London sans Eurostar

6/09/2011
Royal Breakfast at Ginghams Cafe de Martin Paar
 
Déjà une semaine que l’Angleterre a colonisé le Bon Marché. Du sous-sol – rétrospective Bryan Ferry, sélection British pour enfants – au dernier étage à côté des meubles en passant par la passerelle entre la Grande Epicerie et le magasin principal où sont installés les clichés de Martin Paar pris pendant le mariage de Kate et William. Ma photographie préférée (ci-dessus) respire encore l’haleine des voyages linguistiques qui ont traumatisé des générations d’adolescents français. Un parfum de saucisse grillée, de friture, de pot pourri et de vapeurs lavande. Evidemment, au Bon Marché, vous ne sentirez pas la moindre odeur de fish and chips. C’est le versant chic de la capitale britannique qui a été exploré. L’occasion de faire le plein d’imprimés Liberty vendus au mètre, de papier peint Miller Harris (habituellement en exclusivité à Londres), d’acheter des sablés Honey & Almond d’Artisan Biscuits et autres infusions Fortnum and Mason pour upgrader l’heure du thé. Rayon mode, il y aussi quelques trouvailles ruineuses de Lucy In Disguise, la vintagerie de Lilly Allen et sa sœur Sarah et des duffle-coats conjugués au plus-que-parfait pour homme. Personnellement, j’aurais bien aimé un stand papèterie Katy And June, un mini Cath Kidston store ainsi qu’une téléportation du traiteur Melrose and Morgan mais bon, je dis ça, je dis rien… Peut-être pour la prochaine fois avec en prime une exposition sur le chanteur adulé de mes quinze ans ?
 
Une vidéo pour les nostalgiques de Morrissey
 


Morrissey - Suedehead on MUZU.TV

 
Et vous, elle ressemble à quoi votre carte postale idéale de Londres ?
 
So London au Bon Marché, 24 rue de Sèvres, Paris 7e, jusqu’au 15 octobre 2011 (inclus)