Fais demain ce que tu peux faire... demain

28/09/2016


« Mais comment tu fais ?  » est sans doute la phrase qui revient le plus souvent de la part de mon entourage. Je donne l’impression – fausse – de ne pas dormir la nuit et de travailler non stop. Ce n’est pas le cas, je vous rassure, même si j’admets éprouver de grandes difficultés à ne rien faire. J’ai tellement glandé au lycée et pendant mes études que j’étais très surprise de devenir une bosseuse acharnée lorsque j’ai commencé à travailler. Au risque de vous décevoir, je n’ai pas de pouvoir magique et bien souvent, j’ai, comme vous, l’impression d’être noyée sous les emails auxquels je n’ai pas le temps de répondre, les présentations presse auxquelles je ne peux pas assister, la comptabilité, la paperasse administrative et l’organisation de la rentrée scolaire de ma fille – trouver une babysitter pour les sorties d’école, inscriptions aux activités périscolaires et autres joies de la vie des parents… Pourtant, depuis mon retour de vacances, j’ai décidé de ralentir mon rythme comme je vous l’ai déjà écrit ici. Je suis en train de m’apercevoir – il m’aura fallu du temps – que c’est le seul moyen d’éviter le pétage de plombs. Parallèlement à cette prise de conscience, la marque Clinique qui met actuellement en avant sa gamme de soins cultes baptisée Smart, m’a demandée comment je réussissais à gérer ma vie de blogueuse avec mon activité de journaliste freelance et mon quotidien de mère de famille. Je ne suis pas certaine d’être un exemple du multitasking mais il y a un certain nombre de règles que j’applique minutieusement depuis des années et qui me sauvent… En voici quelques unes :


Remets à demain ce que tu peux faire demain
Je suis une excitée de la « to do list » depuis au moins une vingtaine d’années. Il faut dire que comme beaucoup d’étudiants, j’ai travaillé chez Gap où j’ai appris à plier des pulls au cordeau mais surtout à établir la liste de mes priorités. A l’époque, ils avaient des feuilles pré-remplies où l’on pouvait graduer l’importance de la tâche à accomplir. Moi je me trimballe tout le temps avec une liste dans mon téléphone ou dans ma poche. Je note tout ce qui me tracasse : le rendez-vous à prendre avec le dentiste pour ma fille, le texte à rendre à tel journal, les photos à trier pour le blog, appeler machin pour fixer l’interview, racheter des citrons pour mon jus du matin, envoyer un email pour décaler le diner du 15, réserver une nuit d’hôtel pour les 40 ans de Grégoire… etc… etc… Si je ne note pas tout ce qui me traverse le cerveau, je suis bonne pour l’insomnie ou le réveil à 5h du mat. Assez rapidement, on se rend compte qu’il y a des choses qu’on peut repousser au lendemain, d’autres qu’on doit faire dans la seconde. Renoncer à tout faire en une seule journée est la clé de la survie à mon sens. Quand j’ai cinq minutes dans le bus, je checke ma liste et j’en profite pour faire les trucs qui ne me demandent aucune concentration : prendre un rendez-vous avec un médecin ou réserver une chambre d’hôtel. Rayer une tache de sa liste est orgasmique.


Photographie Ma Récréation. Recycler les restes pour gagner du temps chaque soir


Prends rendez-vous avec ton frigo
Rien ne me déprime plus qu’un réfrigérateur vide quand je rentre le soir. Pour moi c’est le chemin le plus sûr vers la malbouffe, le grignotage et la commande de burgers à domicile via Deliveroo. Mon frigo est à l’image de mon état émotionnel : quand je vais plutôt bien, il est rempli de fruits, de légumes et de choses qui donnent envie de manger sainement. Quand je suis déprimée, il ne se remplit que de ce que mon mari achète (c’est à dire beaucoup de lardons, quelques tomates cerise, du comté et des viennois au chocolat). Du coup, je garde systématiquement mon samedi matin pour remplir mes armoires d’aliments que j’adore. Je fais un plein chez Picard également avec des légumes pour me simplifier la vie les soirs où c’est la course (euh, souvent donc…). Et le dimanche, je profite d’avoir du temps pour cuisiner. Contrairement à ce que donne à voir mon compte Instagram, je ne passe pas ma vie à me préparer des légumes épicés et des fruits parfaitement découpés. Je cuisine de grandes quantités le week-end puis je congèle et je recycle les restes. Je fais cuire plus de quinoa et de lentilles que ce dont j’ai besoin. Ca me permet d’en avoir sous la main pour préparer un frichti healthy de dernière minute. Le fait de réduire le temps de préparation des repas le soir est un vrai soulagement. Ca me laisse de l’espace disponible pour écouter attentivement ma fille raconter ses histoires de classe et de cour de récré. 


Photographie Ma Récréation : la vraie vie ne ressemble pas toujours à la photo d’ouverture de cet article. Voici le petit merdier qui s’étalait hier encore sur mon bureau...


