Bien Fait

25/05/2016


Hier, je me suis enfin rendue dans le showroom de Bien Fait, la marque de papiers peints dont j’entends parler depuis des mois dans la presse. Violaine Belle-Croix, créatrice de la marque de souliers pour enfants Clotaire et rédactrice en chef du semestriel Marie-Claire Enfants, m’avait suggéré d’aller voir le travail de cette maison française située dans le Marais, lorsque je m’occupais des travaux de notre appartement. A l’époque, je courais comme un hamster dans une roue (je ne sais pas pourquoi je conjugue cette phrase à l’imparfait puisqu’elle est toujours d’actualité) et je n’ai pas réussi à prendre le temps d’aller voir ce lieu. Et puis, il y a quelques semaines, alors que les créateurs d’Astier de Villatte célébraient l’ouverture de leur boutique rue de Tournon, j’ai fait la connaissance de la créatrice de Bien Fait : Cécile Figuette. Elle était venue avec la photographie Julie Ansiau dont j’adore le travail et nous avons discuté toutes les trois pendant quelques minutes. Je ne sais pas si vous avez cette intuition lorsque vous faites une rencontre, mais je sens en quelques secondes le potentiel amical. Un peu comme si une ampoule intérieure s’allumait et m’alertait en criant : « MAISON ». Je ne connais pas encore Cécile mais je suis persuadée qu’on pourrait aisément devenir amies. Une manière de rire de soi qui m’est familière. Une curiosité partagée pour les jolies choses…






Photographies Ma Récréation. Cécile Figuette est juste ci-dessus.


Avant de lancer Bien Fait en 2015, Cécile Figuette a passé dix ans à imaginer des textiles imprimés pour une autre marque co-créée avec Frédéric Bonnin : Minakami. Son goût pour les couleurs et les motifs l’a poussée à dépasser le cadre du tissu et coloniser les murs de la maison. L’an dernier, elle a donc lancé une première série de papiers peints poétiques - Bien Fait - qu’elle enrichit cette année de nouveaux modèles. En 2003, j’écrivais un article pour A Nous Paris – le journal distribué gratuitement dans le métro parisien – sur le retour du papier peint. Chaque année depuis, j’imagine que cet engouement pour l’imprimé mural va prendre fin. Au contraire, il ne cesse de grandir. On en trouve partout. En version archi cheap. Ou ultra raffinée comme chez Bien Fait, Sandberg (distribuée par la boutique Au Fil des Couleurs) ou Antoinette Poisson. Le plus difficile est de sélectionner l’imprimé et la surface à recouvrir. Le risque est de se laisser dévorer par le choix et de finir par en coller dans toutes les pièces, sur tous les murs. C’est tentant mais asphyxiant à la longue. Et vu l’investissement financier, mieux vaut bien réfléchir en amont. Au showroom Bien Fait où vous pouvez prendre rendez-vous en semaine, on vous donnera de bons conseils à ce sujet. Et si vous avez une demande particulière, une envie de sur mesure par exemple, c’est également possible. Allez-y, c’est inspirant et l’équipe est adorable. Pas de panique si vous n’habitez pas à Paris, Bien Fait est distribué dans plusieurs villes en France, ainsi qu’en Angleterre, en Italie, au Japon, au Danemark, et même à l’autre bout du monde, en Nouvelle Zélande (voir les distributeurs sur leur site).





Photographies Ma Récréation


Showroom Bien Fait, 23 rue Saint Paul, Paris 4e, du lundi au vendredi de 10h à 19h, Tel : +33 1 42 77 86 72. Sinon, vous pouvez aussi trouver les papiers peints Bien Fait à la boutique Au Fil des Couleurs, 31 rue de l’Abbé Grégoire, Paris 6e. Les prix sont très variables d’une collection à l’autre, mais plusieurs papiers sont à 295€ les deux lés de 0.91m de largeur x 2.80m de hauteur.