Le rôti au taboulé de légumes de Violaine Belle-Croix

3/09/2014
Photographie Armelle Kergall
 
Violaine Belle-Croix et moi avons beaucoup en commun. Des copines – Dorothée Monestier et Gabriella Toscan du Plantier, les créatrices de My Little Day – des goûts et des envies. On se croise aux présentations presse depuis plusieurs mois, sans bien se connaître mais toujours avec un sourire bienveillant l’une pour l’autre. En plus d’être la rédactrice en chef du magazine semestriel Marie-Claire Enfants (je vous en reparle très bientôt), cette jeune mère de deux garçons est aussi à la tête d’une petite entreprise que j’adore. Avec son amie Elsa Vernet, elle a créé Clotaire, une marque de chaussures pour les kids que vous connaissez peut-être déjà si vous êtes dingue de mode enfantine. Il s’agit d’une ligne de souliers simples et élégants, en cuir souple, qui décline des formes essentielles dans des demi teintes surprenantes. Moutarde, gris pale, bleu canard délavé… Pas de nœud, pas de paillette, pas de gommette, pas de chichi. Une chaussure confortable fabriquée en Europe et vendue au prix le plus juste. J’avais donc très envie de la rencontrer et de m’incruster dans son appartement. On y trouve des babioles chinées dans les vide-greniers, des splendeurs dégottées sur des brocantes, de la vaisselle Astier de Villatte, des parfums Santa Maria Novella et des couleurs audacieuses dans chaque pièce. Pour Ma Récréation, Violaine nous livre les secrets de son plat inratable : le rôti de veau servi avec un taboulé de légumes frais et croquants. Une recette que ses copains (invités le soir même) adorent. Délicieux et inratable, c’est promis !
 
Photographie Armelle Kergall 
 
Ingrédients pour 8 personnes
- Un rôti de veau (demandez à votre boucher de le calibrer pour le nombre d’invités que vous attendez, Violaine compte 2 kilos pour 8 à 9)
- le jus d’un citron
- 3 bonnes cuillères à soupe de beurre
- 4 gros oignons blancs (s’ils sont frais, c’est encore mieux car ils seront plus tendres)
- du romarin frais et/ou de la sauge
- du sel et du poivre
Pour le taboulé :
- un demi chou-fleur
- un demi brocoli
- une grosse poignée de noisettes
- du cerfeuil, de la ciboulette et de la menthe
- des raisins secs de deux couleurs différentes (ce sera plus joli)
Pour la vinaigrette du taboulé, il faut :
- du citron
- de l’huile d’olive
- un peu de moutarde
- du sel et du poivre
 
Photographies Armelle Kergall 
 
Préparation
Dans une cocotte à feu vif, faites dorer le rôti dans le beurre sur toutes les faces. Lorsque c’est bien doré, versez la moitié du jus de citron sur une face, retournez la viande et versez l’autre moitié du jus. Ajoutez les petits oignons blancs émincés. Ne cessez pas de surveiller la coloration de ce qui dore, ça ne doit pas brûler. Quand tout commence à dorer, ajoutez un verre d’eau et baissez à feu doux. Vous pouvez ajouter quelques brins de romarin ou de la sauge. On couvre la cocotte et on laisse cuire pendant 55 minutes à 1h15 (Violaine aime quand c’est bien cuit mais le boucher recommande 55 minutes) en ajoutant de l’eau à chaque fois que le fond de la cocotte est sec. Ne disparaissez pas de la cuisine en pensant que ça cuit tout seul, il faut vraiment veiller sur la bête et rajouter de l’eau pour que la viande reste tendre. Pendant ce temps là, faites griller les noisettes puis concassez-les sans en faire de la poudre. Lavez les choux et hâchez les en tout petits morceaux. Mélangez les légumes, les noisettes, les raisins secs avec de la menthe, de la ciboulette et du cerfeuil ciselés. Ajoutez la vinaigrette (huile d’olive, citron, moutarde, sel et poivre) et servez bien frais avec une tranche de rôti. Pas une trace de semoule de blé dans ce taboulé et pourtant même les adeptes de junk food se resservent ! Véridique !
 
Photographie Armelle Kergall