Lili’s Week List #6

25/10/2017


1. Le Baume après-rasage Vétiver Extraordinaire de Frédéric Malle


Vétiver Extraordinaire est l’un de mes parfums masculins préférés. Je le trouve d’un chic incroyable. Or, depuis quelques mois, Frédéric Malle s’amuse à décliner tous ses best-sellers dans des formules cosmétiques pour le bain, le soin des mains ou celui du corps. Comme c’est un maniaque, il ne se contente pas d’ajouter une vague impression olfactive de la fragrance d’origine dans une crème de base. Non, ce perfectionniste a décidé d’intégrer dans chaque extension corporelle une quantité vertigineuse d’essences à prix d’or. En prime, maintenant que sa marque a été rachetée par Estée Lauder, il a également accès à toute la recherche et le sérieux du groupe cosmétique pour formuler des textures extatiques. Du coup, après le gel pour la douche de Musc Ravageur (une merveille), l’huile pour le corps et les cheveux Portrait of A Lady (que je vous avais fait gagner dans mon calendrier de l’Avent l’an dernier), et sa crème pour les mains à l’iris, il vient de lancer une gelée après rasage infusée du parfum Vétiver Extraordinaire. Il y a mis 25% d’essence de vétiver d’Haïti, une vraie folie. Pourtant, ça n’attaque pas les narines, le parfum reste doux et subtil avec des accents de chêne, de poivre glacé et d’agrumes en tête… Ca sent tellement bon que je m’en suis mis dans le cou pour me parfumer aujourd’hui. Quant à la texture, elle est aérienne, on l’oublie dès qu’on l’a appliquée. Je ne me rase pas le visage, mais ce produit donne presque envie d’essayer :-) Baume après-rasage Vétiver Extraordinaire de Frédéric Malle, 50ml, 85€.


2. Les talismans de Marie-Hélène de Taillac


Je suis dingue des bijoux de Marie-Hélène de Taillac. A chaque fois que j’aperçois l’une de ses nouvelles créations sur sa nièce la journaliste Jeanne Deroo ou sur le parfumeur Daniela Andrier, j’ai des pulsions de kleptomane. Je voulais vous montrer les boucles d’oreille Joséphine que Marie-Hélène de Taillac vient de lancer mais il s’agit de haute joaillerie et leur prix m’a fait l’effet de l’ascension du Mont Blanc : vertigineux. Bien plus abordable, sa nouvelle collection de médailles en or 22 carats est gravée de signes porte-bonheur. Vous me demandez souvent d’où vient mon bracelet en or que je ne quitte jamais : il s’agit d’une chaîne de Marie-Hélène qui se porte normalement en ras du cou et que j’ai détournée à mon poignet et sur laquelle j’ai accroché deux talismans. L’un est un cadeau de mariage sur lequel est gravé la date à laquelle j’ai épousé l’homme de ma vie. L’autre, de Marie-Hélène de Taillac également, recèle un petit chat porte-bonheur que je considère comme mon signe de l’Univers (il faut lire The Universe Has Your Back de Gabrielle Bernstein pour comprendre). Il me fait penser à ma fille que j’ai toujours appelée chaton et l’animal en surpoids que nous aimons tant à la maison (et avec lequel tous nos amis s’exercent au body shaming  :-). Ces médailles vivent et dorment avec moi depuis des années. Je les écrase sous le poids de mes mains en chien tête en bas au yoga. Je les maltraite sous la douche à grand renfort de savon et de shampooing. Et lorsqu’une masseuse me demande de les retirer, je refuse catégoriquement. Un merveilleux cadeau à offrir à une jeune maman, un nouveau-né ou à quelqu’un qu’on aime profondément. Mini talismans de Marie-Hélène de Taillac, en or 22 carats, 190€ pièce. Marie-Hélène de Taillac, 8, rue de Tournon 75006 Paris. Tel : +33 1 44 27 07 07.


