Taeko

1er/07/2011

Epicentre de la branchitude parisienne, la rue de Bretagne concentre un nombre hallucinant de looks à filer la migraine à Scott Schuman. A l’heure du déjeuner, toutes ces créatures de mode, filles et garçons confondus, se divisent en deux clans : la team Nanashi se précipite rue Charlot pour un déjeuner constitué de graines et de légumes bio (savoureux mais pas vraiment japonais malgré la nationalité du chef). L’autre camp, plus gourmand, colonise le Marché des Enfants Rouges, mini halles rassemblant des traiteurs du monde entier, dont le fameux japonais Taeko. Installé entre le comptoir italien et la petite cuisine martiniquaise, Taeko est l’un de ceux qui a le plus de succès. On fait autant la queue pour commander à emporter que pour s’installer sur les tables conviviales où l’on partage carafe d’eau et sauce soja mais ça en vaut la peine. L’été donne d’ailleurs à l’espace un faux air de feria du sud-ouest, sauf qu’à la place de charcuterie arrosée d’alcool, on déguste ici des palets de tofu aux crevettes, des légumes marinés dans une crème de sésame, des sardines grillées à la Kabayaki (la sauce utilisée pour caraméliser les anguilles au feu de bois) ou des maquereaux mijotés au miso. Chaque plat, accompagné de riz et de hors d’œuvre, est servi dans une bento box. Même si l’intimité est limitée, qu’il faut jouer des coudes avec les baguettes de son voisin et patienter encore pour payer après le repas, Taeko mérite le détour. Mieux vaut s’abstenir en revanche si vous souffrez d’agoraphobie ou d’une allergie aigüe aux hipsters

De 11.90€ à 12.50€ le plat du jour, de 9.80€ à 15€ le plat traditionnel, Taeko au Marché des Enfants Rouges, 39 rue de Bretagne, Paris 3, Tel : 01 48 04 34 59, le marché est ouvert du mardi au jeudi de 9h à 14h, puis de 16h à 20h. Ouvert de 9h à 20h les vendredis et samedis. Ouvert de 9h à 14h le dimanche