Umami Matcha Cafe

24/03/2016


Ca devait arriver. Le matcha a désormais son propre café à Paris. Evidemment, on trouvait déjà de la poudre de thé vert dans les bonnes épiceries et quelques financiers couleur chlorophylle dans les boulangeries. Il y avait même des « matcha latte » servis ici ou là (j’ai écrit un papier à ce sujet dans M le magazine du Monde, il y a quelques semaines), mais on vient sérieusement de franchir un cap avec l’Umami Matcha Café, tout juste ouvert rue Béranger, à côté de la Place République à Paris.


Photographie Ma Récréation


Commençons par le commencement. C’est quoi le matcha ? En Parisienne tête-à-claque que je fais, vouant une passion au salon de thé Toraya, j’ai tendance à croire que tout le monde sait déjà de quoi il s’agit. Or, l’autre jour, une amie plus experte en politique qu’en tendances lifestyle, m’a dit : « Je viens à peine d’intégrer que le granola n’était pas une barre de céréales des années 80 mais un mélange de muesli grillé servi avec des fruits que je vois apparaître de nouveaux mots bizarres sur Instagram, comme « açaï bowl » ou « chai pudding ». Je fais semblant de comprendre mais ça m’agace. Tu peux m’expliquer ce qu’est un « matcha latte » histoire que je n’aie pas l’impression d’être en décalage complet avec la horde de branchés qui m’entourent ? » Le matcha est issu des feuilles de thé vert dont on retire les tiges et les nervures, séchées et broyées afin d’obtenir une poudre très fine. C’est un thé fort en goût, on ne le fait pas infuser, il se consomme en petite quantité et doit être fouetté avec un liquide chaud – traditionnellement de l’eau. J’ai tout le matos chez moi (petit fouet en bambou, minuteur, mini cuillère pour doser, thermomètre, bol en céramique). J’ai regardé le tuto très clair et très bien fait du site Tamayura qui importe des variétés japonaises en France. PAS MOYEN DE FAIRE MONTER LA MOUSSE !



Photographies Ma Récréation. Dans les frigos d’Umami Matcha Café


Connue pour ses vertus antioxydantes, cette poudre légèrement amère a l’avantage de se mélanger parfaitement aux saveurs sucrées. D’où les nombreuses déclinaisons dans les pâtisseries (macarons, mille-feuilles, cookies, glaces…). Et depuis quelques années, elle inspire la création de boissons hybrides : milk-shake, ice-tea et le fameux matcha latte qui ressemble à un capuccino vert tendre. D’abord repéré au Japon où on adore les croisements improbables, ce lait fouetté au thé vert a conquis les hipsters new-yorkais où plusieurs lieux lui sont dédiés (ici et ) et évidemment la Californie. Il faut dire qu’il est photogénique (donc facile à partager sur les réseaux sociaux) et qu’il évoque le « meilleur » pour la santé. Rappelons quand même que c’est une boisson archi calorique comparée à une infusion, parfois très sucrée (histoire de noyer l’amertume dans du moelleux réconfortant).


Photographie Ma Récréation. Le rayon épicerie Umami


Chez Umami Matcha Café, on ne sert pas que du matcha. Ce salon de thé japonais tenu par des Français propose des œufs brouillés au sésame noir et du granola aux écorces de yuzu au petit-déjeuner, un donburi ou des pâtes risoni au miso avec des champignons shiitake à l’heure du déjeuner. Et on peut y déguster des matcha latte avec des gourmandises au thé vert à longueur de journée. La spécialité : le matcha umami, un mélange onctueux de thé vert et de chocolat blanc. Un poil trop sucré à mon goût, j’attends avec impatience qu’ils développent des versions plus légères à base de laits végétaux. Ca m’a quand même donné envie de revenir pour tester leurs plats salés. Il y a en prime un rayon épicerie chic car les propriétaires sont derrière la marque Umami qui distribue des produits japonais (le eshop fait vraiment envie !). De quoi métamorphoser n’importe quel plat occidental avec du yuzu, du miso noir ou une vinaigrette au sésame blanc.


Photographie Ma Récréation


Par ailleurs, ce café présente un avantage non négligeable : il est situé pile en face du cabinet du formidable ostéopathe Gregor Schultz et de l’experte en énergie et en deep-tissue massage, j’ai nommé Junnon Merigoux. Je suis curieuse de connaître votre avis sur ce lieu où je n’avais pas suffisamment faim pour tester plus de spécialités. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous y êtes déjà allé…


Photographie Junnon Merigoux


Umami Matcha Cafe, 22 rue Béranger, Paris 3e, Tel : + 33 1 48 04 06 02. 8€ la formule Tea Time (une boisson chaude et un dessert du jour), 9€ le Matcha Gourmand (un matcha latte avec un assortiment de pâtisseries)


Photographie Ma Récréation. Matcha Umami et brioche au thé vert