Fais du temps pour toi une priorité absolue
Pour certains, prendre soin de soi, c’est aller se faire masser, courir, lire ou diner avec ses amis. Pour d’autres, c’est juste prendre dix minutes par jour pour méditer, aller chez le psy ou se mettre du vernis en regardant un nouvel épisode de sa série préférée. On ne va pas se mentir : je ne connais personne dans mon entourage qui soit satisfait du temps dont il dispose. Même celles qui sont épaulées par des nounous, des grands-parents ou des femmes de ménage se plaignent constamment de n’avoir aucune seconde à elles. Depuis septembre, j’ai décidé de me réserver deux séances de sport par semaine. La danse hip hop et le yoga kundalini (ma nouvelle passion mais je vous en reparlerai). C’est vraiment tout une organisation de réussir à caser ces trois heures dans mon emploi du temps. Et pour y arriver, je suis obligée de renoncer à des rendez-vous professionnels, des diners entre amis, de la glande sur le canapé. Peu importe. Ces deux séances agissent actuellement comme une soupape de sécurité. Elles m’apportent même plus encore – en particulier le yoga – puisque j’ai l’impression, après chaque cours, d’être remplie d’une énergie protectrice. Une fois qu’on a trouvé ce qui nous fait vraiment du bien, il faut en faire une priorité absolue. Ce n’est pas toujours facile et je suis sûre que je ne ferai pas la maligne quand il fera froid et humide et qu’il faudra ressortir pour aller transpirer dans une salle de danse. Néanmoins, à chaque fois que j’ai remplacé ces rendez-vous par une charge de travail supplémentaire, je l’ai payé très cher. Déprime assurée… et performance zéro. Imposez-vous ces rendez-vous avec vous-même comme s’il s’agissait d’une taxe foncière à payer. Comme dirait mon amie Caroline Wachsmuth : Love Yourself First.



Photographie Ma Récréation. Voici les 5 produits qui composent les 3 kits que je vais mettre en jeu très bientôt sur Instagram pour vous et vos deux meilleures amies...


Gagne du temps dans la salle de bain
A présent que je travaille de chez moi, j’avoue qu’il y a des matins où je me lève très tôt pour bosser et je reste ensuite en pyjama jusqu’à la fin de la matinée avant de sortir déjeuner et d’enchainer mes rendez vous à l’extérieur. J’ai lu un article à propos des freelances il y a peu de temps et il paraît que ce serait pile le truc à ne pas faire. Argh… Je suis tellement absorbée par les textes que je vous écris ou les enquêtes que je prépare que je me mets toujours en retard... Il faut alors se préparer en quelques minutes. Question fringues, je ne suis pas du genre à me questionner pendant des heures. J’ai cependant mis des années à réduire le temps passé dans la salle de bain. Contrairement aux Coréennes qui passent 45 minutes à se masser le visage et à s’appliquer douze mille produits, je n’ai jamais plus de dix minutes à consacrer à ma peau et mon make-up. Je change beaucoup de crèmes selon l’état de ma peau pour satisfaire mon besoin en hydratation ou en apaisement. J’adapte mon sérum en conséquence et si je trouve ma peau vraiment dénutrie, j’ajoute quelques gouttes d’huile dans ma crème. La marque Clinique a justement conçu sa gamme Smart pour s’adapter à tous ces besoins selon les messages d’urgence envoyés à la surface de la peau. Tout le monde n’a pas le budget d’avoir quinze crèmes sous le coude. Et on rêve toutes d’un produit flexible. Du coup, l’action de leur gamme Smart agit comme ma « to do list » : elle dresse les priorités à traiter. Si la peau est agressée, les soins apaisent d’abord l’inflammation. Tant que la peau n’a pas retrouvé son calme, les autres actifs restent en veille. Une fois que l’incendie est maitrisée, les autres ingrédients entrent en jeu. Rayon textures, on oscille entre la douceur de l’huile qui pénètre illico à la fraicheur aqueuse du sérum en passant par des crèmes fouettées pour le jour et pour la nuit. Si vous me suivez sur Instagram, je vais mettre, d’ici peu, trois kits complets de cette gamme en jeu. Patience… Et si vous souhaitez dès à présent la tester, le site de la marque Clinique met à votre disposition le code promo MARECREATION qui vous permet d’être livré gratuitement à partir de 30 euros d’achat et de recevoir un petit coffret de maquillage (valable jusqu’au 16 octobre 2016). Rayon make-up justement, je fais ultra vite : un peu d’anticerne, une BB crème si mon teint est brouillé, du blush, un baume à lèvres, de l’enlumineur sur les pommettes et du mascara sur les cils. Bam, je suis prête !


Et avec les gosses ? Ben, fais comme tu peux…
J’adorerais pouvoir donner des conseils dans ce domaine, vous dire que chez moi, l’herbe est plus verte et l’atmosphère plus calme… mais ce n’est pas le cas ! J’admire mes copines qui ont trois enfants et jonglent bien mieux que moi avec une seule petite fille de 9 ans. Pourtant, j’ai un mari très présent. N’empêche. Travailler et élever un enfant reste un challenge quotidien. Parfois, tout semble réglé comme un concert de Beyoncé. Mais la plupart du temps, il faut remplacer la babysitter absente à la dernière minute, assister à une réunion parents d’élèves alors qu’on a un énorme dossier à boucler, avoir des idées de génie pour leur faire manger des légumes le soir, répondre pour la centième fois « non tu ne peux pas jouer avec l’Ipad, c’est un soir de semaine !  »… Alors, je me dis qu’on fait bien comme on peut, mieux certains jours que d’autres, et que c’est déjà pas mal !


Et vous, quelles sont vos solutions pour gagner du temps ? Ou au contraire pour réussir à en perdre un peu ? Comment établissez-vous vos priorités ? Des astuces qui vous changent la vie ? J’ai hâte de vous lire !