi et ça calle. Et puis, je n’exclue pas une petite viennoiserie glutenfull de temps en temps. Les croissants Picard sont moins caloriques que ceux que vous trouverez en boulangerie et ils sont très bons. Vingt minutes au four et c’est prêt. J’essaie de manger lentement et de m’arrêter quand je sens que je n’ai plus faim (si on accompagne le tout d’une boisson chaude, la satiété vient plus vite). Bref, tout le contraire de ce que j’ai fait en janvier et en février. Résultat : le simple fait de changer son petit-déjeuner met de bonne humeur et donne envie de prendre soin de soi tout le reste de la journée.


Et vous, quelles sont vos idées de petit-déjeuner léger ? Attention, je vous prépare du lourd pour demain. Un concours qui devrait vous faire plaisir !