La bulle de Caroline

30/09/2012

Photographie Anne Margreet Honing. Caroline Wachsmuth en train de faire du yoga dans le parc national du Joshua Tree

Hier, je me promenais dans Paris après avoir retrouvé le génie du pied (j’ai nommé Gwenn Libouban, une réflexologue bretonne extraordinaire qui passe de temps en temps à Paris remettre en place nos énergies). Je regardais toutes les créatures de mode ultra lookées espérant se faire prendre en photo par Tommy Ton (c’est la semaine des défilés) et je me suis arrêtée sur le Pont Neuf pour observer la Seine. Une carte postale sans faille. Sans âge. Une pure beauté dont je ne me lasse jamais. J’ai pensé à mon amie Caroline Wachsmuth qui, à une époque, habitait sur les quais. Depuis qu’elle s’est installée à San Francisco, elle a beaucoup de mal à supporter Paris. Elle y ressent une tension particulière, une hystérie ambiante infusée d’une bonne dose d’agressivité. J’y suis tellement habituée que je n’y fais plus vraiment attention. Caroline, qui a été la première à militer pour une cosmétique à la fois bio et glamour, vient de vendre Doux Me pour se lancer dans de nouveaux projets secrets à l’autre bout du monde. Délestée des galères administratives qu’une petite marque implique, elle a retrouvé toute sa créativité. Elle vient d’ailleurs de lancer son blog où l’on trouve des conseils, des recettes pour fabriquer un smoothie antioxydant aux myrtilles ou une huile de fleurs pour booster son aura, ainsi que ses bonnes adresses californiennes. Caroline a aussi demandé à ses amis de leur livrer une photographie pour répondre à la question « what is beautiful ? » dans laquelle vous trouverez mon témoignage. Ce blog, qui lui ressemble beaucoup, donne envie de se mettre au yoga, à la méditation, à une alimentation plus saine. Il donne envie de prendre soin de soi et de dessiner une bulle imaginaire pour se protéger des vibrations négatives. Une adresse URL à partager avec tous ceux qu’on aime…