L’empreinte

14/10/2013

Photographies Ma Récréation (prises avec un Iphone, j’avais la flemme de sortir l’artillerie à 7h du matin)

 

J’étais à Syracuse cette semaine. A peine quarante-huit heures. Juste le temps d’être terriblement heureuse. Je me suis levée à 5h mardi matin pour prendre mon avion. Le hasard informatique m’a placée contre le hublot et j’ai passé la première heure à regarder le soleil se lever, juste au dessus des nuages. J’ai toujours adoré observer ces pastels cotonneux. Quand j’étais enfant, je prenais déjà beaucoup l’avion. Je m’imaginais que cet océan blanc sans contour était un espace magique. Un lieu silencieux. Aussi doux que glacé. Une parenthèse apaisante où je formulais les vœux les plus secrets. Mardi, les yeux rougis par la fatigue, je me suis nourrie de ces vibrations colorées. Et j’ai pensé à l’empreinte que laissent les êtres disparus en nous. Est-ce qu’ils laissent ces bleus tendres pour les jours de doute ? Ou bien ces orangés célestes où puiser l’énergie ? Puis, le ciel a repris son cobalt intense et je me suis endormie. En pensant à tout le bon que mon amie, morte cet été, a semé en moi ces dernières années.