Les réjouissances de nos rencontres

27/07/2017


En juin dernier, j’ai eu la chance de rencontrer une partie d’entre vous. Les heureuses gagnantes du concours Jo Malone, parfois leur maman, leur amoureux ou leurs amies venus collecter leur cadeau à leur place. Et puis toutes celles et ceux qui se sont déplacés pour parler "parfum" avec moi. J’étais complètement flippée avant d’arriver sur le nouveau stand Jo Malone au BHV. Je n’avais jamais fait un truc pareil et j’avais vraiment peur que personne ne vienne. Je m’imaginais passant toute l’après-midi avec les vendeurs embarrassés par ma présence, finissant l’assiette de petits sablés customisés par mon amie Anaïs Olmer, la fondatrice de la pâtisserie Chez Bogato… J’écris toute seule derrière mon ordi chez moi et je prends rarement conscience du nombre de personnes qui reçoivent mes textes et me lisent. Quand je lis les chiffres de Google Analytics, cela reste abstrait. Je n’arrive pas à me figurer ce que cela représente. Et comme vous commentez peu (ce que je comprends très bien car moi-même je reste souvent silencieuse même lorsque j’aime un article) malgré votre grand nombre, j’ai parfois l’impression de ne m’adresser qu’à une dizaine de lecteurs.



Photographies Lili Barbery-Coulon. Le service de gravure était proposée exclusivement l’après-midi où j’étais présente sur le stand, mais la marque organise ce genre de prestations de temps en temps


Je suis arrivée un peu en avance et une lectrice venue avec ses enfants était déjà sur le stand. La personne en charge de la gravure des flacons, proposée gratuitement cet après-midi là, était en train de sortir son matériel. L’espace ne s’est plus désempli ensuite. C’était magique de parler avec vous, de rencontrer vos parcours, vos attentes, votre sens de l’humour, votre passion du parfum, vos changements de vie. Sur ces photos, je peux à présent associer des comptes Instagram à des visages, à des histoires et des émotions. Merci d’avoir eu l’audace de venir jusqu’à moi. J’ai d’ailleurs recroisé certaines d’entre vous depuis. C’est bon de sentir cette bienveillance partagée, quelle chance !




Photographie Géraldine Couvreur en haut. Photographie Lili Barbery-Coulon en bas


A la fin de l’après-midi, on ne pouvait plus se quitter. J’ai échangé avec des enseignantes. L’une d’entre vous, professeur de littérature dans un lycée parisien, m’a expliqué comment elle introduisait son goût pour l’olfaction dans les textes qu’elle partage avec ses élèves en Première ou en classes préparatoires littéraires. Ca m’a donné une idée que j’aimerais mettre en place avec elle à la rentrée. Malheureusement, j’ai perdu le message qu’elle m’a envoyé après notre rencontre. Je n’ai aucun moyen de la joindre et je ne me souviens plus de son pseudo sur Instagram. Du coup, si vous vous reconnaissez et que vous vous souvenez de notre échange et de mon idée, écrivez-moi à contact@ma-recreation.com . J’ai beaucoup avancé depuis cette journée chez Jo Malone et j’ai de bonnes et grandes nouvelles au sujet de ce que nous avons évoqué…




Photographie Lili Barbery-Coulon en haut. Photographie Géraldine Couvreur en bas


J’espère que ceux qui ont été photographiés ne m’en voudront pas de les faire apparaître sur le blog (dites-le moi si c’est le cas). J’aurais voulu faire un collage avec tous vos visages. Je me sens extrêmement reconnaissante de la confiance que vous mettez en moi. Je vous croise un peu partout maintenant, dans le métro, dans le bus, à mes cours de yoga, dans ma cantine de quartier... Parfois vous n’osez pas venir me voir alors vous m’écrivez des messages privés qui sont bouleversants de sincérité. C’est un grand honneur et une grande responsabilité. J’essaie de tout faire pour être à la hauteur… Merci, merci et merci mille fois encore, votre soutien et votre enthousiasme me portent !




Photographie Géraldine Couvreur en haut, photographie Lili Barbery-Coulon en bas


Merci à Jo Malone et au BHV pour l’accueil qu’ils m’ont fait et l’organisation de ce moment pour nous <3



Photographies Géraldine Couvreur