Les pâtes Pantesques d’Alexandra Golovanoff

24/10/2017


Je ne vais pas vous présenter Alexandra Golovanoff. Si vous aimez suivre les défilés ou que vous avez déjà regardé Paris Première, vous avez probablement vu cette beauté fatale s’écrier en backstage ou devant le Grand Palais : « La Mode La Mode La Mode ! ». Ca fait quelques années que l’on se croise avec une bienveillance mutuelle et un paquet d’obsessions en commun. Lorsqu’elle a lancé sa ligne de cashmeres parfaitement coupés à l’automne 2016, je suis allée la voir sur son stand du Bon Marché, en train de jouer à la marchande. J’ai beaucoup aimé la manière dont elle a mis au point son tricot idéal, un pull qui a l’air tout simple et dont chaque détail a été pensé pour embellir le teint et l’allure. Si je pouvais, je m’en commanderais un dans chaque couleur de sa palette bonne mine… Va falloir encore attendre un peu pour me faire une collection car les prix correspondent à la qualité luxueuse du produit : un fil tissé en Ecosse et tricoté à L’Ile Maurice dans un petit atelier à taille humaine. Lorsque j’ai déjeuné avec elle il y a quelques mois, j’ai eu envie de savoir si cette splendeur à la silhouette de danseuse aimait cuisiner. « Je ne passe pas des heures à élaborer des plats compliqués, m’a-t-elle confié. Ce sont les légumes frais et les bons produits qui m’inspirent. J’ai des manies comme l’ajout quasi systématique de graines de coriandre que je récolte moi-même. Et j’utilise énormément mon Thermomix dont je ne peux plus me passer  ». Du coup, je suis allée vérifier tout ça in situ avec ma complice, la photographe Julie Ansiau. Alexandra nous a préparé une de ses recettes préférées : des pâtes Pantesques aux câpres, un plat issu de l’île italienne Pantelleria, située à l’Est de la Tunisie. On s’est retenu de lécher l’assiette avec Julie – ça aurait détonné avec la décoration plus que parfaite de l’appartement d’Alexandra ☺. Attention à la qualité des câpres que vous sélectionnerez. N’achetez pas une version saumurée dans du vinaigre. La recette repose sur la variété issue de Pantelleria, qu’on trouve par exemple sur ce site, conservée dans du sel marin. Il vous suffira de bien les rincer avant de les ajouter à la recette. Prêts à partir en Italie ?



Photographie Julie Ansiau


Ingrédients pour 4 personnes


- 2 oignons jaunes
- 1 grosse gousse d’ail
- 4 petites courgettes
- 3 tomates rouges
- 1 tomate verte
- 1 aubergine
- 1 poignée de noisettes
- 1 petite poignée d’amandes
- 1 cuillère à café de graines de coriandre
- 1 grosse cuillère à soupe de câpres de Pantelleria 
- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
- Un peu de parmesan à râper sur chaque assiette
- Un oignon tendre dont on émince le vert en guise de garniture
- Des pâtes italiennes (comptez 50grs crues par personne – ce qui équivaut à 150grs de pâtes cuites - si vous mettez beaucoup de légumes dans l’assiette sinon ajustez la quantité selon vos habitudes et votre appétit) Celles d’Alexandra sont des Calamarata N°141 de la marque Rummo





Photographies Julie Ansiau


Préparation


Commencez par concasser les noisettes et amandes (à la main ou quelques secondes au hachoir électrique) puis les faire griller quelques minutes dans une sauteuse à feu moyen en les retournant régulièrement avant de les retirer du feu. Réservez-les dans une assiette. Emincez les oignons et coupez l’ail grossièrement. Faites-les revenir à feu doux dans une casserole avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajoutez une cuillère à café de graines de coriandre. C’est la touche personnelle d’Alexandra et ça absorbe l’odeur des oignons. Épluchez ensuite l’aubergine, en laissant la peau une ligne sur deux, et coupez-la en cubes. Découpez les courgettes en tranches moyennes. N’hésitez pas à mettre plus d’aubergine et moins de courgette, selon vos envies et vos provisions à disposition. Ajoutez ensuite les légumes à l’ail, l’oignon et la coriandre dans la sauteuse. Laissez réduire et confire la préparation à feu doux et couvrez, en remuant de temps en temps. Lorsque les légumes commencent à s’assouplir, ajoutez les tomates coupées en dés. Rincez les câpres à plusieurs reprises pour les dessaler. Egouttez-les et ajoutez-les à la préparation. Elles saleront naturellement la sauce. Poivrez les légumes. Ajoutez enfin les noisettes et amandes grillées concassées tout en en gardant quelques-unes pour la garniture. Lancez la cuisson des pâtes. L’astuce d’Alexandra : retirez les pâtes une minute avant le temps de cuisson conseillé et ajoutez-les aux légumes afin qu’elles finissent de cuire dans leur accompagnement. Les saveurs vont entrer en fusion et chaque pâte va prendre le goût des légumes. Dressez les assiettes en ajoutant un peu de parmesan, quelques noisettes et amandes grillées et quelques tiges émincées d’oignon tendre. Miam !


Photographie Julie Ansiau


Merci à Géraldine Couvreur pour son aide précieuse pendant ce shooting