Cuisine et transmission

27/05/2015


Mes deux grand-mères sont mortes. Et avec elles ont aussi disparu leurs secrets de cuisine. Les carottes caramélisées de Nanou que je n’ai jamais réussi à reproduire. Ses haricots croquants qu’aucun chef étoilé n’a encore égalés. Sans compter sa buche de Noël immortalisée par Muriel Barbery dans son premier roman Une Gourmandise : le dalmatien de mon frère et de Muriel, à l’époque, avait réussi à ouvrir la porte verrouillée de la chambre de ma grand-mère qui avait disposé deux buches sur une commode en hauteur. Dans un silence monacal, l’animal s’est farci, sans le moindre remord, les deux desserts confectionnés pendant des heures par Nanou. Toute la famille était à la fois furieuse et hilare. Mon autre grand-mère, pied-noir née en Algérie et débarquée en France pendant la guerre, avait un don pour la graine de couscous archi fine, les boulettes de viande et surtout les cigares aux amandes qu’elle ne noyait jamais dans trop de miel. Elle ne savait ni lire ni écrire et n’a jamais pesé aucun ingrédient, elle faisait tout à l’instinct. Et bien, toutes ces saveurs de mon enfance ont disparu avec elles.


Photographie Jonas Pariente


Jonas Pariente est réalisateur et expert en stratégie numérique. En regardant sa grand-mère cuisiner, il a ressenti une urgence. Derrière ces fourneaux, il ne s’agit pas seulement d’épices et d’huile d’olive mais bien de mémoire et de transmission. Il a donc eu l’idée de créer une série pour le web d’un genre nouveau : The Grandmas Project ! Le principe : inviter des réalisateurs du monde entier à filmer leur grand-mère en train de cuisiner leur spécialité afin de développer un feuilleton à visionner en ligne. Aujourd’hui, c’est la dernière journée pour aider au financement de ce projet. L’objectif de la cagnotte a été atteint hier en fin d’après-midi mais ça ne vous empêche pas d’aller faire un tour sur son Kickstarter ou bien sur sa page Facebook. Dès que cette série verra le jour, je vous promets de vous en reparler. Et vous, avez-vous une recette chérie héritée d’une grand-mère ?