Une bibliothèque sur mesure

18/04/2016


Je vous avais promis cet article… il y a des mois. Je viens de terminer un énorme numéro de M le magazine du Monde qui sera bouclé demain soir et qui sortira vendredi 22 avril (je vous en reparle fissa). Du coup, j’ai enfin pu vous préparer quelques posts ce weekend. On démarre la semaine avec des conseils pour réaliser une bibliothèque sur mesure à petit prix (et un concours Designer Box à la fin de l’article !). Evidemment, je doute qu’on puisse rivaliser avec les tarifs d’une bibliothèque Billy d’Ikea. En matière de menuiserie, on peut facilement exploser son budget. Quand on refait son appartement du sol au plafond (sol, électricité, plomberie, fenêtres, peinture, cuisine, salle de bain…), on dit qu’il faut compter mille euros au mètre carré en moyenne (ça peut descendre si vous êtes bricoleur ou si vous vous chargez de la peinture). En réalité, ce montant peut rapidement être multiplié par deux si l’on doit refaire entièrement un parquet et si l’on choisit une cuisine Bulthaup (un sujet dont je vous reparlerai très bientôt). De notre côté, impossible de dépasser ce tarif d’un iota. Et on a voulu en plus faire réaliser des meubles sur mesure. Il a donc fallu ruser.


Photographie Ma Récréation. Le mur de la bibliothèque avant sa construction... et les fameuses moulures dont je vous parle plus bas dans l’article


Première étape : Pinterestez !
Avant de se lancer à dessiner la bibliothèque de vos rêves, épinglez toutes les images des meubles qui vous plaisent ! Faîtes-vous des boards bien fournis et prenez en photo le mobilier sur mesure que vous aimez chez vos amis. J’étais très impressionnée par l’appartement d’Anaïs Olmer, la créatrice de la pâtisserie Chez Bogato. Elle m’a donné un milliard de bons conseils qui m’ont été très utiles pendant nos travaux. A commencer par celui ci : « Fabriquer un joli meuble ne coûte pas plus cher qu’un élément moche. Fais attention aux détails et à l’épaisseur du bois  ». La styliste et directrice artistique Elisa Bailly m’a aussi beaucoup aidée. En visitant notre appartement, elle m’a montré combien il était important de bien adapter les rangements à nos besoins et de penser à l’ouverture des portes et des fenêtres. Ca a l’air tout bête, mais j’étais à deux doigts de faire construire une bibliothèque qui aurait bloqué l’ouverture de la fenêtre...



Du dessin à la réalisation en 3D...


Deuxième étape : Dessiner sans vous précipiter !
Idéalement, il faudrait passer au moins six mois dans un lieu pour imaginer le mobilier parfait. C’est rarement possible mais essayez de passer du temps dans chaque pièce, à toutes les heures de la journée, afin de voir où la lumière se pose. Notre salon est carré et on a tout de suite trouvé l’emplacement rêvé pour notre bibliothèque. Pile en face de la cheminée, le long du mur le plus grand. Les moulures existantes m’ont donné une idée : elles suivaient une forme de symétrie avec la cheminée située en face et je me suis dit qu’on pourrait se servir de ces moulures pour créer une bibliothèque avec une tablette et un buffet en plein milieu, exact reflet de la cheminée. Ce fut donc mon point de départ. La fenêtre à gauche ne me permettant pas d’avoir une profondeur démesurée, j’ai ensuite pensé à dessiner une bibliothèque avec deux profondeurs. Une plus grande au centre, une plus courte de chaque côté. J’ai dessiné sur du papier millimétré. Redessiné encore et encore. Je ne savais pas encore si je la voulais en bois (et quel bois), en couleur… Ca m’a occupé le cerveau pendant toutes mes vacances l’été dernier…



Photographies Ma Récréation. Notre super menuisier, Samid, et la bibliothèque finie le jour de l’emménagement. Les boutons de porte en laiton viennent du BHV (pas chers du tout !)


