Tea room miniature

20/05/2011

Autant être honnête : ce n’est pas à votre enfant que vous allez faire le plus plaisir avec cette mini pâtisserie. C’est tout simplement l’alibi idéal pour retrouver le frisson de ses huit ans, sans en avoir l’air. Première étape obligatoire (à moins d’être menuisier) : un passage chez Pain d’Epices, la boutique spécialisée dans la fabrication de maisons de poupée. De l’hôtel particulier victorien à trois étages aux ampoules pour lampes de chevet lilipuciennes, Pain d’Epices ne plaisante pas avec les jouets. On n’y croise d’ailleurs plus de mamans hystériques que de petites filles – torturées par l’éternelle rengaine « tu regardes mais tu ne touches pas ». C’est dans ce temple de l’objet miniature que j’ai trouvé le coffret de la vitrine (comprenant une boite en bois, la devanture, les attaches pour la refermer et les morceaux de verre). J’ai aussi acheté deux étagères en bois, deux chaises, un buffet et une desserte, le tout en bois brut. Pain d’Epices distribue des cahiers de réalisation Prima que je ne vous recommande pas : en plus d’être caricaturaux sur le plan décoratif (napperons, rose layette et illustrations vintage chocolat Suchard à coller sur les murs), ils sont incompréhensibles. En revanche, je ne regrette ni le service à thé (6€), ni le carrelage au sol vendu sous forme de plaques à découper.

 
Deuxième étape : sélectionner un duo de peintures acryliques pour peindre la structure et les meubles. Farrow and Ball propose toutes ses teintes dans des petits pots d’essai, largement suffisants pour cette pâtisserie. Il s’agit ici de Oval Room Blue No 85 et Down Pipe No 26. Troisième étape : planquer tout ce petit matériel à l’abri de vos enfants (on ne va pas quand même pas partager le plaisir de la fabrication avec eux !). Une fois qu’ils seront couchés, vous pourrez attaquer la peinture en n’oubliant aucun recoin, puis placer le carrelage au sol avec une colle PVC (fournie avec la maison). Ca ne se voit pas sur les photos, mais j’ai tellement bien recouvert la porte de peinture que je l’ai à moitié cassée en voulant l’ouvrir. Vive la super glue ! Enfin, j’ai eu beaucoup de mal avec les vitrines – je suis nulle en bricolage – que j’ai collées sur la devanture et non pas à l’arrière, ce qui paraît pourtant évident une fois que la colle a vraiment bien séché ! Si vous avez l’âme de Bree Van de Kamp, Pain d’Epices vend toute l’installation électrique pour éclairer les vitrines, ce qui m’a semblé au delà de mes compétences. Inutile d’avoir un mini tournevis pour fixer les attaches sur le côté, la pointe d’un couteau suffit. Quant aux petites pâtisseries, j’en ai réalisées certaines en pâte fimo (je promets un post à ce sujet dès que possible), et j’ai trouvé chez Bonton des kits de six gommes japonaises en forme de gâteaux (3 euros). Reste maintenant à me séparer de la pâtisserie de mes rêves et l’offrir à mon enfant. Avec le sourire…
 
 
7€ l’échantillon de peinture Farrow & Ball vendue en ligne, 38€ le kit en bois brut pour fabriquer la boutique, les petits meubles en bois varient de 2.50€ à 3.50€ l’unité chez Pain d’Epices, 29-33 Passage Jouffroy, Paris 9e, Tel : 01 47 70 08 68