3. Les vêtements pour enfants Soor Ploom 


Il y a quelques jours, j’ai fait pour une amie américaine enceinte et de passage à Paris, une recherche sur toutes les marques de mode enfantine qu’elle pourrait aller voir pendant son séjour. Je me suis aperçue que dès que les enfants grandissent, on se déconnecte vite de ce qui se fait de plus mignon pour les nourrissons. J’ai donc demandé à mes copines qui ont des enfants plus petits que ma grande de 10 ans de me livrer la liste de leurs marques préférées. A Paris et ailleurs. Sophie Cruse qui est mère de quatre enfants et qui tient, quand elle en a le temps, le blog Lao sur la Colline, m’a parlé d’une marque que je ne connaissais pas et qui m’a beaucoup plu : Soor Ploom. Pas vraiment intéressante pour mon amie américaine puisque la marque vient de Brooklyn, néanmoins la ligne est tellement belle que je ne résiste pas à vous en parler. Créée par la new-yorkaise Marissa Buick, Soor Ploom propose des vêtements conçus en coton bio au Pérou par de petites manufactures locales et dans le respect du commerce équitable. Les autres matières viennent du Japon et d’Europe. La créatrice est convaincue qu’on peut avoir un impact positif en choisissant des vêtements dont on peut raconter la fabrication à nos enfants. C’est une vraie question et j’ai du mal à trouver le juste équilibre entre le t-shirt à paillettes issu de la fast-fashion (et probablement d’un sweat shop...) à moins de 15 euros que ma fille adore et les sublimes silhouettes proposées par les marques équitables qui 1) ne lui plaisent pas toujours 2) et sont parfois trop chères pour mon budget… En tous cas, en plus d’être éco-responsable, je trouve les vêtements de Soor Ploom absolument adorables. Les salopettes, les robes à bretelles, les combinaisons zippées, les blouses à col volanté… tout me plait. Si j’avais une petite fille de 4 ans, je crois bien que je ferais des folies sur leur eshop. Soor Ploom, mode enfantine de 0 à 9 ans, vendue en ligne sur l’eshop de la marque (livraison en Europe), sur le site du concept store AMA etc ainsi que chez Smallable.


4. The Night Sky


Lorsque Ciara Dowling couche ses enfants et que leur père est en déplacement professionnel, cette mère de trois enfants sait comment les réconforter : “Venez, on va regarder le ciel, je suis sûre que papa a les mêmes étoiles au dessus de la maison où il dort ce soir”. Ce petit rituel lui a donné l’idée de créer sa propre maison d’éditions de posters d’un genre particulier. The Night Sky vous permet de composer une affiche dans un très beau papier et une encre résistante aux UVs avec la photographie des constellations d’une date de votre choix. Une date de naissance, de mariage, le jour où l’on a démissionné, un divorce, un diplôme… Ces cartes du ciel étoilé prennent en compte la position géographique où vous étiez ce soir-là ainsi que la saison et le mouvement de notre planète. Ce n’est pas une vue de l’esprit car Ciara se base sur des données scientifiques prises par des satellites. Une fois la date fixée, on n’a plus qu’à inscrire le message de son choix et le lieu. J’ai commandé un poster à la date du 3 novembre 2010, le soir où j’ai mis ce blog en ligne. Et je compte bien l’afficher dans mon futur bureau, celui que je n’ai pas encore trouvé… j’espère que le cosmos voudra bien mettre son grain de sel étoilé sur mon chemin immobilier… The Night Sky, 60€ le poster + 12€ la livraison donc autant en commander plusieurs à la fois.


5. Claus Saint Germain


Claus Estermann et moi partageons la même obsession : celle du petit-déjeuner parfait. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez combien j’aime ce repas que je m’évertue à pimper chaque matin. Bonne nouvelle pour les breakfast addicts  : Claus vient d’ouvrir un troisième lieu à Saint-Germain-des-Prés, à Paris. Après son premier café rue Jean-Jacques Rousseau et son épicerie dédiée au petit-déjeuner, il a inauguré il y a quelques jours un nouvel écrin de 50m2 signé de l’architecte d’intérieur milanais Fabrizio Casiraghi. Au menu : le müesli iconique de Claus, des pâtisseries aussi instagrammables qu’irrésistibles, un pfannkuchen bavarois (un genre de pancake caramélisé), un roësti servi avec du saumon fumé pour les amateurs de petit-déjeuner salé… J’ai trop hâte d’aller me tester un cours de yoga à 7h dans le nouveau studio Kshanti (dans le même quartier) pour enchainer avec un petit-déjeuner chez Claus juste après ! De 8 à 40€ le plat à la carte, menu de 17.50€ à 31.50€, Claus Saint Germain des Prés, 2 rue Clément, 75006 Paris. Tel : 01 55 26 95 10, Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h et le week-end de 9h30 à 17h.


