Bestiaire fantastique

2/02/2012
Photographies Ma Récréation. Au dessus : Vanitas de Ghyslain Bertholon 2007-2011. Photo en dessous, de gauche à droite et de haut en bas : Les Dupes 2010 de Philémon et et Arnaud Verley, Here is The End of All Things 2011 de Claire Morgan, Dazzle Painting 2011 de Anne Deleporte et La Salle des Trophées 2011 de Nikolay Polissky
 
Un cerf aux bois d’or enchevêtrés sur le sol. Un hibou suspendu en plein vol. Une course de chevaux en cuir accrochés au plafond. Voici quelques exemples d’animaux étranges présentés à la Conciergerie dans le cadre de l’exposition Bêtes Off. Hier, j’ai accompagné deux petites filles de quatre ans dans cette forêt surréaliste où les licornes semblent exister pour de vrai, où les mouches dansent sous des voiles de linge blanc et où les oiseaux sortent par magie d’un rétroprojecteur et viennent se poser sur l’épaule de nos ombres portées. Après quelques minutes d’appréhension, l’enfant prend confiance dans l’espace, entre dans une maisonnette en plumes, reconnaît une girafe tricotée main et se met à s’interroger sur toutes les créatures de l’exposition. Conçue pour les adultes, Bêtes Off peut évidemment se partager avec les kids. Dommage que la scénographie soit aussi ratée et qu’il n’y ait aucune explication devant les œuvres. Heureusement, la brochure donnée à l’entrée permet de se repérer et de connaître l’origine des artistes réunis pour l’occasion. Avant de partir, n’oubliez pas d’aller faire un tour dans les prisons du 18e siècle, au fond de la salle (l’accès est compris avec l’entrée pour l’expo). Habitées par des mannequins de bois, les cellules où ont été assassinés plus de 2700 prisonniers dont la reine Marie-Antoinette collent la chair de poule. Un lieu instructif pour les élèves en primaire qui impressionne beaucoup les plus petits sans pour autant les effrayer. En sortant, la boutique du musée propose une sélection sublime de livres sur les animaux. Bonus ultime : ce musée méconnu de l’ancien Palais de la Cité est souvent vide contrairement à la Sainte Chapelle juste à côté, on ne fait pas donc pas la queue pour entrer !
 
Bêtes Off jusqu’au 11 mars 2012, de 9h30 à 18h, ouvert tous les jours, 8.50€ l’entre en plein tarif, 6€ en tarif réduit, entrée gratuite pour les moins de 18 ans, billet jumelé à la Sainte Chapelle. Durée de la visite de l’expo avec celle de la prison révolutionnaire : environ une heure. Conciergerie, 2 boulevard du Palais, Paris 1er, Tel : 01 53 40 60 80