Jardins de l’Alcazar à Séville

10/05/2016


Dernier article sur notre séjour en Espagne : je vous emmène ce matin à l’Alcazar de Séville visiter l’un de mes jardins préférés au monde. J’ai découvert ce lieu il y a une dizaine d’années et je rêvais d’y retourner depuis. Un véritable trésor en plein cœur de la ville, juste à côté de la cathédrale. Une oasis de fraîcheur dans une région où la canicule paraît banale de juin jusqu’à fin septembre. A l’instar du Jardin Majorelle à Marrakech ou des jardins du Château de Versailles, les jardins de l’Alcazar sont pris d’assaut par un escadron de touristes en tongs armées de perches à selfie. Mais ils sont si grands qu’on réussit aisément à s’éloigner de la masse pour admirer les fleurs et les fontaines.



Photographie Ma Récréation


Maëlis Jamin-Bizet, fondatrice du blog La Fiancée du Panda et auteure du livre EVJF Mode d’Emploi (Editions Eyrolles, 2016) était également en vacances en famille à Séville et même si nous nous connaissons peu en dehors des réseaux sociaux, nous avons profité de cette occasion pour nous retrouver avec nos enfants dans ce jardin merveilleux. Elle avait eu la bonne idée la veille de m’envoyer le lien qui permet d’acheter ses billets en ligne. Une étape obligatoire si on veut éviter d’attendre en plein cagnard pendant une heure.



Photographie Ma Récréation


Difficile de s’attarder sur l’architecture pourtant à couper le souffle du palais construit en 844 (et sans cesse modifié depuis), des tapisseries et des mosaïques lorsqu’on est accompagné d’enfants. Ils se sont précipités vers le premier bassin rempli de carpes gigantesques et on a les a donc suivis dans ce labyrinthe enchanté. D’abord une succession de jardins pavés et intimes. Puis une porte dévoile la silhouette des grands arbres sous lesquels on vient chercher la fraîcheur. Les enfants ont viré leurs chaussures et ont sauté dans la petite fontaine. Il faisait déjà trente degrés il y a deux semaines.


Photographie Ma Récréation


Ensuite, le jardin se métamorphose, il devient plus structuré, cerné de haies bien dessinées et de rosiers parfaitement alignés. Chaque époque a laissé son empreinte et sa culture. Pourtant, tout paraît étrangement cohérent. Preuve qu’on peut réussir à vivre tous ensemble avec nos convictions et nos histoires si différentes. Perdez-vous dans les jardins de l’Alcazar, la buvette y est absolument affreuse mais tout le reste vaut le détour. En sortant, on se sent infiniment chanceux d’avoir pu nourrir son cerveau avec autant de beauté.



Photographies Ma Récréation


Petit recap si vous avez manqué les épisodes espagnols précédents mais n’hésitez pas à enrichir ces posts en laissant vos bons plans dans les commentaires :
- Première étape : Marbella Club Hotel
- Seconde étape : Trasierra dans la Sierra Norte à côté de Séville (plus leurs tips déco)
- Troisième étape : Séville et l’hôtel Las Casas de la Juderia


Photographie Ma Récréation


Jardins de l’Alcazar à Séville, 9.50€ l’entrée par adulte, gratuit pour les moins de 16€, 2€ pour les étudiants, Patio de Banderas, s/n, 41004 Séville, Tel : +34 954 50 23 24. Pour commander vos billets par Internet, c’est par ici