6. Le pot pourri de Santa Maria Novella


Fermez les yeux, je vous emmène au spa. Il suffit de verser quelques grammes du pot pourri Santa Maria Novella dans une coupelle pour avoir l’impression d’être dans un institut de massage. Ce pot pourri n’est pas nouveau. Je l’avais d’ailleurs acheté il y a des mois à la boutique Amin Kader près de la Place Vendôme en prévision d’un cadeau à venir. En le rangeant, je l’ai oublié et redécouvert il y a quelques jours dans le placard de ma salle de bain. Ce macérat de pétales de fleurs et d’épices est imbibé d’huiles essentielles. C’est une vieille recette qu’on utilisait déjà au Moyen âge pour purifier l’atmosphère. Enfin, à l’époque, ça devait sentir aussi le vin tourné et les clous de girofle… Celui de Santa Maria Novella est toujours fabriqué dans la plus pure tradition (ils ont juste élaboré une machine pour réduire les temps de macération) et son sillage est d’une élégance racée, très éloignée des senteurs de musc propre et de fleurs d’oranger déclinées dans toutes les bougies du moment. J’adore le contraste entre son aspect ténébreux et sa fragrance délicate. A découvrir absolument si vous ne connaissez pas déjà ce produit. Sachet de 100grs de pot pourri Santa Maria Novella, 23,50€. Vendu dans la boutique Amin Kader, 1 rue de la Paix 75002 Paris. Tel : 01 42 61 33 25. Et dans l’espace beauté du Bon Marché, 24 rue de Sèvres, 75007 Paris.


7. La collection Christophe Lemaire pour Uniqlo


Depuis quelques jours, c’est l’émeute devant la boutique Uniqlo rue Scribe à Paris. Entre les trenchs de J.W Anderson et les quarante-six pièces à petits prix que Christophe Lemaire vient de lancer au rayon femme, les clientes sont déchaînées. Il faut dire que c’est difficile de résister à Christophe Lemaire. Je m’étais déjà acheté un imperméable kaki il y a deux ou trois ans à l’occasion de sa première collaboration avec Uniqlo (le fameux imperméable que j’ai montré avant hier dans mon instastory, celui avec lequel j’ai l’air d’un exhibitionniste :-))). Cette fois, j’avais l’intention de me tenir à l’écart de ces pulsions primaires de consommation - Ommm, Namaste, Satnam, dixit la fille qui se croit détachée depuis qu’elle s’est mise à la méditation. Mais je suis quand même allée traîner mes guêtres sur le site d’Uniqlo, comme ça, juste pour voir. N’y allez pas si vous êtes dans une phase de décroissance. Brusquement j’ai eu envie d’une maille blanche, d’un pull rouge bien vibrant, d’une jupe plissée… mais surtout d’un pantalon en velours à grosses côtes. Evidemment, il n’y avait plus ma taille dans les modèles qui me plaisaient. Je me suis inscrite sur un genre de waiting list digitale grâce à laquelle Uniqlo nous informe quand il y a à nouveau du stock. C’est assez bien fichu car j’ai reçu des emails dans les jours qui suivaient au sujet des pulls que j’avais repérés. J’étais tellement prise par le travail au moment où j’ai reçu ces notifications que j’ai oublié de les commander. Et puis, samedi, en rentrant d’Islande, on est parti se promener aux Tuileries en famille. Sur notre chemin, on est passé devant la boutique Uniqlo et j’ai eu envie de passer une tête pour voir s’il restait quelques pièces de la fameuse collection. Surprise : un réassort venait d’arriver, il y avait encore plein de vêtements signés Christophe Lemaire. J’ai essayé les pulls qui sont beaucoup plus jolis sur un mannequin à la poitrine quasi inexistante que sur moi. Et puis, caché derrière une montagne de fringues, m’attendait un pantalon en velours bleu marine que j’ai essayé par dessus mon jean (c’est vous dire s’il est ample) devant ma fille outrée par mon comportement désinvolte. Bam, dix secondes plus tard, je faisais la queue à la caisse. A 39.90€ c’est de loin le meilleur achat de ma rentrée… Il existe aussi en vert bouteille, en rouge qui tire sur le framboise (je ne suis pas certaine que cette couleur soit hyper facile à porter) et en beige. Tellement chic ! Pantalon Ample Taille Longue Velours Côtelé Femme de Christophe Lemaire pour Uniqlo, 39.90€.