Word factory

9/11/2011
C’est en reconnaissant le prénom de sa fille Lou au milieu d’un tas de lettres vintage aux puces de Saint Ouen que Nicolas Flachot a l’idée de créer Kidimo. Ex producteur audiovisuel dingue de typographies, il passe aujourd’hui sa vie à récupérer de vieilles enseignes et des lettres abandonnées avec ses deux complices Thierry Bruere et Cédric Fontaine. Un stock délirant qu’ils ont décidé de brader les 2, 3 et 4 décembre prochain dans leur atelier du Sentier à Paris. L’occasion de s’amuser à composer le prénom de son enfant avec des typos originales, des lettres de taille différente (de quelques centimètres à deux mètres de hauteur pour les plus narcissiques) ou de choisir ses initiales pour customiser la décoration de sa chambre. Vous aurez même peut-être la chance de tomber sur une enseigne complète du nom de votre progéniture (surtout si votre fils s’appelle Casino, voir photo ci dessus). Un bon moyen d’échapper aux lettres en bois bordées de clowns criards, vendues un peu partout…
 
Les Cleaning Days de Kidimo en partenariat avec le magazine Milk qui distribuera aux acheteurs son dernier numéro, vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 décembre de 10h à 19h, Atelier Kidimo, 227 rue Saint Denis, Paris 2e, fond de cour. Environ 32€ la lettre au lieu de 40€