Chez Henriette H à Paris

1er/07/2016


Ca y est, je sors enfin de mon long tunnel de boulot intense. Non pas que je vais pouvoir me mettre en vacances. Mais il m’était impossible de trouver du temps pour écrire ou publier un article sur le blog ces derniers jours. Je ressors de cette période avec une énorme crève qui ne passe pas (merci le système immunitaire à deux balles après deux mois de mousson) ET l’envie de partager un paquet de découvertes enthousiasmantes. A commencer par le lieu de travail de Sarah Stagliano, créatrice d’Atelier Henriette H, dans le 10e arrondissement à Paris, à deux pas du Canal Saint Martin.





Photographies Ma Récréation


Je vous ai déjà parlé de Sarah dans la rubrique recettes. Elle m’avait beaucoup impressionnée avec son rangement plus que parfait, sa déco impeccable et sa beauté radieuse. Je l’ai trouvée encore plus sympathique lorsqu’à la fin du shooting, elle m’a montré la petite pièce où elle avait planqué tout son bordel habituel avant mon arrivée. J’ai explosé de rire en voyant les raquettes de tennis de son mec empilées sur des sacs de fringues et de papiers en tout genre. Ca m’a rappelé la manière dont je rangeais ma chambre quand j’étais gamine : en planquant tout sous mon lit ☺ !




Photographies Ma Récréation


Depuis cette prise de vue, Sarah a fait grandir sa muse imaginaire, « Henriette H », en lui inventant un lieu de vie. Profitant de la disponibilité d’un local sur la rue de Lancry, à côté de son studio de création, elle a décidé d’inaugurer une boutique en mai dernier. Un petit espace qui restera ouvert jusqu’à l’automne 2016 (mais fermé en août comme à peu près tous les commerces à Paris). Dans ce magasin, Sarah Stagliano vend évidemment ses culottes brodées en coton blanc, des sous-vêtements que vous pouvez personnaliser avec le prénom de votre amoureux ou customiser avec un message de votre choix (55€ le modèle personnalisé, 90€ le coffret de deux). Et ce n’est pas tout…




Photographies Ma Récréation


Sarah a réuni tous les gens qu’elle aimait dans cette petite boutique : les bijoux de tête en fausses fleurs en tissu de la japonaise Blanc Sauvage (la fameuse couronne que j’ai essayé sur Snapchat hier → @lilibarbery ), les sacs en cuir Tammy and Benjamin qu’on croirait chinés dans une vintagerie, les céramiques sublimes de Marion Graux, les plantes de la paysagiste de balcon Julia Chaigneau, les meubles (qu’on peut acheter évidemment) des antiquaires Nossereau, la lingerie en dentelle délicate d’Odile de Changy ainsi qu’une exposition de photographies réalisées pour Sarah par son amie Sonia Sieff.





Photographies Ma Récréation. Punaise, comme elle est belle !


En regardant tous ces objets, on ne sait pas très bien de quelle époque est issue Henriette H, des années folles ou du XIXe siècle. Mais une chose est sûre : ce personnage romantique et coquin ressemble sacrément à Sarah ! Derrière le magasin ouvert au public, sur lequel il n’est pas rare de lire « appelez nous, on est à l’atelier », Sarah travaille avec ses deux assistantes dans la cour. Ca brode, ça rigole, ça chante Céline Dion et Christine and The Queens. Ce sont les architectes de Festen (les génies absolus derrière la décoration de l’Hôtel Pigalle) qui se sont occupés de cet espace de travail. Je suis folle des robinets qu’ils ont choisis au dessus de l’évier blanc. Allez faire un tour sur leur site : ils sont extrêmement doués.





Photographies Ma Récréation


Quant à la jolie Sarah, vous la croiserez probablement en chemise blanche et stan smith (son uniforme), une bonbonne de fil de soie rose dans la poche de son jean, en train de glisser des roses séchées dans ses coffrets de culottes brodées... 




Photographies Ma Récréation


Chez Henriette H, la petite culotte d’une amoureuse, 47 rue de Lancry, Paris 10e, le magasin sera fermé tout le mois d’août et définitivement à l’automne (comptez 24 à 48h de délai pour la fabrication d’une culotte personnalisée)