Troisième étape : Soignez les détails
En observant les meubles que j’aimais, je me suis aperçue qu’ils étaient tous « flottants ». Il s’agit simplement de reculer légèrement la plinthe du meuble afin de donner l’impression que la bibliothèque flotte sur le sol. Nous avons choisi du médium qui est un bois compact très solide, assez laid lorsqu’il est brut. Attention à ne pas sélectionner une épaisseur trop mince. D’abord parce qu’elle doit soutenir le poids des livres. Aussi parce que ça rend la bibliothèque plus élégante. Le médium a un avantage : il est très peu coûteux et il se peint facilement. Cependant, j’avais peur que l’ensemble soit un peu lourdingue. Pour alléger le rendu, nous avons choisi de créer des caissons en quinconce. Double avantage : ça crée plein de ruptures visuelles mais surtout on peut ranger des livres de formats différents (mesurez les vôtres, ça vous aidera). Mon mari qui manie parfaitement la palette graphique a redessiné mes croquis sur une photographie du salon prise avant les travaux. J’imagine que vous n’avez pas tous un graphiste dans votre entourage. Essayez cependant d’avoir un dessin réaliste à présenter à votre menuisier. C’est très utile pour bien se comprendre. On est tombé sur un menuisier génial, qui a aussi corrigé nos calculs approximatifs. Demandez-lui de vous montrer ses réalisations précédentes. Vous enrichirez ainsi le résultat final. Attention aussi au plan électricité : pensez à noter où vous voulez des prises dans la bibliothèque. On peut aussi intégrer facilement des spots lumineux dans les plafonds des caissons. On n’en a pas mis, de notre côté. Enfin, pour créer une rupture, nous avons choisi d’intégrer un bois naturel dans l’ensemble. On aurait adoré utiliser du chêne brut massif mais on n’en avait pas les moyens. Alors, on a bidouillé avec un médium très épais plaqué en chêne et l’on a acheté des champs en chêne pour recouvrir les tranches de la tablette. Deux couches de vernis mat par dessus et le tour était joué ! Enorme économie à la clef.



Photographies Ma Récréation


Quatrième étape : soignez la présentation des objets que vous aimez
Evidemment, cet emménagement m’a permis de faire un tri considérable dans les bouquins et les objets de ma bibliothèque (merci Marie Kondo !). Le fait de voir quotidiennement un livre qui nous déplait a un impact très négatif sur nous. Dégagez tous ces vieux bouquins que vous n’avez toujours pas lus et que vous ne lirez jamais ainsi que ces romans de gare un peu honteux qu’on vous a offerts et que vous n’osez pas jetez (dans l’éventualité où l’expéditeur remarquerait son absence lors d’une prochaine visite). J’ai balancé une quantité phénoménale de « beaux livres », ces coffee table books, que je n’ouvre jamais. Sans compter les bibelots qui ne vous correspondent plus. Hop, du balai ! Vous allez redécouvrir les livres qui vous tiennent vraiment à cœur, ça fait un bien fou. Les objets qui vous rendent joyeux et que vous aviez oubliés derrière la pile de magazines périmés. Quant à la disposition des objets, là encore, n’hésitez pas à pinterester des bibliothèques remplies qui vous plaisent. J’ai une amie qui a un talent fou pour présenter ses livres. Son classement n’a rien d’académique (pas de tri alphabétique ni de sections par thèmes ou par décennies) cependant ses étagères sont dingues de beauté, on a envie de dévorer chaque bouquin. C’est elle qui m’a appris à utiliser les livres que j’aime comme des tableaux exposés dans une vitrine. Et elle change régulièrement la disposition comme s’il s’agissait d’une librairie.


Photographie Ma Récréation


Et puis, si vous n’avez pas la possibilité de faire fabriquer un meuble sur mesure, utilisez la décoration pour métamorphoser vos étagères lambda. Elisa Bailly m’a raconté qu’elle a un jour proposé à un couple collectionneur de classer leur tonne de romans déjà lus à l’envers : au lieu de montrer la couverture, on ne voyait plus que la tranche des feuilles de papier. Elle a ensuite créé un dégradé de pages blanches jusqu’au jaune foncé. Evidemment, il ne faut pas avoir besoin de les consulter régulièrement ! Enfin, armez-vous d’objets singuliers. La marque Designer Box qui propose chaque mois un objet signé à prix raisonnable (surtout si on est abonné), vient de lancer un serre-livres avec le studio Dessuant Bone, le duo touche à tout talentueux qui a imaginé le design de la boutique Ron Dorff, entre autres. L’objet est constitué d’une plaque en métal bleu klein sur laquelle est posée une boule de béton. Et je trouve qu’il suffit à transformer un support banal. J’ai donc demandé à Designer Box qui m’a gentiment offert ce serre-livres d’en offrir un à mes lecteurs. Pour le gagner, il vous suffit de poster une photo d’étagères sur Instagram. Si vous manquez d’idée, vous pouvez "regrammer" une des photos de cet article en faisant une capture d’écran. Ensuite accompagnez votre cliché de la légende suivante (sans quoi votre participation ne pourra pas être comptabilisée) : @lilibarberycoulon @mydesignerbox #marecredesignerbox



Le gagnant sera tiré au sort et annoncé sur mon compte Instagram samedi 23 avril 2016 dans la matinée. N’oubliez pas de mettre votre compte en mode public jusqu’à la fin du concours, sinon, malheureusement je ne verrai pas votre photo (à moins que je sois déjà abonnée à votre compte). J’adore ces concours car ça me permet de vous découvrir un peu, j’ai hâte de voir vos images apparaître dans mon fil d’actualités ! Et si vous avez d’autres conseils pour réaliser une bibliothèque sur mesure, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires. Merci !



Photographies Ma Récréation. Le fameux Serre-Livres Designer Box par Studio Dessuant Bone à gagner cette semaine sur Ma Récré !