Art démocratique

21/03/2011

Elles sont jeunes. Elles sont belles. Et lorsqu’elles ne sont pas occupées à créer un logo ou à développer un projet artistique, Marine de Bouchony et Pauline Lévêque s’occupent de leur galerie éphémère baptisée Guest House. L’idée : démocratiser l’achat d’œuvres en convaincant de jeunes artistes montants de produire une création inédite à un tarif en dessous du marché et en limitant la vente l’espace d’une soirée seulement. La première édition a eu lieu simultanément à Paris et à Londres en 2009. J’y ai vu des artistes heureux, des trentenaires désinhibés par leur premier achat et des œuvres disparaissant aussi vite que des chaussures Lanvin le premier jour des soldes. Mercredi soir, la galerie sans domicile fixe investit l’Hôtel Particulier pour sa seconde édition. L’occasion de découvrir près d’une centaine d’œuvres exclusives, dont les polaroids du plasticien Davide Balula, les premières gouaches de Joakim, créateur du label électro Tigersushi, ou encore le travail du peintre ivoirien pour coiffeurs B.P Konan… L’occasion de boire un verre avec les artistes dans le plus bel hôtel de Montmartre. L’occasion surtout de se laisser gagner par l’émotion d’un coup de foudre artistique sans avoir peur de demander le prix. Quant aux New-yorkais, ils auront aussi droit à leur Guest House Gallery le 20 avril prochain à la Gleason’s Gym de Brooklyn, la salle de boxe mythique où fut tourné Raging Bull.

 
De 30 à 3000€ l’œuvre, la plupart des œuvres étant vendues autour de 250€, Mercredi 23 Mars de 19h30 à 23h30 à l’Hôtel Particulier Montmartre, 23 avenue Junot, Pavillon D, Paris 18e ou Mercredi 20 Avril de 18h30 à 22h30 à la Gleason’s Gym à Brooklyn, New York. Guest House Gallery est sponsorisée par Roederer