Les jardins de Poulaines

20/07/2015


Le marathon de juillet va bientôt se terminer. Le bureau se vide progressivement. Les copains commencent à poster des photos ahurissantes de leurs road-trips sur Instagram. Ca sent les vacances à plein nez !!! Encore plein d’articles à rendre et je pourrai mettre mon cerveau en mode avion. Ce weekend, j’ai eu un avant-goût de cet état de veille programmée. Je suis partie dans le Berry, chez des amis à Valençay, une petite commune de l’Indre. J’avais emporté mon ordi, bien décidée à plancher pendant que les autres seraient en train de plonger dans la piscine. Finalement, j’ai passé deux jours à regarder les secondes s’écouler. A m’installer dans l’instant présent. Observer les pétales des roses senteur litchi griser sous la chaleur et la vapeur de prunes cuites se métamorphoser en confiture. Marcher pieds nus dans l’herbe inondée par l’orage. Ecouter les enfants jouer à la poupée. Attendre la braise pour faire griller des saucisses. Sentir le ventre de mon amie Camille onduler sous les coups de pieds de son futur bébé.



Photographies Ma Récréation


Un weekend au ralenti qui nous a conduit à Poulaines, un petit bourg berrichon dans lequel on trouve un domaine éponyme avec un gîte et un jardin sublime à visiter en famille. Un gigantesque espace ouvert au public en 2014 par Valérie Esnault, la propriétaire. Cela faisait plus de vingt ans qu’elle manucurait chaque centimètre carré des lieux, installait ici un pigeonnier, là une cabane dans les arbres, un peu plus loin des sculptures en pierre au pied des arbres. On entre par le corps de ferme et on découvre d’abord un cheval dans un enclos derrière une allée de pommiers. Après avoir acheté les billets et s’être muni d’une carte de la propriété, on part à l’aventure des quatre hectares de verdure. Pas d’itinéraire obligatoire, il faut se perdre avec plaisir. Les amateurs de fleurs vont adorer les pare terres de dahlias et de pois de senteur, les buissons de roses fuchsia, les chemins bourdonnant de lavande et les bassins remplis de nénuphars. Le jardin oscille entre fouillis à l’anglaise, rigidité japonaise et panache hexagonal. Inutile de s’y connaître en botanique pour apprécier.




Photographies Ma Récréation


Un paradis végétal qui devrait aussi séduire vos enfants. Les nôtres ne voulaient plus décoller. Les chevaux, la rivière à traverser sur la pointe des pieds, les chemins secrets… Mais surtout l’allée des cabanes avec des petites maisons pile à leur taille, le bac à sable et les balançoires : tout les a enthousiasmés ! Quant à nous, les adultes, on peut se poser tous les cent mètres sur des transats ou des meubles en bois disséminés le long du parcours. Luxe ultime : nous étions seuls dimanche matin.




Photographies Ma Récréation. Il faut imaginer le chant des bourdons veloutés dans ces brins de lavande


Si vous faites un tour près de Valençay cet été et que vous avez envie d’alternatives au Château de Valençay et au Château de Bouges, je vous encourage vraiment à aller faire un tour à Poulaines ! Quand vous quitterez la région, ne repartez pas sans faire le plein de fromages de chèvre frais. Selles sur Cher, Valençay… autant d’icones locales à savourer sans modération.


Photographie Ma Récréation


Domaine de Poulaines, 36210 Poulaines, jardins ouverts tous les jours du 1er mai au 1er novembre de 13h30 à 18h, en juillet-août jusqu’à 19h. On peut aussi visiter le jardin le matin sur rendez-vous (Tel : 07 73 01 15 23, jardins@poulaines.com), entrée 7€ la place adulte, gratuit pour les moins de douze ans. Les animaux ne sont pas admis.