Kinugawa

31/10/2010
Lorsqu’on cherche un emploi dans la mode, on peut envoyer une candidature spontanée aux maisons qui nous font rêver. Ou aller déjeuner chez Kinugawa ! Entre 13h et 15h, l’espace est pris d’assaut par les cadres supérieurs de Chanel, les rédactrices en chef des magazines féminins, les directrices de communication ou Jean-Jacques Picart qui en a fait sa cantine. Mont Fuji de la gastronomie japonaise à Paris, cette adresse incontournable sert des plateaux ultra raffinés (hors d’œuvre, soupe, légumes saumurés et plat au choix : sushi, sashimi, tempura…) au prix de 34 euros à midi. Mais c’est à la carte qu’on trouve des surprises orgasmiques comme les sushis d’anguille grillée et fondante ou les légumes verts à la crème de sésame. Et si l’on souhaite rester incognito, il existe des petits salons privés à l’écart des conversations.
 
Kinugawa, 9 rue du Mont Thabor, Paris 1er, Tel : 01 42 60 65 07