Ladurée

11/11/2012
Photographies Ma Récréation
 
Hormis les viennoiseries irréprochables et la carte des œufs – classique mais efficace – Ladurée propose un must qu’on ne peut déguster qu’avant 12h chaque matin : le pain perdu. Depuis que j’ai lu le livre Ladurée Sucré (aux éditions du Chêne) et que je sais exactement comment cette recette est fabriquée, je me sens encore plus coupable de la commander. Car non, ce pain-là n’a rien d’un dessert de pauvre. C’est un délice brioché imbibé dans un œuf battu avec de la crème liquide et de la vanille puis poêlé dans une meule de beurre. Servi, en prime, avec de la chantilly. Autant le manger très tôt et espérer l’éliminer à grands coups de pédales sur son Vélib’. Les petits joueurs(euses) écoeurés par autant d’irrévérence nutritionnelle pourront toujours se rabattre sur une salade de fruits frais. A partir de midi pile, la carte du breakfast cède la place au brunch le weekend (très, trop copieux) et aux salades impeccables la semaine. Une adresse intemporelle dont je ne me lasse pas malgré la multiplication des ouvertures du groupe. D’ailleurs, les fans des Champs Elysées seront ravis d’apprendre que leur restaurant qui avait brûlé il y a un an a récemment rouvert ses portes dans un décor subtilement modernisé.
 

Photographie Ma Récréation

25 à 30€ le petit-déjeuner complet en moyenne, Ladurée Bonaparte, 21 rue Bonaparte, Paris 6e, Tel : 01 44 07 64 87, Ladurée Champs Elysées, 75 avenue des Champs Elysées, Paris 8e, Tel : 01 40 75 08 75, Ladurée Royal, 16 rue Royal, Paris 8e, Tel : 01 42 60 21 79