Mouvement de libération capillaire

29/08/2012
Montage des publicités automne-hiver 2012-2013 des marques Versace, Marc Jacobs, Chanel, Jil Sander, Lanvin et Miu Miu
 
Mesdames et mesdames, on a du souci à se faire. Pour nos cheveux en tous cas. Je ne sais pas ce qu’on a fait pour mériter une telle torture capillaire mais à en croire les publicités de la rentrée, l’hiver est au coup de rasoir trash, aux mèches grasses et aux revivals grunge (avec un léger parfum de tonte d’après guerre). Oubliés les shampooings volumateurs – j’ai pourtant, après des années de tests, déniché le plus efficace d’entre eux cet été, j’ai nommé, le Shampooing Délicat Volume Naturel à la Rose de Christophe Robin. Aux orties les brosses à brushing et autre peigne en corne. Des coiffeurs, pourtant talentueux et séduisants, ont laissé libre court à leur créativité et voici, en images, ce que ça donne. Résistons ! Oui, résistons à la tentation de la décoloration pastel sur les fourches. Résistons aux ciseaux meurtriers, à l’effilage eighties, à la queue de rat dans le coup et à la frange Matali Crasset. Plus difficile encore, résistons au bleaching des sourcils (bien souvent irréversible) malgré le matraquage de toutes les images de mode des 150 premières pages du Vogue US de Septembre. Résistons à l’appel de l’effet « ombré » (le fameux dégradé sur les longueurs) qui ne peut se porter que si 1) on a des cheveux hyper épais 2) un coloriste hyper doué 3) un budget en conséquence du talent du garçon sans parler du nombre de masques à acheter pour réparer les dégâts post-traumatiques. Résistons à la tondeuse et au rasoir électrique qui rêvent secrètement de nous sillonner le crane, les tempes ou la nuque. Ensemble, libérons nos crinières du diktat du cheveu estropié et lançons un contre courant fort et puissant. Oui, toutes ensembles, déclarons la guerre aux fourches et aux cheveux cassants (pardon, ça m’a échappé). Et osons la beauté sans rougir cette saison.
 
PS : Due à la panique générale chez les journalistes parisiennes lorsque la fermeture du salon d’Eric Roman a récemment été officialisée, je me devais de vous donner des nouvelles de ce coiffeur merveilleux. Eric fait une pause après dix années frénétiques dans son salon de la rue de la Boétie. Il part réaliser ses rêves et donner vie à tous ses désirs créatifs. Mais que toutes ses fans se rassurent : le studio Marisol l’accueillera deux jours par semaine à partir de septembre afin qu’il s’occupe de celles qui ne peuvent se passer de lui.