On achève bien les chevaux

23/05/2012
Photographies Ma Récréation. Le coach William et la chorégraphe Twiggy en plein cours de Dance or Die hier soir au Klay
 
Hier soir, je suis allée au Klay (dont je vous ai déjà parlé et que vous pouvez retrouver dans la liste de mes bonnes adresses beauté) pour tester le nouveau cours Dance or Die. Soixante minutes de chorégraphie afro caribéenne, house et hip hop conçue pour dépenser toutes ses réserves énergétiques. Je m’étais imaginée un remake du film Fame. Au bout de dix minutes, j’étais déjà écarlate, en sueur, foudroyée par des points de côté multiples, découvrant avec horreur mes propres limites en terme de coordination. Il faut dire que derrière chaque déhanché en musique se cachent des exercices musculaires extrêmement douloureux. Sans parler de l’intensité cardiovasculaire de la première demi heure. Dans la salle, tout le monde suit, ou à peu près, avec un sourire fendu jusqu’aux oreilles. Car, William, le coach, comme Twiggy la danseuse-djette-chorégraphe ont le plaisir communicatif. A la fin du cours, après quelques mouvements abdominaux au sol, le duo organise un genre de défilé où l’on peut encore plus se lâcher. L’occasion pour certaines, comme moi, de se livrer à du grand n’importe quoi. Le plus difficile est de réussir à respirer entre les fous rires et les hurlements de douleur. Totalement jouissif ! Et vu mes courbatures ce matin, je n’ai aucun doute sur la qualité de la discipline. Cardiaques s’abstenir.
 
Dance or Die, tous les mardis à 20h15 au Klay, 4 bis rue Saint Sauveur, Paris 2e