L’application narcissique

30/07/2014
Autoportraits Ma Récréation. Croyez le ou non : je ne suis maquillée sur aucune de ces images ! En bas à droite : ma tronche sans rien, et tout autour des images réalisées grâce à l’application Make Up Genious de L’Oréal Paris
 
Chaque année à l’occasion du Festival de Cannes, la marque L’Oréal Paris, qui investit énormément dans l’événement, invite des journalistes du monde entier pour leur présenter leurs nouveautés du prochain semestre. Leurs égéries déboulent au fur et à mesure à l’hôtel Martinez afin de rencontrer la presse et poser dans leur studio photo éphémère. En quelques jours, la marque réalise tous les visuels qui vont se retrouver en tête de gondole chez Monoprix ou couchés sur le papier glacé de vos magazines préférés. C’est un marathon délirant où l’on croise Jane Fonda en train de serrer la main à Blake Lively, Zoe Saldana faisant une blague à Laetitia Casta, ou encore Julianne Moore vérifiant son maquillage dans l’ascenseur.
 
Je devrais être complètement blasée après y être allée plusieurs années d’affilée. Au contraire, je suis comme une gosse dans un magasin de bonbons et je ne boude jamais mon plaisir. Evidemment, je sais que rien de tout cela n’est la vraie vie et que je vais bientôt reprendre l’avion pour Paris et retrouver le bordel habituel de mon appartement. Pourtant en mai 2014, ce qui m’a vraiment sciée n’a rien à voir avec l’effervescence du tapis rouge. Vous en avez peut-être déjà entendu parlé : L’Oréal Paris a lancé l’application délirante nommée Make Up Genious.
 
Il s’agit d’un outil à télécharger gratuitement sur smartphone, qui permet de tester en live du maquillage. Vous allez me dire que ça existe déjà. Pas tout à fait. Ce qui existait jusqu’ici permettait d’appliquer un produit de maquillage sur une photo de vous. Un peu comme si Photoshop vous faisait la paupière bleue. Le résultat, parfois amusant, était très éloigné de la réalité et on avait bien du mal à se rendre compte des effets sur les lèvres, des nuances pailletées, des rouges mats, ou de l’épaisseur des cils. Make Up Genious ne procède pas du tout de la même manière. L’application vous montre exactement et en temps réel ce à quoi vous allez ressembler avec tel ou tel produit. Pour y parvenir, L’Oréal Paris s’est associé à Image Metrics, une société américaine qui a réalisé les effets spéciaux du film Benjamin Button. Souvenez vous : Brad Pitt rajeunissait au fil des jours et lorsqu’il apparaissait vieux, ce n’était pas un masque ou du maquillage sur son visage, mais bien une projection de rides sur son vrai visage. Vous me suivez ?
 
Ainsi, la marque a enregistré quatre cent situations d’éclairage (du néon du métro à la lumière du jour, en passant par la lampe de bureau, l’halogène…). Elle a aussi capté des tonnes d’expression avec des marqueurs sur le visage. Du coup, quand on se connecte, il suffit de calibrer son visage (quelques secondes suffisent) pour que les algorithmes analysent vos traits, la lumière environnante et projettent sur votre peau le rouge à lèvres au bon endroit et en 3 dimensions, l’eye liner au ras des cils, etc... Plus dingue encore : le maquillage que vous voyez apparaître en direct vous suit lorsque vous bougez en vous regardant dans votre téléphone. Sur toutes les photos ci dessus, j’ai la peau nue. Pas une once de maquillage. Il n’y a que Make Up Genious qui m’a retouché le teint. Et comme ils sont très malins, il y a des tutos associés pour apprendre à faire la même chose soi même et un eshop où l’on peut dégainer sa carte bleue en moins de deux.
 
Cette application est à mon sens l’une des plus grandes révolutions de l’année. Parce qu’elle a tout compris des réflexes narcissiques actuels et du partage du selfie sur les réseaux sociaux. Parce qu’elle est ancrée dans le futur et qu’elle utilise des technologies qu’on croyait réservées aux jeux vidéo ou au cinéma. Et parce qu’elle va définitivement changer le rapport à sa propre image. Je voulais faire une enquête dans le M mais tous les sites internet ont dégainé la news le lendemain de la conférence de presse, le temps a passé et je me suis dit que je ne pouvais pas finir l’année sans vous parler de cette dinguerie.
 
L’Oréal Paris est pour l’instant, et pour un an, la seule marque du groupe à détenir cette technologie. Vous pensez bien que ça ne va pas durer. Dans peu de temps, je suis certaine que toutes les autres seront équipées du même système. Et imaginez ce genre d’application en mode… Ce qui m’intéresse surtout, c’est d’observer ce que ces outils vont changer dans l’estime que nous avons pour nous mêmes. Ou dans le rapport que nous avons avec le miroir. Quand j’étais adolescente, j’avais un eyeliner, un mascara et un rouge à lèvres. La fast fashion (Zara, H&M…) n’existait pas et la plupart des produits de beauté, même ceux vendus en grande surface, me paraissaient hors de prix. Et puis, quand je voulais faire une photo de moi, il fallait que je mette un déclencheur sur un vieil argentique, que j’attende 3 jours de faire développer la pellicule pour me rendre compte au final que j’avais mal cadré. Aujourd’hui, on ne sort même plus son miroir pour voir si on a de la salade coincée entre les dents : on met son téléphone en mode selfie. Et avec Make Up Genious, on n’a plus besoin d’acheter le maquillage pour essayer un rouge à lèvres ou un aplat de turquoise sur les yeux, il apparaît instantanément sous nos yeux. Ca me paraît complètement dingue. Et je me demande ce que ça va changer dans la psyché des jeunes générations. Je ne pose pas la question en terme de progrès, juste de changement. Et vous qu’en pensez-vous ?