Les jardins cachés à Paris

24/11/2014


Les éditions japonaises Paumes publient depuis 1996 des petits livres dédiés au style de vie européen. Ils ont déjà consacré des ouvrages aux chambres d’ados à Paris, aux ateliers à Stockholm, aux boutiques vintage à Londres, aux cuisines à Paris, aux appartements en Finlande…. Un genre de Selby monomaniaque qui ne souhaite pas sortir de l’Union Européenne. Pour dénicher les profils photographiés dans leurs livres, les éditions Paumes se font aider par quelques journalistes françaises qui mettent tout leur réseau en action. C’est ainsi que j’ai reçu un email d’une pigiste à la recherche de jardins cachés à Paname. J’ai la chance de vivre dans un immeuble dont la cour commune contient un petit jardin. Mon appartement est loin d’être immense. Ca fait longtemps qu’on pense à déménager. Mais cet espace vert et très fleuri au printemps est un enchantement. Je n’y ai rien planté, je suis nulle en jardinage. A chaque fois que je tente de fleurir les rebords de nos fenêtres, je suis confrontée à un échec cuisant. Les plantes meurent à mon contact. Je les arrose trop. Ou pas assez. Je les mets au soleil quand elles veulent de l’ombre… Bref, ce jardin caché doit tout à mes voisins, qui eux, ont la main verte.



Photographies issues du livre Paris Gardens @ Editions Paumes

Le photographe japonais est venu avant l’été. Il faisait un gris triste ce jour-là. Alors on a improvisé un goûter dans la cour en attendant des copines de ma fille. J’ai sorti tout mon arsenal My Little Day que je recycle d’une fête à l’autre. On a accroché quelques grosses boules de papier, on a lancé des confettis pastel et on s’est beaucoup amusé. Le livre m’a été adressé de Tokyo il y a peu. En ouvrant l’enveloppe, j’ai découvert notre jardin en couverture. Ca me fait plaisir d’avoir un joli souvenir de cet endroit qu’il faudra bien que je quitte un jour. Quant aux autres jardins qui remplissent ce livre, ils sont ahurissants de beauté. On a du mal à imaginer de tels espaces verts nichés derrière les porches haussmanniens. Pourtant, quand on regarde Paris avec Google earth, on s’aperçoit que ces trésors ponctuent chaque pâté de maisons. Bientôt, je vous parle d’une manière plus accessible d’avoir un petit jardin à soi… un minuscule jardin sans aucun entretien qui rentre même dans un studio d’étudiant. Qui dit mieux ?

Le livre Paris Gardens est disponible sur le site des Editions Paumes


Photographies issues du livre Paris Gardens. Tous les éléments de décoration jetable viennent de chez My Little Day. Les sucreries et autres cookies crocodiles viennent de chez Bogato