Le blanc vu par les #LPC

18/07/2014
Photographies Ma Récréation. Les plus jolies grues ont été réalisées par Emiko, les plus bizarroïdes sont les miennes :-)
 
Si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà entendu parler des « Particules Complémentaires ». Depuis 18 mois, je fais partie d’un collectif constitué de neuf blogueuses parisiennes (par ordre alphabétique) : Olivia da Costa - photographe, créatrice du blog et du magazine éponyme Please Magazine - Virginie Dhello – styliste, consultante mode, rédactrice mode et accessoires Senior du magazine Air France Madame et créatrice de Veepost - Géraldine Dormoy-Tungate - créatrice de Café Mode et responsable éditoriale du site L’Express style - Lisa Gachet, set-designeuse et un milliard d’autres métiers à son actif + créatrice de Make My Lemonade - Mai Hua - color designer, vidéaste et créatrice de Superbytimai - Lise Huret - créatrice de Tendances de Mode et pigiste pour la presse féminine - Domino Lattès - styliste, pigiste, illustratrice et créatrice de What Domino Wants - Mathilde Toulot - journaliste, styliste et créatrice du blog Shooooes. Bref, que des filles formidables qui ont toutes un métier en plus de leur blog et qui, comme moi, ont le concept « multi-tasking » imprimé dans les veines.
 
Photographie Ma Récréation. Les mains d’Emiko. 
 
Ce sont Olivia et Virginie qui ont eu l’idée de nous réunir. Au début de nos rendez-vous, on ne savait pas très bien ce qu’on allait faire ensemble. Cependant, on a tout de suite guetté ces réunions avec impatience, apprenant des expériences de chacune, nous nourrissant de l’énergie du groupe. On a mis des lustres à se trouver un nom (merci Lise), puis à créer un site internet (merci à Bastien Coulon pour la direction artistique et à Julien Huret pour toute la création technique). Et puis, une fois ce projet lancé, on s’est aperçu qu’on se sentait plus fortes réunies. Mais surtout que le collectif provoquait une émulation créative. Alors on s’est lancé un défi : choisir un thème commun – ici le blanc – se laisser inspirer par ce mot et proposer 9 variations originales en tentant de nous surprendre mutuellement. Mais surtout de VOUS surprendre en vous faisant découvrir neuf interprétations singulières.
 
Photographie Ma Récréation. Toujours essayer d’être le plus précis possible quand on plie
 
Le blanc m’a immédiatement évoqué la feuille de papier. Pas le vide qui ronge les journalistes et les écrivains. Mais le pliage et la beauté qui surgit simplement. Alors, j’ai demandé de l’aide à la merveilleuse Emiko Oguri qui travaille pour le Pavillon Miwa. Souvenez-vous, je l’avais photographiée l’an dernier pour vous parler de la cérémonie du thé proposée dans ce club privé pour nippophiles. Elle a accepté de venir chez moi afin que je la photographie (avec mon téléphone, pas encore assez de sous pour me racheter mon appareil photo égaré début juin, snif) tout en me disant qu’elle n’était pas du tout une experte de l’origami. Je lui ai demandé de me montrer comment faire un pliage facile, celui qu’on retrouve partout au Japon : la grue, dite Ori-Tsuru. La légende dit que quiconque pliera mille grues verra son vœu exaucer. On n’en a pas plié mille, mais un certain nombre quand même.
 
Photographie Ma Récréation. L’oiseau prend forme, il va pouvoir déployer ses ailes
 
Les photos que vous voyez ici représentent plusieurs étapes du pliage qu’Emiko a réalisé pour moi. Elle était gênée de ne pas avoir fait de manucure et n’avait pas prévue que je la photographie autant. Je trouve pourtant ses mains spectaculaires. Cet éclat, cette grâce dans chaque geste, cela m’émeut et m’inspire. Alors, pour vous prouver qu’on peut tous réussir à faire apparaître un oiseau en moins de trois minutes, je vous ai concocté une petite animation (merci Bastien Coulon pour ces images). Et si vous cherchez un tutoriel pour vous exercer plus lentement que sur mon animation, je vous invite à aller voir cette vidéo trouvée sur Youtube et surtout à utiliser du papier bicolore pour bien comprendre chaque étape. Avec les oiseaux, vous pourrez fabriquer une guirlande pour une chambre d’enfants ou bien un mobile au dessus d’un lit de bébé. On peut aussi customiser un cadeau en glissant la grue sur le haut du paquet…
 
 
 
Il ne vous reste plus qu’à aller faire un tour sur les blogs de toutes les Particules Complémentaires (les #LPC sur les réseaux sociaux) pour voir ce que le blanc leur a inspiré.