Carnet de Route

18/03/2011
« You should never judge a book by its cover » disent les Anglais. Et comme ils ont raison ! Je ne sais pas pourquoi je me suis laissée piéger par la couverture du dernier livre de cuisine Jamie Oliver. Serait-ce le look Adidas millésimé 1992 qui m’a rendue nostalgique ? Le titre couleur citron confit ? Ou l’attitude Easy Rider en solex ? Toujours est-il qu’aimant autant la cuisine que les voyages, j’ai imaginé que cet ouvrage était fait pour moi. Version anglaise et branchée de Cyril Lignac, Jamie Oliver est le cuisinier le plus médiatisé Outre-Manche. Son credo : démocratiser les grands classiques en simplifiant au maximum leur réalisation. Dans son « Carnet de Route », il revisite les recettes incontournables de six pays, la France, l’Italie, la Suède, le Maroc, la Grèce et l’Espagne. Premier problème : on a du mal à saliver devant les photos tant le stylisme culinaire est raté. Je ne me suis pourtant pas découragée et j’ai testé la réalisation des « Buns Sexy à la Suédoise », un genre de petits pains à la cardamome et aux myrtilles marinées à l’orange. J’ai suivi la recette à la lettre (Et je suis une maniaque !). Résultat : aussi ignoble qu’immangeable. Je cherche d’ailleurs toujours ce que Jamie Oliver a bien pu leur trouver de sexy…
 
Carnet de Route de Jamie Oliver, Editions Hachette Collections, 29€ sur le site de la Fnac